lundi 21 décembre 2009

La réforme illustrée



La Carte scolaire est détournée et ne joue plus assez son rôle pour favoriser l'égalité des établissements. Le Président l'assouplit donc pour qu'elle favorise encore plus l'inégalité.

La Filière dite "Littéraire" (mais qui n'est plus que "Pour les nuls en Maths") est en danger et décline au point d'être déconsidérée et redoutée par les élèves comme une voie de punition au niveau des séries technologiques ou professionnelles. Le régime décide donc de l'affaiblir encore plus en retirant les mathématiques (disponibles certes en option, à choisir contre l'option de langues anciennes).

C'est toujours la recette du Sarkozysme :


  • (1) Identifier un problème.
  • (2) L'aggraver.
  • (3) Profit!

2 commentaires:

  1. Il ne faudrait pas oublier l'indispensable étape "???" entre le 2) et le 3) !

    RépondreSupprimer
  2. Je reste sur ma position sur le sens des réformes: il n'y en a pas, les objectifs idéologiques s'effacent derrière la volonté de couper les dépenses dans ce qui n'est pas immédiatement générateur de revenu. En clair, Sarkozy sert sa réélection et ses copains entrepreneurs, qui sont deux perspectives court-termistes indexées en partie sur la croissance. L'histoire-géographie et les maths n'apparaissent pas dans ce tableau.

    RépondreSupprimer