lundi 17 septembre 2012

Evolutions du Castisme et accès au sacerdoce



Temple de Śiva de Kailasanathar (XVIIe siècle) à Tharamangalam, nord du Tamil Nadu.


L'Hindouisme a bien entendu une grande diversité dans ses myriades de sectes sur son milliard de fidèles mais le poids millénaires des écritures des Védas va toujours dans le sens de discriminations sévères contre les Dalits ("Opprimés" en hindi, les "Hors-Castes", "Parias" ou "Intouchables", dans le Sud, on utilise aussi le terme ethnique Adi Dravidar, l'ancien terme sanscrit le plus insultant était cāṇḍāla).

Mais alors que les textes interdisaient même à la quatrième classe (les serfs, śūdra) d'assister aux cérémonies, l'évolution récente a permis maintenant à certains Hors-Castes de devenir prêtres, ce qui aurait été un tabou complet depuis des siècles, le sacerdoce étant réservé aux brāhmaṇa.

Ce jeune Dalit (autre source) nommé Nagamuthu, a pu être "ordonné" prêtre, ce qui constitue déjà une révolution positive dans l'Hindouisme. Les Brahmanes sont devenus moins nombreux dans son district alors que les Dalits sont mieux intégrés qu'ailleurs. Il a pu pratiquer le rituel de pūjā (offrandes aux Dieux) dans un temple à T. Kallupati, sud du Tamil Nadu.

Depuis la restauration du Temple, certains officiels ont commencé à demander à Nagamuthu de laisser certains jours réservés aux brāhmaṇa purs (qui dans la tradition, ne doivent même pas croiser le regard souillé d'un Intouchable). Puis, il aurait fini (d'après son témoignage) par être insulté et agressé en mai 2012 par deux membres du Temple qui ne supportaient pas qu'il obtienne même ce droit minimal. Mais il ne fut pas lynché, plutôt menacé, et le pays tamoul semble bien représenter quelques progrès d'égalité dans le rituel traditionnel.

En revanche, et cela peut être plus inquiétant, la police locale n'a pas ouvert d'enquête, considérant que l'organisation privée du Temple avait le droit de sélectionner ses membres. Les autorités locales ont tenté de le pousser à ne pas poursuivre l'affaire. Il a dû déposer plainte à la capitale à Chennai (Madras) mais cela ne semble pas avancer non plus comme il n'avait aucun témoin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire