dimanche 19 avril 2009

Un argument curieux contre le voile


Venant d'Australie :

Veil wearers face vitamin deficiency

North African refugees and Muslim Australians who wear veils have been warned they may not be getting enough vitamin D.

Of almost 150 North African migrants who took part in a health screening program, just two had sufficient levels of the vitamin which is needed for healthy bones and which the body derives from sun exposure.


J'ai vérifié, ce n'est ni le 1er avril ni The Onion.

7 commentaires:

  1. Ha ha
    En même temps, cela a quelque chose de logique, mais à ce compte-là, je ne vois pas pourquoi on ne se baladerait pas tous nus alors !

    RépondreSupprimer
  2. Il doit y avoir a contrario des sites qui disent que la hausse des cancers de la peau justifie le voile (de même que de nombreux sites musulmans croyaient que l'étude sur la moindre incidence du virus du Sida chez les circoncis était un signe d'élection divine - comme si l'omnipotence se mesurait en légère baisse statistique).

    RépondreSupprimer
  3. "comme si l'omnipotence se mesurait en légère baisse statistique"

    En même temps, si les signes étaient éclatant, le paradis serait surpeuplé!
    (cf Pascal sur la sagesse de la discrétion des signes du divin dans le christianisme!)

    RépondreSupprimer
  4. Oui, et Dieu est comme la Nature héraclitéenne, il "aime à se cacher" pour qu'on fasse le choix par Foi et non par intérêt (ce qui rend l'argumentation du Pari difficile à suivre, d'ailleurs). Libre-arbitre, que de théodicées on commet en ton nom !

    Russell's Teapot avait déjà fait un dessin sur les études qui cherchent à vérifier l'efficacité de la prière "on the very edge of statistical significance". L'effet est parfois négatif (quand le patient le sait) mais même s'il était positif, on se demande ce que cela montrerait.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour le lien, c'est absolument génial!

    RépondreSupprimer
  6. En fait ça m'a l'air totalement raisonnable, je trouve juste bizarre de voir ça en Australie, pays des surfers bronzés et du cancer de la peau. J'imaginerais que cet effet aurait été remarqué beaucoup plus facilement chez nous ou en Suède, à défaut des pays musulmans eux-mêmes...

    RépondreSupprimer
  7. Oui, je n'y avais pas pensé, mais c'est peut-être justement parce que c'est le pays du bronzage que les programmes de santé publique vérifient plus ces données ? Cet article plus long semble impliquer que la question de la carence en vitamine D se poserait aussi pour les peaux foncées et pas seulement les voiles (mais ils ne mentionnent pas les aborigènes).

    RépondreSupprimer