lundi 17 septembre 2012

Morrison sur Terre-4


Grant Morrison est interviewé dans le New Statesman et revient sur quelques polémiques récentes ou sur son statut d'auteur écossais qui tenait des propos contestataires mais vient de recevoir un MBE de la Reine.

Il n'a pas l'air enthousiasmé par les récents Before Watchmen ("redondants") mais reprendra lui aussi une version des personnages de Charlton (ceux qui ont servi de modèles aux Watchmen) dans un one-shot avec son dessinateur fétiche Frank Quitely se déroulant sur leur propre Terre alternative, Pax Americana. (Voir aussi cette autre interview où il évoque le même livre).

3 commentaires:

  1. Mais le "New Statesman", n'est-ce pas le journal d'extrème-droite qui soutient Rorschach? ;)

    RépondreSupprimer
  2. Pas mal, cela aurait fait une jolie mise en abyme, mais ce serait The New Frontiersman. Titre d'ailleurs trop peu fascisant en y réfléchissant, comme la New Frontier est une expression de JF Kennedy.

    A ne pas confondre aussi avec la série britannique sur un député fasciste qui finit "Lord Protecteur" du Royaume-Uni.

    Le New Statesman anglais n'est hélas plus ce qu'il était. Il fut le magazine dominant de la gauche britannique avec comme rédacteurs George Bernard Shaw ou Keynes dans les années 30 mais il est à présent plutôt mourant depuis que ses ventes ont baissé et qu'il s'est recentré avec le New Labour.

    RépondreSupprimer
  3. Il est super-doué, Morrisson : il a chanté dans les Doors, il a écrit "Les Illisibles", qui le sont à plus d'un titre, fait du Lynch mieux que Lynch et surtout avec plus de budget (The Filth, 7 soldiers), est enterré au Père Lachaise, et a pondu tous les derniers runs de Batman et Superman, et de temps en temps il sort un truc comme "Joe The Barbarian". Manquerait plus qu'il reprenne la licence Hellblazer, qu'on rigole.

    RépondreSupprimer