samedi 20 avril 2013

Nyikang le Roi Crocodile


Nyikang, le fils de la Déesse de la rivière, comme on l'a vu dans l'histoire de son exil, est la divinité la plus importante des (O)Chollo (les Shilluk) et le fondateur de leur monarchie, le Roi Sacré.

La Traversée de l'Eau

Quand Nyikang et tous ceux qui l'accompagnaient avaient quitté le pays de ses ancêtres, ils arrivèrent devant un marais infranchissable appelé aussi Marais de la Barrière (le Sudd, un des plus vastes qui soit), près de la rivière Sobat (à l'est) ou au bord de la Rivière des Gazelles (à l'ouest, en arabe Bahr al-Ghazāl - les Chollo l'appellent Falugo), au confluent avec la Rivière de la Montagne (Bahr el-Ghebel, qui devient ensuite plus au nord an-Nīl al-Ābyaḍ, le Nil Blanc). [Actuellement, cette zone est plus dans les territoires des peuples Nuer que des Chollo.]



Mais Nyikang avait avec lui un serviteur qui se nommait Obogo ("l'Albinos") et Obogo demanda à s'offrir en sacrifice - une fois qu'il aurait fini son repas - pour permettre au groupe de Nyikang de franchir les Eaux car c'était là le seul moyen.

Nyikang perça l'Albinos de sa lance et l'ouvrit en deux. Quand son sang se répandit sur le Marais, le passage s'ouvrit pour la tribu de Nyikang. C'est pourquoi on surnomme Nyikang "Celui qui a franchi le Falugo".

La Razzia contre le Soleil

Quand les Chollo s'étaient installés et gardaient leurs bétails, Garo, fils de Čang (le Soleil) vint voler la plus belle vache du troupeau de Nyikang. [Mais selon une autre version, la vache s'était en réalité enfuie toute seule parce que Nyikang tuait ses veaux.]

Un autre serviteur, Ojul (le Faucon Gris), le bouvier de Nyikang, poursuivit la vache disparue à travers le monde et vint décrire à Nyikang le Pays du Soleil, riche en nombreuses bêtes. Le Soleil était si ardent qu'il se baignait dans sept étangs pour se rafraichir. [Selon une version, Ojul avait aussi réussi à rapporter la vache disparue mais cela ne soulagea pas Nyikang.]

Nyikang fut offensé et fit venir son fils et héritier Dak (le Deuxième Roi) et ses guerriers pour lancer une razzia contre le Pays du Soleil. [Mais une autre version dit que c'était l'impétueux Dak qui voulait laver l'affront et que Nyikang ne vint que pour protéger son fils.]

Dak affronta Garo, fils du Soleil, qui était aussi gigantesque que lui et qui portait de multiples bracelets. Il trancha ses mains et lui prit ses bracelets d'argent, mais le Soleil vint venger son fils et terrassa toute son armée par sa chaleur.

Nyikang aspergea alors d'eau le Soleil. Il jeta son herminette sur lui et le mutila. Il trancha les pieds du Soleil et celui-ci dut fuir vers les Cieux pour se protéger de la colère du Roi mortel.

Nyikang prit les bracelets d'argent de Garo, les donna à son serviteur Ojul et son fils Milo qui s'en servirent pour ressusciter tous les soldats de l'armée. [Un des lignages des Chollo, les Kwa Ojul, descendent de ce bouvier et doivent de manière rituelle offrir une vache brune pour l'intronisation de chaque nouveau Roi sacré, incarnation du dieu Nyikang.]

Ils ramenèrent du Pays du Soleil plusieurs femmes pour épouses et plusieurs têtes de bétail. Mais on raconte que le Soleil alla se plaindre auprès du dieu céleste Juok et que les Chollo durent payer un dédommagement chaque année au Soleil pour ce rapt. Chaque printemps, les Chollo sacrifient deux boeufs pour faire revenir les pluies et adoucir la sécheresse.

[Dans la version racontée dans A Dictionary of African Mythology, la traversée des eaux du Sudd semble se faire au retour de cette expédition au Pays du Soleil.].



La fin de Nyikang

Un jour de tempête, le Roi Nyikang décida de partir. Une légende raconte qu'il se suicida en s'étranglant lui-même [comme Zénon de Citium], une autre qu'il disparut sans qu'on retrouve son corps. Son fils Dak lui succéda et la lignée royale continue d'être possédée par l'esprit de Nyikang ou de Dak.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire