dimanche 14 août 2011

Premières pierres

Via Rob Conley et Imaginos, ce communiqué de presse particulièrement fautif de Wizards of the Coast:

The Neverwinter Campaign Setting is the ultimate encyclopedia on the inner workings of the city of Neverwinter, containing everything from history and geography to character themes. It is the first-ever RPG book focused solely on one city and conveniently presents Neverwinter content in a single hardcover format containing information for both players and DMs.

Certes, les publicistes de Wizards of the Coast ont bien sûr voulu dire le premier supplément entièrement sur une Cité pour la 4e édition de D&D ou bien "sur cette Cité précise", mais quand on a une idée du nombre incroyable de suppléments sur des villes depuis 1977 et la "Cité de l'Invincible Suzerain" (voir par exemple une liste partielle), ce serait une exagération touchante dans son ignorance.

Et le fait que la 4e édition ait attendu si longtemps pour un tel supplément illustre à nouveau les raisons pour lesquelles elle ne m'attire pas : le cadre importe relativement peu pour le wargame tactique, Pathfinder a déjà des tas de Cités (comme Korvosa, Port-Riddle, Westcrown ou Kaer Maga) alors que D&D4 vient seulement maintenant redévelopper leur "Padhiver", une ville d'une de leurs adaptations en jeu informatique.

Quand je reviendrai de vacances, je devrais sans doute faire une recension de Vornheim un de ces jours. Mais j'ai acheté la version électronique et je crois que je ne pourrais bien exploiter ce supplément qu'en l'achetant en version papier comme l'auteur se sert énormément du format même pour ses tables aléatoires. Vornheim me semble parfois plus un générateur d'idées originales (mieux fait que les tables de rencontre des vieux suppléments de Midkemia) qu'une description d'une ville et c'est un choix clairement affiché par l'auteur qui se méfie de la tendance des MJ à écrire des cosmogonies qui n'intéressent qu'eux et complètement inutiles en jeu.

4 commentaires:

  1. Vornheim a l'air d'être juste trop génial. Malheureusement je ne sais pas où trouver la version dead tree.

    Tout ça pour dire que c'est du côté des jeux indies que viennent les nouveautés intéressantes. Je ne sais même pas pourquoi tu parles encore de D&D.

    RépondreSupprimer
  2. On le trouve chez Raggi (Lamentations of the flame princess) je crois, et c'est du OSR D&D pour reprendre leur terminologie.

    RépondreSupprimer
  3. Ahh... Anniceris de retour de vacances !!!
    J'étais en manque :-)

    RépondreSupprimer
  4. > 賈尼
    Je n'apprécie pas le système D&D (surtout l'inflation des points de vie) mais en ce moment la Renaissance "Do It Yourself" dont parle souvent Zack de Vornheim a surtout concerné des versions de D&D (même si le système Basic aussi redevient dynamique, en partie grâce à OpenQuest).

    En un sens, l'Old School Renaissance chez des gens comme Zack ou Jeff Rients est aussi créative que des jeux "indie".

    > Desmeïl
    Je crains que l'annonce ait été prématurée ! :)

    RépondreSupprimer