jeudi 16 février 2012

Argumentum ad Gallos




Rick Santorum utilise le Vicomte De Bonald comme argument contre Obama qui ose demander que les employeurs catholiques payent les mêmes sommes que les autres même s'ils refusent la Contraception :
“When you marginalize faith in America, when you remove the pillar of God-given rights, then what’s left? French Revolution. What’s left is a government that gives you rights. What’s left are no unalienable rights. What’s left is a government that will tell you who you are, what you’ll do and when you’ll do it. What’s left in France became the guillotine. Ladies and gentlemen, we are a long way from that, but if we do follow the path of President Obama and his overt hostility to faith in America, then we are headed down that road.”

Oui, si la pilule est remboursée, ce sera la Terreur rouge.

Bill Maher commente dans son talk-show
“The Guillotine, really?

This is why he’s ahead.

In one sentence, he hit on all the things they love at the Republican convention: logical fallacies, Obama paranoia, and fuck the French.”

2 commentaires:

  1. Je préfère de plus en plus Colbert à Stewart, c'est une Lettre persane à chaque fois.

    RépondreSupprimer
  2. J'admire d'autant plus Stephen Colbert sur ce sujet qu'il donne quand même des cours de catéchisme catholique chaque Dimanche en Caroline ! Cela illustre à quel point les Catholiques américains ne sont pas vraiment ce que Rick Santorum ou Bill Donohue voudraient nous faire croire.

    RépondreSupprimer