mardi 25 août 2015

Patholudologie


Dans les années 1980, lorsque le jeu de rôle était vraiment populaire, ceux qui cherchaient du scandale l'associaient parfois à la folie ou au satanisme mais plus rarement à des groupuscules politiques. Depuis, quelques fachos américains ont pu faire quelques jeux très, très obscurs et injouables comme FATAL (qui est plus connu pour son sexisme délirant d'adolescent que pour son racisme plus discret) ou Racial Holy War (un jeu lié au KKK mais qui avait des règles très brèves seulement pour simuler des combats contre les Noirs). Mais dans l'ensemble, c'est tellement marginal que même les médias les plus panicards n'ont jamais réussi à faire croire à un péril. Récemment, le norvégien Kristian "Varg" Vikernes, un ancien chanteur, assassin et incendiaire, devenu néo-Païen raciste et fasciste (et réfugié en France avec sa compagne après avoir purgé une peine pour meurtre et évasion) vient aussi de faire son propre jeu de rôle MyFaRoG, où on joue de gentils Blonds aux yeux bleus contre d'horribles monstres levantins aux cheveux bouclés ou crépus (et là encore, comme pour FATAL, on ne sait pas s'il faut plus parler de pathologie que de politique).

Il vaut mieux ne pas faire de publicité sordide pour ce truc auto-édité à quelque exemplaires mais d'un autre côté, je crains un peu que les goûts ludiques de Vikernes aillent vers de vieux jeux des années 70-80 que j'aimais également comme RuneQuest et j'espère que ce dernier jeu (créé par des hippies californiens comme ce gauchiste de Steve Perrin) ne sera pas souillé par son amateur scandinave (de même que l'érudit historien Ken Hite raconte dans son interview avec Zak comment sa description d'une uchronie où le Reich wilhelmien n'était pas tombé avait été prise pour une valorisation de l'autocratie par certains fans trop rapides).

En lisant les extraits de ce jeu, on peut explorer l'incroyable naïveté de ce que devient un nietzschéisme vulgarisé dans l'extrême droite : Vikernes prend soin d'expliquer que les Nobles sont vraiment d'origine moralement supérieure et des aristocrates corrompus ne peuvent donc être que de viles projections de roturiers pleins de ressentiment.

A l'inverse de ces cas réels de racisme, ce thread sur RPG.net sur le racisme dans le jeu de rôle tombe dans le ridicule en accusant Spears of Dawn de "néo-colonialisme" parce que son monde (qui est en gros pseudo-africain comme tant d'autres sont pseudo-asiatiques) a des formes de "division impériale", comme si tout jeu fantastique était nécessairement "colonial" dès qu'il raconte des histoires à partir des mythes d'autres cultures.

2 commentaires:

C. a dit…

Je n'y connais rien mais j'ai pensé a vous : http://www.goodmorningcrowdfunding.com/jeux-le-crowdfunding-ou-le-renouveau-des-jeux-de-plateau-2508153/

Fred MESTRE a dit…

RuneQuest est un tel monument que tout jeu après lui s'en inspirent de près ou de loin. Ce n'est en aucun cas de la faute, ni des auteurs ni du jeu lui-même, qu'un sale type en ait emprunté des éléments pour son jeu moisi. Mais je reconnais que cette analyse détachée me fera une belle jambe le jour où l'on empruntera à mon jeu préféré pour sortir une bouse gerbogène...

Quant au racisme... J'ai découvert récemment le concept de confusionnisme et c'est terrible de voir à quel point certains mélangent tout et son contraire, et ce dans tous les domaines. Ici un jeu (que je ne connais pas) suscite des critiques (que je n'ai pas lues) mais tout peut être vu ou analysé et des gens sont prêts à défendre leur point de vue à un point tel que l'on perd son temps à juger de la pertinence même de l'analyse.

On en vient vite à se battre sur des détails, négligeant le sens profond de l'objet critiqué. La complexité du temps ambiant pousse à croire (ou à faire croire) que tout est forcément complexe donc que toute analyse ne peut pas tout couvrir. Et de méchantes gens profitent des lacunes (inévitables) dans ces critiques pour s'y vautrer, répandant leurs idées néfastes ou au contraire faisant perdre leur temps à des gens mieux intentionnés en les agressant sur des sujets annexes (ou carrément illusoires)...

Je ne sais pas si je suis très clair, là... Désolé ^^