lundi 3 octobre 2011

Métamitterrandose et François-Garou




Cela doit être au 42e degré mais cette affiche de la campagne de François Hollande (prise sur le blog d'Aurélie Filippetti) fait presque de la peine pour son sujet, qui ne trouve rien que son prénom comme meilleur argument.

On comprend la nostalgie de certains socialistes pour le souvenir de 1981 et on peut même défendre le fait que Royal ou Hollande aient cherché à singer le ton de Mitterrand. Mais ici, ce morphing ridicule entre les deux Secrétaires du Parti ne fait qu'accentuer les lacunes du second.

5 commentaires:

Elias a dit…

"ce morphing ridicule entre les deux Secrétaires du Parti ne fait qu'accentuer les lacunes du second"

Oui, pas de francisque, pas d'attentat bidon du côté de l'observatoire, pas de déclaration fracassante sur la rupture avec le capitalisme ...
finalement il vaut peut-être mieux que François ne ressemble pas trop à François.

Tororoshiru a dit…

Mieux?
Mais pour qui?

Anonyme a dit…

En n'étant confronté à rien on ne risque pas de se voir reprocher grand chose (mais du coup on est un homme politique comme les médias les aiment): Pas de francisqque pour F. Hollande, pas de Résistance non plus. Pas d'attentat de l'Observatoire, pas de "Coup d'Etat permanent", etc.

Anonyme a dit…

C'est très provincial. Mais d'une province temporelle introuvable sinon au musée de cire socialiste qui nous tient lieu de laboratoire progressiste.

Phersv a dit…

> Elias
Et pas d'exécutions en Algérie, certes.

Mais pas grand-chose non plus en fait. Et je dis cela sans hostilité envers Hollande et sans mitterrandophilie galopante, c'est seulement que se mettre ainsi dans l'ombre du président précédent pourrait être fait avec moins de lourdeur. C'était le même problème quand Laurent Fabius tenait à porter le même chapeau.

Cela dit, cela reste moins gênant comme erreur de communication que d'avoir mis une photo de jeunes sarkozystes pour représenter le soutien de la jeunesse.