lundi 27 décembre 2010

Le ça et le off



Selon le Canard enchaîné n°4704 (22 décembre) p. 2, le récidibrice Ministre de l'Intérieur et de l'Immigration Brice Hortefeux aurait déclaré devant des visiteurs en petit comité :

"Jean-Marie Le Pen a eu raison avant tout le monde sur le sida. Il a eu raison avant tout le monde sur l'immigration. Il a eu raison avant tout le monde sur la délinquance."

J'arrive à saisir comment, de son point de vue, le chef du FN pourrait avoir eu "raison" en développant une relation entre immigration et délinquance (même si les tracts du FN parlaient plus d'un lien entre immigration et chomage), mais franchement, sans fausse naïveté, que veut-il dire sur le Sida ?

Dans mes souvenirs des années 85, quand il en parlait, Le Pen disait qu'il faudrait isoler les malades et interdire les immigrés séropositifs ("les Sidaïques", disait-il, comme si son imaginaire était spontanément attiré vers cette désinence dès qu'il s'agissait d'exclure) mais je ne comprends même pas ce que Hortefeux peut vouloir dire, même en se mettant dans sa vision du monde.

Qu'il y aurait plus de contaminés ? Mais tout le monde le disait.
Que seuls les homosexuels seraient touchés ? Mais même un Christian Vanneste ne peut pas croire cela.

2 commentaires:

  1. Ouais. Et de l'autre côté, je crois que c'est morano qui renchérit en disant qu'elle préfère Marine Le Pen à Besancenot ?

    C'est prometteur.
    Avec un peu de parano, on devine un mouvement...

    RépondreSupprimer
  2. Je crois me souvenir qu'il (LePen) a eu entre autre clairvoyance à propos du sida qu'il pouvait se transmettre par la salive et la sudation.
    Raison avant tout le monde, pour sûr.

    RépondreSupprimer