vendredi 15 avril 2011

[Alphabet d'Avril] N comme Nightmask

En 1986, pour fêter les 25 ans de Marvel, l'éditeur Jim Shooter lança une seconde "continuité", le "New Universe". Le concept de départ était que certains humains normaux acquéraient des pouvoirs dans un monde respectant les lois physiques, qui ne commençait à diverger du nôtre qu'à cette date en 1986, par opposition à l'univers Marvel qui avait accumulé d'innombrables mutants, Dieux, Atlantes, pays fictifs et extra-terrestres. La continuité avait 8 titres et la meilleure à mon avis était D.P.7 de Mark Gruenwald (en gros, les X-Men du New Universe).

Nightmask était un de ces nouveaux héros, un jeune "conseiller"/assistant psychologique qui était tombé dans le coma et avait obtenu en se réveillant le pouvoir d'entrer dans le monde des Rêves pour soigner la psyché d'autrui. Il y avait déjà eu d'autres personnages comme le 2e et le 3e Sandman mais l'idée d'un héros thérapeute me paraît plus originale (même si Doc Samson ou Brother Voodoo par exemple avaient été psychologues, et le Dr Strange, ex-chirurgien, a déjà eu de nombreuses aventures dans le monde des rêves).

L'idée de la thérapie par "l'onironautique" est devenue plus banale depuis Ouvre les yeux (1997), The Cell (2000) et le dessin animé japonais Paprika (2006, d'après un roman de 1993). En jeu de rôle, cela peut rappeler le célèbre jeu français La Méthode du Docteur Chestel (1999), où les joueurs doivent soigner un patient en entrant dans ses rêves.

2 commentaires:

  1. Y'a aussi le jeu Psychonauts, dans ce genre-là.

    RépondreSupprimer
  2. Ah, je ne connaissais pas, le jeu a l'air décalé.

    RépondreSupprimer