mercredi 8 septembre 2010

Rall & Bors en Afghanistan



Le dessinateur Ted Rall a défendu depuis 2001 des positions résolument anti-guerre, voire pacifistes (y compris en Afghanistan) et cela l'a conduit à quelques bandes qu'il a lui-même regrettées (comme ce dessin de 2004 où il se moquait de Pat Tillman avant qu'on apprenne à quel point ce soldat avait commencé à avoir des doutes sur l'interventionnisme bushien avant de se faire tuer).

Mais Rall connaît bien l'Asie centrale qu'il a visitée plusieurs fois depuis les années 90. Il était même allé en Afghanistan en novembre 2001 dans la période de la guerre sans être vraiment "embedded". Il vient d'y retourner pendant ce mois d'août 2010 (voir son journal, qui est assez émouvant, notamment quand il essaye de retrouver le fixer qui lui avait permis de quitter le pays en 2001). Et curieusement, il a partiellement changé d'avis. En 2001, presque tout le monde soutenait la Guerre d'Afghanistan et il était dans la minorité qui y était opposée et à présent presque tout le monde ne parle plus que de bourbier ingagnable et, bien qu'il soit opposé aux bombardements et aux drones de l'OTAN, il a l'air de craindre que le départ des Américains soit devenu un nouveau danger (ce qui est curieusement plutôt l'argument des derniers néo-conservateurs aujourd'hui). Il évoque aussi quelques progrès dans l'infrastructure malgré l'échec global de l'aide occidentale.

Il y a aussi un relatif scoop journalistique contre la blogosphère conspirationniste : Rall - peu suspect d'être vendu à l'oligarchie du pétrole - affirme que le fameux "Trans-Afghan Pipeline" que certains comme Michael Moore présentait comme la vraie cause de la Guerre d'Afghanistan n'existe toujours paspour l'instant, malgré les 9 ans d'occupation américaine. De toute évidence, la guere continuelle et les sabotages ont continué à le garder virtuel.

Je n'aime pas beaucoup le dessin de Ted Rall mais il était accompagné par le très doué Matt Bors (qui a déjà rapporté au moins ce dessin sombre où les Afghans illettrés semblent mieux informés que beaucoup d'Américains sur leur Président ("Americans CAN read but CHOOSE not to?").

Par ailleurs, je crois que Mme Penchard est un risque si jamais elle dit qu'elle ferait en sorte que tout l'argent aille aux Tadjiks et pas aux Pachtounes

2 commentaires:

Joe Staline a dit…

Merci pour le lien vers le Bors Blog, qui est vraiment excellent, pour le fond comme la forme (très bon dessin).

Phersv a dit…

Oui, cela rejoint maintenant Tom Tomorrow dans les meilleurs dénonciations depuis la gauche américaine (c'est Iron Knee qui le cite souvent sur son blog).