jeudi 6 août 2015

The Wicked & the Divine #6-13


n°1-3
n°4-5

On ne peut pas accuser cette série de Kieron Gillen d'être prévisible. Je croyais qu'on avait eu un "Arc" assez classique avec l'introduction du personnage central (Laura) et son initiation. Mais depuis le n°12-13 (le début du nouvel Arc nommé ironiquement "Commercial Suicide", qui utilise un dessinateur différent pour chaque numéro), le vrai centre de l'histoire s'est complètement déplacé vers le plan secret d'Ananke (ou de celle qui se fait passer pour elle ?).



Il y avait donc 12 divinités : Amaterasu, Lucifer, Sakhmet, Baal, Minerva, Wodan, Morrigan, Dionysos, Innana, Tara, Baphomet et les Nornes. Ananke a tué publiquement Lucifer et il semble qu'elle ait manipulé Baphomet pour qu'il aille tuer Innana en lui faisant croire qu'il pourrait vivre plus longtemps que la règle des deux ans s'il tuait d'autres dieux.

A la fin du n°11, Ananke exécute l'éphémère 13e divinité, Perséphone (son apothéose était inconnue et on attribue le meurtre encore à Baphomet) et dans le n°13, elle aide au suicide de Tara (très beaux dessins de Tula Lotay, qui remplace le génial dessinateur habituel McKelvie), et à nouveau Baphomet sert de bouc-émissaire. Il ne reste donc plus que 9 dieux dans le Panthéon.

Le Panthéon à chaque "Récurrence" est censé se préparer pour le nouveau Ragnarok contre un Ennemi. Ananke a même expliqué à Urdr dans le n°9 qu'elle aurait été créée pour cela, pour encadrer les nouveaux dieux de chaque récurrence. Mais ces morts en série commencent à suggérer qu'Ananke a caché des choses au Panthéon.

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. La faute est de moi, pas du comic. :)

      Mais je me rends compte que je l'ai toujours faite...

      Supprimer