lundi 31 décembre 2012

Shuǐhǔ Zhuàn en liánhuánhuà


J'ai reçu pour les fêtes de Newton de fin d'année l'adaptation complète en 30 volumes (3776 pages) de cette saga chinoise, chez Fei au format liánhuánhuà de Shanghai. J'ignore si Jean-David Morvan et Wang Peng vont avoir le courage de continuer leur propre adaptation d'Au bord de l'eau chez Delcourt (leur volume 2 correspond à peu près au volume 2 de cette version complète).

J'ai l'impression (après n'avoir lu que trois volumes, soit seulement 10%) que la version de Shanghai, plus détaillée, a une tendance à moins développer le surnaturel que celle de Morvan (le thème des 108 démons réincarnés dans le premier chapitre a été simplement retiré). On est même pour l'instant dans un relatif "réalisme".

L'adaptation entre souvent plus dans le registre du texte illustré que dans la vraie "bande-dessinée" mais il y a aussi des phylactères (avec un ordre parfois difficile à deviner) et certaines cases s'enchaînent parfois dans une véritable narration. Chaque volume a un dessinateur différent, ce qui donne un effet parfois assez saisissant entre le minimalisme épuré et presque abstrait de Ma Cheng (volume 2) et le côté plus baroque d'autres illustrateurs. Les personnages peuvent donc changer d'un tome à l'autre, mais les illustrations sont quand même assez précieuses pour distinguer rapidement de qui il s'agit. (D'ailleurs, je n'avais pas autant pensé avant à Gérard Depardieu pour jouer le Moine truculent et picoleur Lu Zhi Shen "Sagesse Profonde", "Moine Fleuri").

Cartographie du début

Ce qui manque un peu à mes yeux est une carte ou quelques notes de bas de page en dehors de la présentation des personnages principaux.

On commence à la cité de Dong Jing (l'actuelle Kāifēng au centre du Hénán, Capitale impériale de la Dynastie Song, on est sous le règne de Huizong, 1082-1135, l'avant-dernier Empereur de cette dynastie).

Puis on part plus à l'ouest en amont du Fleuve Jaune, dans les plaines de la province du Shǎnxī où vit Shi Jin "le Dragon aux Neuf Tatouages", qui s'en va ensuite plus au nord de la province vers Yán'ān. Google ne me permet pas d'identifier la ville de "Yan Men" où Lu Zhi Shen passe (je ne crois pas que ce soit la même chose que la Passe de Yanmenguan ?).

Mais ensuite le "Mont aux Cinq Terrasses" où Lu Da devient le moine Lu Zhi Shen est le Mont Wǔtái au nord de la Province voisine du Shānxī (à ne pas confondre avec le Shǎnxī). Le Mont Wǔtái est l'un des Quatre Monts Sacrés du Bouddhisme chinois avec les Monts Pǔtuó au sud-est dans le Zhèjiāng, les Monts Éméi au sud-ouest dans le Sìchuān et les Monts Jiǔhuá à l'est dans l'Ānhuī.

La ville où le malheureux Instructeur Militaire Lin Chong ("Tête de Panthère") est exilé "préfecture de Cang" doit être Cāngzhōu, sur la côte au nord de l'embouchure du Fleuve Jaune, dans la Province du Héběi.

La suite du roman se déroulera finalement surtout dans les marais du Mont Liáng, juste au sud du Héběi, dans la Province du Shāndōng (mont indiqué dans la carte Google ci-dessous par la lettre G).


5 commentaires:

  1. C'est vraiment très beau.

    Mais je ne sais pas si j'arriverai enfin à finir de lire en 2013 ces 30 fascicules. Je devrai en faire ma résolution du 1er janvier.

    RépondreSupprimer
  2. Ça y est, je l'ai acheté ! J'ai hâte de rentrer chez moi et de me jeter sur la bête !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai une erreur de brochage dans mon exemplaire du tome 13 : l'avant-dernier cahier est présent en double ; le dernier est absent :-(

    Est-ce le cas chez toi ?

    RépondreSupprimer
  4. J'en étais encore au n°7 mais non, je ne vois rien sur le n°13.

    Il y a une coquille de traduction dans le n°6, je crois, où le surnom de Yang Zhi devient soudain "Poil Rouge" à la place de "Face Bleue".

    RépondreSupprimer