samedi 24 décembre 2011

The War on Weekdays



Sarah Palin et Fox News arrivent toujours à fabriquer des indignations imaginaires sur la prétendue "Guerre contre Noël" et s'offusquent dès qu'on dit "Holidays" au lieu de "Christmas".

Via Tim F.:


Les Quakers (qui sont pourtant très "ouverts" ou libéraux sur la plupart des sujets) avaient pour coutume de retirer tous les dieux païens des noms des jours en utilisant des ordinaux ("Premier Jour" pour Dimanche, "Septième Jour" pour Samedi, etc.) et le Calendrier révolutionnaire avait adopté la même convention pour les jours de la décade (Primidi, Duodi, Tridi...).

Je ne veux pas trop répéter toutes les déconstructions habituelles des festivités de la saison hivernale (il semblerait que tout ce qu'on répète sur Mithra, par exemple, serait un peu exagéré ou simplifié).

Mais une ancienne coutume pratiquée dans des pays germaniques qui ont gardé leur AAA était en cas de Crise grave de sacrifier son chef de l'Etat au solstice d'hiver pour mettre fin aux problèmes.

Et bien que je ne souscrive pas à une telle violence primitive du Bouc-émissaire, dans ce cas précis, sans en venir à de telles extrémités (sauf s'il est volontaire, bien entendu), on a au moins la possibilité de le faire partir sans pour autant faire couler le moindre sang et cela me paraît la meilleure Résolution de fin d'année à noter sur un auto-collant sur le réfrigérateur : penser à ne pas le réélire.

2 commentaires:

  1. ...et si on se retrouve comme en 2002?

    (continue à mettre des liens, je les suis tous :) skepticproject.com , que tu me fais découvrir, est impressionnant de rigueur, de bon sens et de drôlerie, même si tenter de raisonner des cinglés conspirationnistes est du temps perdu, à mon avis ;))

    RépondreSupprimer
  2. Ah, mais au printemps, on ne fait plus de Midvinterblót mais un Dísablót de l'équinoxe pour les Valkyries. :)

    Un 21 avril-bis serait d'autant plus triste cette fois qu'elle prouverait que la tactique de Sarkozy d'aller rivaliser avec le FN ne l'aurait non seulement pas fait décliner mais aurait contribué à rendre toute l'opinion française plus xénophobe.

    Cela signifierait que cela lui a été profitable (il gagnerait facilement) et qu'en plus il aurait nui d'une manière encore plus catastrophique à l'image de ce pays dès son élection.

    Alors qu'un Happy Ending de conte de fée avec "21 avril à l'envers" (disons Hollande-Le Pen) aurait les deux avantages d'éliminer Badinguet définitivement dans le discrédit total et en plus d'avoir une vertu "pédagogique" pour tous les démagogues futurs qui voudraient instrumentaliser la haine contre les Roumains.

    RépondreSupprimer