lundi 23 février 2009

Soirée à Londres




Je serai à Londres demain soir et j'avais envie d'aller voir une pièce de théâtre mais il n'y a pas tant de choix que cela si on n'a pas envie d'une comédie musicale (20 musicals). Il n'y a que 6 comédies (mais je ne sens pas vraiment d'humeur, et je ne comprends pas assez l'anglais pour suivre Twelfth Night en entier sans avoir le texte sous les yeux) et 8 drames : Be Near me (un curé catholique accusé d'attouchements, cela commence à devenir répétitif, même si là il semble innocent), Duet for One (une violoniste affligée par la sclérose en plaques discute avec son psychanalyste), The Mousetrap (Agatha Christie), Mrs Affleck (remake du petit Eyolf d'Ibsen), On the Waterfront (l'adaptation du film de Kazan), Three Days of Rain (trois enfants d'architectes viennent à la lecture du testament et s'interrogent sur les événements passés), A View From the Bridge (drame d'Arthur Miller sur la jalousie d'un homme qui trahit les immigrés italiens qu'il héberge) et Woman In Black (thriller néo-gothique avec deux acteurs interprétant tous les rôles sur un avocat qui vient enquêter sur la demeure hantée d'une femme disparue).

J'hésite pour l'instant entre Three Days of Rain (1997) de Richard Greenberg (qui a l'air d'être la pièce traditionnelle sur la famille s'entredéchirant et découvrant les secrets dans le placard, les critiques sont assez mitigées) et Woman in Black (bien que j'aie un peu peur d'un effet grand-guignol, mais les critiques sont très positives).

Le premier est à l'Apollo où j'avais vu Qui a peur de Virgnia Woolf? il y a 3 ans. Mais ai-je vraiment envie de m'attrister sur le sort de pauvres enfants riches dans leurs splendides palais de Manhattan - même si Metropolitan est un film vraiment réussi ?

Le second, La Dame en Noir, par un certain Stephen Mallatratt a l'avantage d'être anglais et c'est un des archi-classiques du West End, se jouant sans interruption depuis maintenant plus de 20 ans. Il est actuellement au Fortune Theatre (Russell Street, du côté de Covent Garden) et je crains de ne pas trouver de place s'il commence déjà les réservations pour janvier 2010.

Je vais aussi essayer le Museum of London (Barbican/St. Paul) même si toute la partie depuis le Grand Incendie de 1666 est fermée pour rénovation jusqu'en 2010, et j'espère ainsi briser un peu mes habitudes monotones de me cantonner à la Old Tate et l'itinéraire British Museum/National Gallery.

Une collègue prof d'anglais indophile m'a conseillé une adresse de restaurant indien, The Punjab, 80 Neal Street, Covent Garden, qui a l'air très raisonnable (des plats à seulement 9-11£). Je pourrais peut-être y aller en même temps avant la pièce s'il reste des places à la Dame en noir ?

A l'heure actuelle, 1 £ = 1.14 € (1 £ = 1.46 $, 1 $ = 0.78 € & 1 € = 1.28 $). La dernière fois que j'y suis allé, on était plutôt proche de 1 £ = 1,5 €. Merci la financiarisation abusive de l'économie britannique !

En regardant le site de Leisure Games où j'achète d'habitude mes jeux de rôle, le taux de change pourrait pour une fois être profitable (à condition peut-être de n'acheter que des produits anglais car les produits américains seront à peu près au même prix, en dehors des frais d'importation).

Par exemple, le scénario pour Runequest Blood of Orlanth (chez Mongoose, compagnie britannique) est à 28 € chez Starplayer-Paris mais seulement £14.99 chez Leisure Games ou chez Orc's Nest (soit 17 €, une différence de -40%).

Zut, je vois que Mutant City Blues ne doit arriver que mercredi. Je l'achèterai peut-être en France ou alors chez Playin' Games ou au (souvent désagréable mais pratique) Orc's Nest.

Je retourne au même hôtel près de St. Pancras qu'en novembre 2007, même si le Generator est bruyant.

5 commentaires:

  1. The Punjab, 80 Neal Street : je confirme, très bon rapport qualité/prix pour ce restaurant. On y était le 9 janvier dernier. On a payé £47 pour deux, vin compris, et on a très bien mangé. C'était plein, mais on a eu de la place sans réserver.

    RépondreSupprimer
  2. Va voir ça si tu peux : http://www.guardian.co.uk/stage/2009/feb/12/england-people-very-nice-review

    RépondreSupprimer
  3. > Samuel
    IC'est une coïncidence amusante, il est recommandé par des guides ? En effet, très fin et pratique par sa position (juste en face de Forbidden Planet, d'ailleurs).

    > Hugues
    Ca aurait eu l'avantage d'accents "étrangers", donc facilement compréhensibles.
    J'ai toujours des réserves pour les comédies anglaises car il peut être frustrant de rater des gags (alors que c'est un peu moins gênant dans un drame).
    Mais finalement, j'ai vu La dame en noir, qui jouait beaucoup sur un accent provincial que j'imagine vaguement du Lancashire et qui m'a fait rater deux ou trois répliques.

    RépondreSupprimer
  4. Non, une pure coïncidence. On cherchait un restau alors qu'on rentrait de la Royal Academy of Arts vers notre hôtel sur Euston Sq. et voilà.

    RépondreSupprimer
  5. Après avoir vu le spectacle en matinée de la femme en noir mardi dernier au Théâtre de Fortune, je me rends compte pourquoi il énumère parmi l'un des plus longs West End de spectacles de course.

    RépondreSupprimer