vendredi 5 mars 2010

La paille et la poutre



Badinguet (Canard Enchaîné p. 2) sur sa Ministre des DOM-TOM qui disait vouloir empêcher les autres territoires que la Guadeloupe d'obtenir les subsides :

"Il faut toujours défendre l'intérêt général, se conduire en homme d'Etat et ne jamais se laisser emporter par la défense d'intérêts particuliers.

Sinon, on est indigne de représenter l'Etat."

Le Président a raison, je me demande d'où la Ministre qu'il a nommée peut bien tenir cette idée "indigne" qu'une position de pouvoir ne consisterait qu'à servir des intérêts particuliers.

Il doit s'agir d'une simple anomalie anecdotique si contraire à l'esprit éthique de ce gouvernement.

Fillon a déclaré que l'Opposition ne critiquait la Ministre que parce qu'ils étaient jaloux de ne jamais avoir nommé une Ultra-Marine à ce poste.

Un naïf aurait pu croire l'inverse : que l'affaire prouve qu'on ne peut nommer un pouvoir local d'une région pour superviser tout un groupement disparate de régions. Un peu comme si on nommait un Maire de Neuilly pour diriger tout le pays.

La page 1 du Canard nous dit aussi qu'avant même la suppression du Juge d'instruction, le nombre d'affaires devant le Tribunal de Paris a soudain fondu de 80% en deux ans pour que le Parquet s'en occupe directement (conformément à ce qu'avait prévu l'ancien procureur Dominique Barella quand il dénonçait la dépénalisation du droit des affaires).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire