mardi 28 avril 2009

Le relativisme conservateur



Un des clichés du conservatisme est souvent qu'il lutte contre les tendances relativistes de la modernité. C'est toujours une manière habile d'habiller de philosophie des opinions dogmatiques.

Pharyngula relève cette jolie contradiction du programme du Parti Républicain de l'Oklahoma, d'autant plus drôle dans sa juxtaposition (partie Education, art. 4 et 5).


4. While the objective study of philosophy and religion can be beneficial, public schools should not be endorsing any specific religion or philosophy. We believe that students and teachers should enjoy the right of free exercise of religion.

5. We support posting the Ten Commandments and our Nation's motto, “In God We Trust,” in all public schools in recognition of our religious heritage.


Certes, (4) signifie qu'ils veulent la liberté de religion à condition que ce soit une des formes de christianisme (c'est ce qu'ils entendent par "non-spécifique"), tout en prétendant parfois "judéo-christianisme" (et tant pis pour les Républicains qui auraient le mauvais goût de vouloir être bouddhistes, comme une partie de ceux d'origine vietnamienne). L'égalité, à condition que cela ne soit pas pour tous.

Ce qui me fait toujours le plus rire à chaque fois que les Républicains conservateurs insistent tant sur le symbole des 10 Commandements est le niveau dément de mauvaise foi ou de dissonnance cognitive puisqu'ils nient en fait ces 10 Commandements qu'ils ne connaissent même pas (2e commandement dans l'ordre juif, ils acceptent les statues, et 4e commandement, ils travaillent le samedi). Leur pratique même contredit leur prétendue norme, réduite à un "héritage" culturel, d'autant plus valorisé qu'il est inconnu, vidé et obsolète.

Le plus drôle serait d'exiger des statues sur ces 10 Commandements qui les prohibent, en un double bind. Leur idolâtrie de leur "référence" en est en même temps une profanation, comme souvent dans des formes étranges de retour radical aux fondements, le désir de Loi comme transgression.

2 commentaires:

  1. Le plus drôle serait d'exiger des statues sur ces 10 Commandements qui les prohibent, en un double bind.

    Comme le signalait Ellul dans la Subversion du christianisme, ils prêtent déja serment sur un livre dans lequel se trouve l'interdiction de prêter serment.

    RépondreSupprimer
  2. Ah, c'est vrai, d'ailleurs les Quakers originaires avaient ce problème et refusaient de jurer, même pour un procès, ce qui posaient des problèmes juridiques.

    RépondreSupprimer