mercredi 4 janvier 2012

Deux jeux de plateau



  • Small World
    Mon petit frère m'a offert Small World et nous avons eu le temps de faire une petite partie à 4, en moins de 2 heures (on doit arriver à réduire à une heure). La variété des peuples et des combinaisons de capacités semblent vraiment offrir un des jeux de plateau les plus "rejouables" que j'ai jamais vus.

    Comme d'habitude dans une première partie quand je suis censé lire des règles, j'ai fait plusieurs erreurs d'interprétation, dont une de base (j'avais lu ou voulu lire qu'il fallait une armée de plus pour conquérir une zone alors qu'il en faut 2 de plus).

    Du coup, nous nous sommes étendus très vite avec nos peuples. Mes Nains étaient trop peu nombreux mais ils rapportent des points par leurs mines, mais j'ai eu finalement des hordes de Rats pour compenser. Les Tritons bâtisseurs se sont vite installés très profondément jusqu'au Lac au centre du continent et ils ont été remplacés ensuite par des Elfes berserks, jusqu'à ce qu'une attaque d'Amazones ancestrales et de Sorciers volants réussissent à les déloger. La gagnante avait une coalition de Zombies des cavernes et d'Amazones ancestrales.

    Le jeu reste surprenant et la part de hasard ne me semble pas disproportionnée avec un dé qui a 50% de +0, 16% de +1, 16% de +2 et 16% de +3.

    Le jeu m'a plus amusé que son aïeul Vinci. Vinci a l'avantage d'avoir la carte d'Europe au lieu de ce pays imaginaire qui fait un peu damier. Contrairement aux joueurs plus "stratèges", cela ne me dérange pas que Small World puisse conduire à des empires très discontinus (si vous avez des capacités de Peuples qui peuvent vite se disperser comme les Volants ou ceux des Cavernes).

  • Dreadfleet
    Chacun a son Empire du Mal, la compagnie qui sert de nom de code pour une position hégémonique imméritée. Les Geeks doivent avoir Microsoft. La plupart de mes amis ont TF1, mais il y a toujours eu aussi Games Workshop. La raison en était que la compagnie britannique occupe une part importante du marché avec ses jeux de figurines hors de prix et refuse toute concurrence (les boutiques Games Workshop sont faites pour ne vendre que leurs produits). Et j'avais réussi à les éviter soigneusement depuis qu'ils ont transformé leur vieux magazine White Dwarf en un catalogue pour leurs pistolets à peinture.

    Mais Games Workshop vient de sortir Dreadfleet, un wargame de batailles navales fantastiques avec un galion pirate, un dreadnought à vapeur des Nains, un sous-marin kraken mécanique, une galère alimentée par des Elémentaires de l'Air, un Hollandais Volant, un porte-dragons elfe et un Léviathan mort-vivant. Il se trouve que c'est assez proche du jeu idéal que je désirais sans le savoir (mais j'avais déjà failli acheter Uncharted Seas, qui était heureusement encore plus cher au total). Bon, je préférerais que le dreadnought soit en fait une forteresse Mostali ou que le Leviathan soit un Draconef waertagi mais rien ne m'interdit de décider que cela se déroule sur Glorantha (encore que le galion principal soit clairement lié à la mythologie de Warhammer avec le Marteau de Sigmar en figure de proue).

    Il y a des défauts. C'est hors de prix (90 euros). L'esthétique de crânes gothic-punk me laisse froid. Certains critiques trouvent qu'il y a trop de hasard, au point de l'arbitraire. On tire des cartes souvent pour des tempêtes et attaques de morts vivants. Les deux camps sont peu équilibrés : l'Alliance des pirates serait en gros plus puissante mais la moyenne des Cartes du destin doit avantager la Horde des flottes de Morts-vivants puisque le plateau est une sorte de Triangle des Bermudes empli de monstres alliés. D'autres joueurs disent qu'on peut quand même un peu atténuer la part du hasard de toutes ces cartes, et garder une part de tactique. Mais j'avoue que j'ai plus envie d'éperonner des monstres des abysses que de gagner grâce à un quelconque mérite tactique.

    Armide me l'a offert (avec un autre cadeau qui était un billet pour le Festival de la BD d'Angoulême) et j'ai un peu peur de monter les navires en plastique et de les abimer.

    J'ai encore plus peur de les peindre et de donner encore plus d'argent à Games Workshop pour leurs "couleurs officielles" (quoi ? cinq pots rien que pour les vagues ?). J'ai la dextérité manuelle d'un Pygoscelis adeliae borgne et pas la discipline de Gregory Privat.

    Une question : est-ce que quelqu'un sait combien coûterait de faire peindre ces flottes comme l'ont fait certains ? Je devrais peut-être le demander sur le forum de Tric Trac.

    (Vous avez remarqué que par égard pour votre porte-monnaie pour ne pas déclencher trop de désir mimétique, j'ai mis la photo la moins sexy et la plus monochrome et non-peinte que j'aie pu trouver sur Google Images, pour éviter de faire de la promotion pour GW).

  • 5 commentaires:

    1. Small World. Excellentissime jeu. Et en plus même ma fille y joue :)
      L'extension Underworld n'est pas indispensable mais quand tu as déjà fait une trentaine de parties de SW ça ajoute un peu de variété !

      Dreadfleet. Demande à Grégory de te peindre les figurines :)

      RépondreSupprimer
    2. J'ai eu l'Île du Nécromancien avec le jeu de base et je vais sans doute prendre Mauuudits ! (ne serait-ce que pour les boites de rangement).

      Mais cette expansion amateur avec la carte modulable comme Catan a l'air vraiment intéressant.

      Gregory a l'air déjà très occupé. :)

      RépondreSupprimer
    3. L'Île du Nécromancien est une expansion géniale mais il faut tweaker les règles (sinon le Nécromant gagne tout le temps -- ou jamais, je ne sais plus).

      RépondreSupprimer
    4. Smallworld vs Vinci...
      Un des aspects tristes de Vinci était l'absence de personnalité des civilisations; "ah ben mes pions rentrent de la droite de la carte, donc on va dire que ce sont des Huns".

      Smallworld comble cet aspect avec ses créatures de fantasy... mais le "monde" devient un prétexte de piétinements joyeux et de foutoir, que finalement on oublie, un peu comme l'Age des Dieux" et je finis par regretter la sobre carte de l'Europe, qui au moins évoquait des références connues... ;)

      RépondreSupprimer
    5. Small World. Excellentissime jeu. Et en plus même ma fille y joue :)
      L'extension Underworld n'est pas indispensable mais quand tu as déjà fait une trentaine de parties de SW ça ajoute un peu de variété jeux de peur

      RépondreSupprimer