vendredi 27 janvier 2012

Une Loi contre la recrudescence du cannibalisme



L'Oklahoma a près de 4 millions d'habitants. Il est aussi très, très solidement Républicain avec des marges énormes (la dernière fois qu'ils ont voté à une majorité pour les Démocrates remonte à 1964, avec LBJ contre Goldwater). Leurs chambres sont aux deux-tiers républicains, presque tous leurs Représentants au Congrès (sauf une circonscription urbanisée à la frontière), leurs deux Sénateurs (les deux dingues Jim Inhofe et Thomas Coburn) sont tous Républicains.

En 2010, un référendum fit passer un Amendement à la Constitution de l'Etat interdisant l'application de la Charia en Oklahoma, enjeu qui paraissait, pour utiliser un euphémisme, peu imminent dans l'Etat. Il fut voté à 70% et la Cour d'appel vient de faire remarquer qu'un tel amendement était absurde et que sa formulation était d'ailleurs discriminatoire.

Et cette semaine, un élu local ("Sénateur dans le parlement de l'Etat") propose une nouvelle Loi pour "interdire l'usage de foetus avorté dans l'alimentation".

Le Sénateur a ensuite admis qu'il ne connaît aucun cas réel où cela serait arrivé, "du moins dans son Etat", mais on ne sait jamais.

J'imagine qu'une partie de la presse pro-life doit considérer comme évident que la "Culture de Mort" conduit au cannibalisme. Et c'est un thème constant d'une hystérie contre la Technique (voir Soylent Green) qu'une société désacralisée irait basculer dans la transgression de tous les tabous fondamentaux en ne réduisant plus toute chose qu'à des ressources et outils disponibles.

Certes, c'est un élu local, comme ces gens du New Hampshire qui voulaient mettre la Magna Carta comme préambule de leurs libertés féodales. Le même élu de l'Oklahoma a déposé aussi (en vain) une loi pour abolir le droit d'appel dans les affaires criminelles et une autre loi pour autoriser aux élus le port d'armes à feu à l'intérieur du Congrès pendant les délibérations. On ne sait jamais. Mentionner ces élus locaux est un peu comme commenter les libres associations d'un cercle de schizophrènes. J'espère un peu que même les élus locaux, disons, de notre département du Var, au hasard, n'auraient pas des idées pareilles, du moins tant que quelques années de destruction de l'éducation nationale, de couvertures du Point et de paranoia Internet n'auront pas fait leur boulot.

Je comprends mieux comment des gens aussi dérangés ont pu croire aussi que le plan de santé d'Obama prévoyait d'exterminer les vieillards récalcitrants.

Il devrait aussi préventivement voter une loi disant qu'Obama n'aura pas le droit de sacrifier des vierges à Cthulhu, du moins à l'intérieur des frontières de l'Oklahoma. On ne sait jamais.

8 commentaires:

  1. "une nouvelle Loi pour "interdire l'usage de foetus avorté dans l'alimentation". "

    C'est un progrès énorme, non? Il vient juste d'accepter l'avortement comme un fait inévitable.

    RépondreSupprimer
  2. Merci, merci... encore plein d'idées pour mon roman d'anticipation :)

    Sinon je te rassure en tant que vacancier fréquent dans le Var : les habitants de ce département absurde [le Var n'y coule point] sont encore TRÈS TRÈS loin de l'Oklahoma, politiquement parlant.

    RépondreSupprimer
  3. Y aurait-il un lien entre l'existence du 1er amendement et la possibilité (nécessité ?) de raconter autant d'âneries ? Je pense que ça tient plus du prêche que d'une action politique à court terme. Ou, pour employer le newspeak actuel, changer les "éléments de langage" courants.

    RépondreSupprimer
  4. Un excellent article pour expliquer un peu de quoi il s'agit:
    http://www.forbes.com/sites/matthewherper/2012/01/27/fetal-cells-in-soda-not-quite-the-discomfort-behind-the-controversy/

    En fait de "foetus avorté", il s'agit de l'utilisation d'une lignée cellulaire permettant de tester différents additifs alimentaires in vitro.

    Ca n'enlève pas grand chose à la cretinerie de cette proposition, mais ca donne un peu plus d'explication...

    RépondreSupprimer
  5. > Hady Ba
    Ou il croit pouvoir ainsi installer l'association entre avortement et pratique tabou. Comme on le répète tout le temps sur Fox News, on peut expliquer rationnellement ensuite que c'est n'importe quoi mais celui qui a entendu l'histoire oubliera vite le rectificatif.

    > Gianni
    Ah, oui, on propose de le rebaptiser l'Argens.

    > Anonyme
    Je pense que ça tient plus du prêche que d'une action politique à court terme.
    Oui, il y a un peu "d'agit-prop" ou de rituel.

    > Nicolas
    Merci pour le lien, cela précise mieux les sources de cette crainte devant les biotechnologies. Le débat réel derrière est les cellules-souches.

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas (un autre que celui au dessus)27 janvier 2012 22:23

    Peut-être qu'il s'est loué le DVD de Nouvelle cuisine ?

    Spoiler : l'ingrédient mystère dont il est question est bien entendu du foetus humain.

    RépondreSupprimer
  7. Et elle se sert des raviolis comme la Comtesse Bathory du sang des vierges pour se rajeunir. Cela pourrait former pleins de fantasmes racistes en Oklahoma : par exemple, les kebabs comme complots pour goules qui veulent vous forcer à suivre la Charia en pratiquant la nécrophagie. Et qu'y a-t-il vraiment dans les sushis ?

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas (le premier ;-) )28 janvier 2012 03:21

    Hum, les cellules en question (HEK 293) ne sont pas "souches", juste cultivées in vitro.
    Je ne suis pas sur que la nuance importe beaucoup, mais je ne dois de l'apporter quand meme ;-)

    RépondreSupprimer