dimanche 13 septembre 2009

Face aux Zombies



This brave man walked through the ant-health care crowd with his large poster and was immediately set upon by the crowd. One person spit on him, while others pushed and tried to grab his flag until the police intervened. Most of the crowd around him turned on him like rabid dogs, yelling epithets and things like commie, why dont you leave this country etc. Impressively, he remained unflappable and had this little smile on the whole time.


Ces manifestations du 12 septembre (voir photos) auraient réuni moins de 100,000 personnes (la blogosphère de droite dite 2 millions) mais il y a un standard inique : quand les manifs anti-guerre réunissaient bien plus de personnes, la presse n'en parlait presque pas alors qu'ici ils sont censés être "légitimes" et ont droit à la première page du New York Times et Washington Post.

3 commentaires:

  1. incroyable! merci pour le lien.

    RépondreSupprimer
  2. C'est marrant de voir que l'expression "teabag" est restée pour ce genre de manifs conservatrices.

    RépondreSupprimer
  3. La plupart des Tea-Baggers sont maintenant au courant du "double entendre" scabreux mais certains vont jusqu'à vouloir réclamer le terme avec fierté (comme "impressionnistes" ou le N-Word).

    RépondreSupprimer