mardi 28 septembre 2010

Marionnette en politique



Qui pourrait ne pas être jaloux de la marionnette rouge Elmo, même si son seul gimmick est qu'il parle de lui à la 3e personne ?

Non seulement il est devenu depuis 25 ans la plus célèbre des marionnettes de Sesame Street et a maintenant eclipsé les autres aux Etats-Unis (il n'existait pas dans la version française de 1978-1982 qui n'utilisait que Toccata - Big Bird -, Mordicus - Oscar the Grouch - et Macaron - the Cookie Monster) mais il a de toute évidence séduit Katy Perry (qui me semble mieux imiter Bettie Page que beaucoup d'autres imitatrices récentes, même si elle fait aussi bien sûr penser à Zooey Deschanel).

Enfin Elmo est le seul être fictif (de fourrure) à avoir eu droit à une audition devant le Congrès. Il était appelé en 2002 par un représentant républicain de Californie (connu pour son ultra-conservatisme et sa perspicacité limitée) pour témoigner sur l'utilité de l'éducation musicale (c'était peut-être le seul moyen de convaincre George W. Bush de regarder C-Span).

Ce précédent d'Elmo suffit à rappeler que ces auditions ne sont depuis longtemps plus que des spectacles télévisés et plus vraiment des rituels sacrés de la délibération démocratique. On comprend donc bien que les Républicains et Fox News prétendent refuser le témoignage sarcastique de Stephen Colbert la semaine dernière sur la question des travailleurs immigrés clandestins dans l'agriculture (tout en conservant son personnage de conservateur, il préconisait, en tant que militant catholique "social", de légaliser au moins certains de ces travailleurs illégaux pour éviter leur exploitation).

  • Par ailleurs, je pense que Mme Penchard devrait avoir plus de temps pour témoigner sur l'équité des distributions de fonds entre les différents DOM-TOM.

  • Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire