mercredi 29 septembre 2010

Marx trop Mancunien : Un Récit de Deux Cités




Dans son analyse de ce qui est vivant et ce qui est mort chez Karl Marx, l'économiste de Berkeley Brad DeLong aime faire des oppositions régionales : Marx a commencé comme philosophe rhénan trop hégélien (1844), il est devenu activiste parisien (vers 1848) puis il a fini en économiste britannique en Post-Ricardien (les travaux économiques à partir des années 1860-1870, sauf quelques séquelles hégéliennes fétichistes dans la prose). En somme, il lui aurait manqué d'être devenu assez anglais.

Mais DeLong fait un scénario What If encore plus détaillé : une partie des erreurs de Marx selon lui sur le capitalisme ou la paupérisation du prolétariat viendraient des conditions particulières urbaines de Manchester dans le Nord-Ouest (où se trouvait l'usine d'Engels) par opposition au vrai centre de la Révolution industrielle à Birmingham (West-Midland).

The British interests of the German partnership of Ermen and Engels were not in London or in Birmingham but instead in Manchester. Engels's 1845 Condition of the Working Class in England, cribbed for section 1 of the Manifesto, was about the condition of the working class in Manchester.

Yet as Asa Briggs (1963) stressed most strongly, Manchester was not typical of England.

Briggs quotes Tocqueville's descriptions of Manchester as a city with "a few great capitalists, thousands of poor workmen and little middle class" compared to Birmingham with "few large industries, many small industrialists... workers work in their own houses or in little workshops in company with the master himself... the working people of Birmingham seem more healthy, better off, more orderly and more moral than those of Manchester..."

Briggs speculated that Engels's book would have been very different indeed had Ermen and Engels's interests been elsewhere than Manchester: "his conception of ‘class’ and his theories of the role of class in history might have been very different.... Marx might have been not a communist but a currency reformer..." (p. 116)

C'est peut-être une plaisanterie du Baron Briggs. Même si Marx connaissait ces différences sociales et industrielles, n'aurait-il pas simplement dit que la pluvieuse "Cottonopolis" était le "dévoilement" de Birmingham tant qu'il n'assistait pas à un processus où le développement moins violent de Birmingham aurait pu influencer celui de Manchester ?

Will Thorne (1857-1946) fut un socialiste de Birmingham qui finit certes assez conservateur comme de nombreux socialistes après la Grande Guerre mais il a cité sa jeunesse misérable à Birmingham comme un facteur de son engagement (ce fut d'ailleurs Eleanor Marx, l'une des filles de Karl, qui l'aida à apprendre à lire).

  • Par ailleurs, je pense que Mme Penchard retrouverait peut-être d'autres théories plus équitables si elle devait changer de contexte.

  • Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire