mercredi 18 juillet 2012

Kornôg Pell

J'ai passé quelques jours dans l'ouest, à Nantes et à Angers. On voit ci-contre une "installation" artistique Place du Bouffay par l'artiste argentin Leandro Erlich. Il y a de nombreuses expositions et "événements" artistiques à travers la ville, et nous avons pu voir Particules de Daito Manabe ou Playground au Lieu Unique. Le défaut est souvent dans l'art devenu si digital et électronique qu'on parle sans cesse d'"interactivité" avec le public, ce qui me paraît souvent assez artificiel comme l'oeuvre électronique a souvent déjà dans son programme tout ce que le public est censé conspirer à faire. L'espace Sainte-Croix a une exposition sur les notions de Cosmogonie qui traitait d'ailleurs la Création chrétienne de manière assez continue avec les autres mythes de la planète.

Nous avons pu voir à la fois le Château de Nantes (d'Anne de Bretagne) et le très beau Château d'Angers (qui a l'immense tapisserie de l'Apocalypse, 1380).

Nantes An III
J'ai profité du voyage à Nantes pour lire enfin la campagne Khaos 1795: Nantes (2008, je l'avais acheté au Monde du Jeu 2009). A l'époque, je craignais un peu (à cause des massacres de Nantes perpétrés par Carrier ou les Colonnes Infernales de Turreau) que cela soit un peu trop favorable aux Royalistes. Mais le cadre de Nantes a une importance particulière dans le jeu qui ne repose pas que sur la Terreur de l'An II. En effet, dans Khaos 1795, nous sommes dans une uchronie où la Terreur s'est aggravée quand Saint-Just et Fouquier-Tinville (avec un officier corse) ont guillotiné Robespierre et ont participé à un Rituel (diabolique) invoquant un "Oeil" (qu'ils ont baptisé "Être Suprême") qui déforme et détruit les Lois de la nature autour de lui (il y a des côtés qui rappellent plutôt le Chaos de Warhammer, avec un vortex et des mutations monstrueuses). Or, sans vouloir trop gâcher les secrets du monde, ce rituel a un lien essentiel avec le territoire de l'ouest et des secrets occultes des Pays de Loire.

Si vous êtes un jdanovien intolérant comme moi et si vous ne voulez pas trop jouer des Chouans de Vendée (même dans une uchronie), le jeu de base partait plutôt de l'idée qu'on jouait des Républicains de sociétés secrètes qui avait soutenu le début de la Révolution mais pas la dérive vers la Terreur, et encore moins cette "Seconde Terreur" surnaturelle. Mais devant ce péril qui défie les Lois de la nature et menace l'intégrité même du monde, les Sociétés secrètes auront plutôt tendance à s'allier même à l'Angleterre ou à certains Royalistes (même si certaines sociétés secrètes s'infiltrent et se manipulent mutuellement). Cette campagne nantaise (par Christophe Girard & alii) me semble aller plus dans cette direction d'alliance avec les Royalistes (avec La Rochejacquelain ou Charette) que dans celle du jeu de base par Franck Plasse. Mais la chute de la campagne du livre de base conduit assez naturellement vers celle de la campagne nantaise même si le nouveau McGuffin (qui étendrait les pouvoirs du prétendu "Être Suprême" au-delà de Paris) y paraît un peu tiré par les cheveux.

Terra Incognita II : Saint-Malo
Un autre jeu sur le XVIIIe siècle que j'ai pris à Angers est Terra Incognita. C'est une autre uchronie qui imagine que tous les contes philosophiques et récits de voyages extraordinaires de cette période sont tous authentiques (il y a aussi un petit côté Baron Munchausen). Louis XIV (qui a survécu alors qu'il a dépassé 87 ans) s'est allié avec les Etats Solaires découverts par Cyrano de Bergerac. Le Roi-Soleil (devenu quasi-immortel grâce à un Elixir alchimique qui fait durer le Grand Siècle) est allé bien plus loin dans le Gallicanisme en instaurant une nouvelle religion d'Etat solaire et se séparant du Catholicisme romain. J'imagine qu'on pourra vite trouver des îles de Laputa et autres Géants de Brobdingnag (même si le roman de Swift ne paraît que vingt ans après le temps du jeu). Le nouveau supplément décrit notamment la ville de Saint-Malo comme base pour les personnages-explorateurs.

Phénomène J en Anjou
Un détail amusant de ce voyage vers l'Occident est que je suis tombé complètement par hasard à Angers sur  la boutique Phénomène J qui s'est recréée là (comme librairie d'occasions) et qui était naguère un de mes magasins de jeu de rôle favori dans le Cinquième Arrondissement (peut-être le premier à avoir répandu le concept de jeu d'occasion alors qu'eBay apparaissait, avant Starplayer et l'Oeuf-Cube). Le bouquiniste et auteur Jean-Hugues Villacampa m'a dit qu'il avait toujours une traduction complète de Space Opera en français (avec des illustrations) mais qu'il n'avait plus les droits pour la publier. J'y ai trouvé de nombreux textes de fictions par Romain d'Huissier (le créateur principal de Qin et de Devâstra), dont un court texte sur le jianghu et des textes sur l'univers de superhéros Hexagon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire