jeudi 9 juillet 2009

[JDR] Review: Ralios



En 2006, Mongoose a relancé le jeu Runequest en plaçant la campagne officielle du monde de Glorantha 700 ans plus tôt que la version standard, à la fin de l'Âge des Deux Empires. Robin Laws (l'un des meilleurs créateurs de jeu de rôle et qui avait déjà créé Heroquest, la nouvelle édition du jeu gloranthien) écrivit Glorantha: The Second Age (160 pages), qui décrivait tout l'univers divisé entre l'Empire des Apprentis Divins et l'Empire des Amis des Wyrms. Laws choisit de consacrer un gros plan sur Ralios, le pays enclavé entre des montagnes au centre du continent, séparé de l'Empire des Amis des Wyrms par des Monts infranchissables et isolé au nord-est de Seshnela et des Apprentis-Divins.

Ralios - qui doit avoir environ la taille de la France - a déjà reçu quelques infos officielles sur son Troisième Âge. Il y avait notamment :

  • Genertela (VF) p. 102-113.
  • Glorantha: Introduction to the Hero Wars p. 54-61 (Glorantha VF p. 67-82).




  • Les Cités de Safelster


  • Dans Glorantha The Second Age, Roblin Laws a 32 pages sur Ralios, mais en fait plus précisément sur les Cités-Etats du Lac de Safelster (p. 125-157), qui sont un peu l'équivalent sur Glorantha des Villes de l'Italie du Nord à la Renaissance.

    Le chapitre décrit 18 villes dont une, Kustria, en détails sur 22 pages :

    • Azilos : cité du comte Tzurkal, déchirée par la guerre de deux familles aristocratiques.
    • Belstos : cité du comte de Borin. Siège de la secte boriste des Moines du Chaos.
    • Col : cité des Exilés, avec des factions des autres cités.
    • Dangk : cité peuplée d'Apprentis-Divins qui fouillent les grandes ruines de Hrelar Amali.
    • Drom : cité des totems animaux des Hsunchens, dont ceux des anciens Galanini (hsunchen-chevaux)
    • Estali : cité de mercenaires, avec aussi des hsunchens.
    • Jorgablan : nouvelle cité des Apprentis divins (sud de Tinaros)
    • Kustria : cité des marchands du Lac, fondée par le sorcier Saint Kus.
    • Marost : cité militaire des Légions Impériales.
    • Partan : cité épiscopale des missionnaires malkioni.
    • Sang-de-loup : cité protégée par des murs sanglants qui rendent ses défenseurs féroces.
    • Syran : cité des souffleurs de verre.
    • Tarasdal : cité reconstruite récemment.
    • Tinaros : une des anciennes capitales de l'Empire stygien d'Arkat.
    • Tiskos : cité où Arkat aurait laissé ses archives.
    • Tortun : cité hantée par un spectre qu'on dit être Arkat.
    • Uton : cité d'exilés dualistes carmaniens.
    • Valantia : cité connue pour son évasion fiscale.


    En fait, Mongoose a coupé 40 pages supplémentaires où Robin Laws décrivait le reste du Ralios. Il fut publié en couleurs sous forme d'un pdf (à 5$) puis plus récemment en noir et blanc sous forme d'un petit livret (à 5£/10$).



  • L'Est sauvage (p. 3-11)


  • L'Est Sauvage est composé des tribus orlanthis de Saug (alliés aux Apprentis-divins) et de Delela (alliés aux Amis des Wyrms), des terres sauvages de Keanos, de Halikiv, un ancien royaume troll et Corolaland, une alliance de divers cultes anti-Trolls.

  • Vestmonstran (p. 12-40)


  • Il y a beaucoup plus de détails sur le Nord du Ralios, avec :


    • les 23 vieux Clans orlanthis de Lankst (p. 12-25)
    • Telmoria, terre des hommes-loups (qu'on voit sur la couverture, assez moche)
    • Ormslande, second pays des Dragonewts en dehors de la Passe des Dragons.
    • Karia : terre dévastée par le Chaos depuis la Guerre entre Arkat et Nysalor.
    • Ballid : la forêt des Elfes.
    • Guhan : un royaume troll fondé par des Arkatis.
    • Nida : Centre de la Décamonie Naine.


    On le voit, le centre du supplément est donc Lankst, avec sa politique complexe et ses 23 clans sans unification tribale (sauf la cité de Fiesive, p. 20-24). Mais il reste du travail si on veut jouer ce qui va conduire à la création par Alakoring Brise-Dragon du nouveau statut de "Roi" pour lutter contre la caste sacerdotale contaminée par les théories "dracophiles".

    Contrairement à d'autres zones, il me semble que le Ralios au Second Âge est très similaire au Ralios du Troisième Âge (en dehors des rôles des deux Empires) et que le supplément peut donner des idées si on veut jouer une campagne lanksti à l'époque de Garundyer aux Sept Orages au lieu d'Alakoring le Briseur de Dragon.

    Je ne comprenais pas bien pourquoi Robin Laws choisissait cette contrée Ralios alors que ce n'était pas directement sur le front entre les deux Empires comme le Kethaela, la Passe du Dragon ou Prax. Mais ici il réussit à me convaincre que Ralios peut justement être en même temps assez près du centre et assez isolé pour qu'on y ait un chaudron pour tous les Quêteurs héroïques cherchant les secrets d'Arkat. Et Lankst a presque autant de charme que le vieux Sartar du Troisième Âge.

    Le défaut principal est que la version imprimée en Noir & Blanc est assez moche et que la carte est peu lisible (mais on l'a en couleur dans Glorantha: the Second Age p. 128). Je ne suis vraiment pas fan de ces pages noires sur gris.

    3 commentaires:

    1. A en juger par la couverture, ce doit être un pays chaud...

      RépondreSupprimer
    2. Ce sont des Telmori (peuple de loups-garous), ils ont peut-être un métabolisme particulier car les collines doivent y être en climat semi-continental.

      Ok, les couvertures de jeu de rôle sont souvent dans ce kitsch-là de couvertures de disques des années 70.

      RépondreSupprimer
    3. Mais je n'ai rien contre les chain mail bikinis ! ;o)

      RépondreSupprimer