vendredi 16 octobre 2009

On ne peut rien lui cacher



Notre Leader Infaillible :

«A travers cette polémique, qui est visé?

Ce n’est pas mon fils.

C’est moi


Non, non, ce n'est pas possible !

On n'en veut à Jean Sans-Terre que pour sa propre individualité, par un infame délit anti-jeune/anti-blond/anti-tête-à-claques et pas du tout parce qu'il aurait eu accès à ce poste uniquement par sa relation au Président, voyons !

En passant, Blaise Pascal serait très utile pour toutes les apologies des inévitables inégalités et du "Princident" (Pensées Le Guern 583) :


Aimerait - on la substance de l'âme d'une personne, abstraitement, et quelques qualités qui y fussent ?

Cela ne se peut, et serait injuste.

On n'aime donc jamais personne, mais seulement des qualités.

Qu'on ne se moque donc plus de ceux qui se font honorer pour des charges et des offices, car on n'aime personne que pour des qualités empruntées.


Le Princident Jean n'a donc que reçu ses charges par un simple "emprunt" et qui pourrait le critiquer ?

D'ailleurs, même s'il avait quelque mérite ou quelque talent réel comme le disent les membres du gang Balkany, mériterait-il son mérite ou ne l'aurait-il pas reçu de manière accidentelle des sourires de la fortune ?

On est donc fort injuste quand on exige de lui un mérite qui ne peut être assuré de personne.

On attend un communiqué des jeunes dynamiques méritants, comme Kim Jong-un, Franck Biya, Ali Bongo, Faure Gnassingbé (Eyadema), Joseph Kabila, Karim Wade, Mohammed al-Khaddafi, Gamal Moubarak, Bachar el-Assad pour soutenir notre Princident Papamafait ainsi lynché par une meute ignoble.

Enfin, qu'on cesse de dire qu'il a été nommé !

Comment peut-on dire cela !

Il sera élu par une commission de 9 membres nommés par son père et par 9 élus dont la majorité appartient au Parti toujours dirigé de facto par son père. Cela n'a strictement rien à voir avec le fait d'être nommé directement !

3 commentaires:

  1. "On attend un communiqué de Kim Jong-un, Ali Bongo, Franck Biya, Joseph Kabila, Faure Gnassingbé, Karim Wade, Mohammed al-Khaddafi, Gamal Moubarak, Bachar el-Assad..."

    et W !!

    Cette argumentation sur les qualités héritées par ceux qui sont bien nées me fascine. Autant que sa juxtaposition avec le discours sur le mérite.

    RépondreSupprimer
  2. Tout le monde s'interroge sur ce passage du discours.
    J'ignore quelle hypothèse est la plus vraisemblable :

    1) Badinguet ne s'est pas rendu compte de ce qui avait été écrit avant de le lire.

    - 1a Le rédacteur l'avait écrit longtemps à l'avance et il n'y avait aucune malice.
    - 1b Le rédacteur est un kamikaze.
    - 1c Le rédacteur était inconscient.

    2) Badinguet s'en est rendu compte et il est un dangereux pervers provocateur qui veut montrer que plus c'est gros, plus ça passe.

    Je penche pour 1a mais dans ce cas, il est vraiment un mauvais de ne pas savoir modifier le discours en improvisant (sauf si une version écrite circulait déjà chez les journalistes ?).

    RépondreSupprimer
  3. Rappelons-nous, ces gens pensent que la pédophilie est génétique. Pourquoi en serait-il différent de l'aptitude à jouer du piano, à jouer au foot, ou à faire de la politique ? A chacun sa place suivant son karyotype, pour le meilleur de la société.

    RépondreSupprimer