mercredi 8 février 2012

Les dogmes, les erreurs, dont on veut tout lier



  • Je me rends compte que ce blog a été indexé sur certaines listes de jeu de rôle. J'en suis très heureux mais je pense qu'il vaudrait mieux relier seulement (comme le font certains) http://anniceris.blogspot.com/search/label/jdr (le libellé jdr) que tout le blog ou bien vous risquez d'avoir beaucoup de "bruit" hors-sujet ou sans trop de rapport.

  • Mon petit-frère vit à présent à Prague et l'Ambassade aurait organisé un sondage sur les Français expatriés en République tchèque. D'après la rumeur, plus de 80% voteraient pour l'actuel chef de l'Etat pour les Présidentielles, ce qui doit être légèrement plus qu'à Versailles ou même à Neuilly. Badinguet devrait vraiment aller se présenter là-bas (ou en Allemagne).

    Le Canard enchaîné d'aujourd'hui dit qu'un de nos sous-ministres, Frédéric Lefebvre, commence sa campagne dans sa nouvelle circonscription (les Français des USA et du Canada) contre un autre UMP dissident, le frère de Balkany.

    Pour l'instant, il n'y avait qu'une représentation des Français pas-en-France au Sénat, avec 12 Sénateurs (en ce moment 8 UMP et 4 PS) et la réforme de 2008 a ajouté 11 circonscriptions internationales pour les Français établis hors de France.

    Image venant de Wikipedia : la Suisse seule (6e circonscription) aura autant de députés que toute l'Eurasie et l'Océanie (le député de la 11e circonscription sera sans doute l'ignoble Thierry Mariani).

    Y a-t-il la moindre chance que ces 11 sièges ne soient pas tous pour l'UMP ou des UMP dissidents ?? Par exemple, il y a Pouria Amirshahi comme candidat PS dans la 9e circonscription (Maghreb et Afrique de l'Ouest), mais je n'ai aucune idée sur ces chances chez les "Expats". C'est Khadija Doukal qui représenterait l'UMP.

    Cela dit, l'Italie de Berlusconi avait eu des surprises quand les Italiens de l'étranger avaient voté nettement plus anti-Berlusconi que la métropole.

  • 6 commentaires:

    1. je vous suis avec plaisir, partant du jdr, pour continuer ailleurs. Ce n'est pas un soucis :)
      JF

      RépondreSupprimer
    2. Y a-t-il la moindre chance que ces 11 sièges ne soient pas tous pour l'UMP ou des UMP dissidents ?

      oui; ils peuvent être FN ;)

      Ces Français à l'étranger sont pour la plupart des expat', donc cadres sup', études supérieures, cherchant à être peu imposés... votent à droite.

      Ces Français doivent être représentés aussi, à proportion de leur population. Mais le découpage favorise sans doute la droite. Voir le siège pour la Suisse pleine d'exilés fiscaux; et (d'après la carte) Monaco a l'air d'être regroupé avec l'Espagne et le Portugal, peut-être trop "populaires".

      Le Canard racontait comment les ministres-candidats, ou secrétaires d’État-candidats, se rendaient à l'étranger pour des motifs futiles; organisaient une réception des expats à l'ambassade, et puis après tout cela accompli dans la plus complète neutralité de leur fonction et sans mettre en avant leur candidature ;) , en profitaient pour faire une réunion avec les UMPistes locaux.

      Il y a là une appropriation des moyens de l’État qui non seulement est contraire à leur doctrine libérale (droite décomplexée = se servir dans les caisses de l’État sans complexe), mais a de quoi faire convertir au marxisme... :(

      les Italiens de l'étranger avaient voté nettement plus anti-Berlusconi que la métropole

      Ils devaient lire la presse étrangère qui n'était pas tendre avec Berlu (et moins sous son contrôle). Les médias étrangers critiquent largement Sarkozy, mais pourquoi les expats français liraient-ils des oeuvres de civilisations inférieures ? ;D

      RépondreSupprimer
    3. Pour suivre la campagne législative dans la circonscription US / Canada:
      http://lecanardus.blogspot.com/

      Rappar, le titre du post parle certes de dogmes et d'erreurs mais il ne fallait vous sentir obligé de servir le stéréotype de l'expat riche, de droite forcément, égoiste et arrogant.

      RépondreSupprimer
    4. C'est un cliché pourtant nourri par quelques expériences. Leur situation particulière les ramène objectivement soit à une position obsidionale de colons (pays pauvres) soit à une conversion complexée à la "modernité" (pays occidentaux) telle qu'elle est chantée par les pragmatiques sis à droite de la social-démocratie.

      RépondreSupprimer
    5. Clichés sur les expats mis à part [et qui n'en sont pas vraiment... j'en ai rencontré des pas tristes], il y a une énorme différence entre les Français de l'étranger et les Italiens de l'étranger : ces derniers sont plutôt les descendants de pauvres hères ayant émigré en Beligique il y a 50 ans ou en Argentine il y a 100 ans. La doxa berlusconienne voulait qu'ils votassent à droite voire très à droite. Surprise... les Belges ont voté plutôt à gauche et les Argentins pour un candidat indépendant.

      RépondreSupprimer
    6. >Nicolas

      Oui, c'est vrai, je reconnais que mes préjugés sur les expats me viennent d'un épisode inoubliable de l'émission Strip-Tease. ;)

      Ils filmaient un couple de Belges qui avaient délocalisé leur atelier de confection en Tunisie. Cela leur permettait de payer très peu les ouvrières, peut-être même au smic Tunisien. En tous cas les ouvrières le savaient.

      Les patrons les houspillaient quand elles se trompaient ou si elles n'étaient pas assez productives. Pas étonnant qu'elles ne fussent ni ponctuelles ni motivées, ni épanouies.

      Conclusion benoîte du couple d'expat : "les femmes tunisiennes sont paresseuses, indisciplinées et rebelles!" :D

      RépondreSupprimer