vendredi 28 octobre 2011

Week-end des Chimériades



Comme déjà annoncé, je serai ce week-end au château de Buoux (Lubéron) pour les IIIe Chimériades, qui aura notamment la légende ludique Jonathan Tweet, co-créateur d'Ars Magica et D&D3, et l'auteur français Mathieu Gaborit, créateur des Crépusculaires (qui a donné le jeu Agone) et de la cité d'Abyme.

Add. Retour. C'était grandiose et plein d'énergie, mais là je suis épuisé. [Oh, et accessoirement, j'ai encore 56 copies à corriger avant mercredi, puisse Eurmal les emporter.] Mais je préfère quand même en parler tant que je m'en souviens encore.


Les Chimériades accueillent au moins 100-150 personnes au total (même si tout le monde ne reste pas pour dormir dans le château). Historiquement, le créateur de la convention Philippe Auribeau avait fait un stage chez Chaosium en 1994 (à l'époque de Multisim et Nephilim) et devint donc ami de Charlie Krank, qui a succédé à Greg Stafford à la tête de Chaosium. C'est ainsi qu'à l'image de la grande Convention allemande des Tentacles (devenue depuis The Kraken, au Schloss Neuhausen au nord-ouest du Brandebourg), l'équipe des Chimériades a été la première convention à inviter ainsi en province des auteurs internationaux comme Greg Stafford, le créateur de Glorantha.

Cette année, les Chimériades avaient aussi un jeu de rôle français en Preview, Les Chroniques de Féals (édité par Sans Détour, qui traduit désormais Call of Cthulhu).

Les Chroniques des Féals sont fondés sur une trilogie de Matthieu Gaborit (qui avait créé le jeu Ecryme et ensuite l'univers du jeu Agone). C'est un univers médiéval-fantastique où les Humains peuvent être liés à l'une des dix espèces de créatures mythiques : les Aspics, les Basilics, les Caladres, les Chimères, les Dragons, les Griffons, les Licornes, les Pégases, les Tarasques et les Phénix. Les plus initiés de chacun de ces sept Féals se métamorphosent progressivement ("Mimétisme") vers la forme de leur modèle, (un peu comme la Draconisation dans l'Empire des Amis des Wyrms ou le Sentier Immanent de Glorantha ou la possession par un Nephilim). Chaque créature représente de différente manière la force vitale (l'Onde) mais aussi la violence élémentaire (le Fiel) en lutte contre le Néant (la Pulsion de mort, l'Oubli).

Philippe Auribeau et sa compagne Camille Guirou, qui dirigeait les éditions Caravelle, ont ainsi discuté avec Gaborit et une équipe d'auteurs d'Agone à la première Chimériade (celle de 2007) de la possibilité de fonder un nouveau jeu de rôle sur cet univers. Et la boucle est ainsi bouclée puisqu'on pouvait jouer quatre ans après des "Chimériens" de Gaborit aux "Chimériades" alors que l'idée du jeu y était née.

Le Château de Buoux est vraiment superbe et son état d'inachèvement au XVIIe donne une impression de ruines très propre au jeu de rôle. En revanche, on est complètement isolé en plein Lubéron et les communications passent mal.

Le Château de Buoux


Le samedi a commencé avec une présentation des Chroniques des Féals. On a évoqué des questions d'ontologie (comment le Néant pouvait-il "agir" comme retour à l'anonyme uniformisation) et d'iconographie (comment l'artiste Nicolas Fructus l'avait représenté). Gaborit a fait remarquer que le défi était de faire encore un jeu de rôle "med-fan" dans un marché saturé par ce Genre archi-refait en espérant qu'il apporte quelque chose de nouveau. A première vue, les 10 créatures différentes qui pourraient servir de "splats" à Chroniques des Féals peuvent être plus attirants que les 9 familles de Dragons du jeu Prophecy par exemple.

Les éditions Sans détour, qui ont déjà adapté aussi en plus de Gaborit la bd Brigade Chimérique de Fabrice Colin, vont aussi faire Les Lames du Cardinal de Pierre Pével. Les Ludopathes montraient des extensions pour Shade.

L'autre invité vedette était Jonathan Tweet. Il a créé certains des premiers grands jeux narrativistes Ars Magica, Over the Edge, Everway et certaines révolutions de D&D3 (comme la Classe d'armure ascendante et la systématisation des Jets de Sauvegarde). Comme il a déjà expliqué l'apport de RQ et ses propres critiques contre RQ et HQ, on peut y renvoyer. Il explique notamment comment son D&D3 s'inspirait de RQ mais voulait être encore plus uniforme que RQ (qui a deux systèmes différents, le jet sous un score et le jet d'opposition 50 + la différence entre les deux scores). Tweet ne travaille plus professionnellement dans le jeu de rôle mais a continué d'y jouer, faisant même plusieurs parties d'Over the Edge, dont une avec toute l'équipe du GROG (qui doit bientôt avoir son propre compte-rendu de la Convention d'ailleurs).

L'après-midi, deux Français Gloranthophiles émérites, Grégory Privat et Eric Vanel (qui est devenu un des illustrateurs officiels pour MoonDesign) ont organisé un grand "freeform"/wargame, Prax at War (où les militaires lunaires ont largement vaincu les autres factions). Le décidément prolifique Grégory Privat avait organisé une sorte de jeu d'Illuminati-Cthulhu, Cultes, pendant toute la Convention (chaque membre était une société secrète qui pouvait prendre le contrôle d'une autre société). Le lendemain, il a aussi fait jouer à son wargame Razzia où des Broos doivent remplir leurs objectifs en faisant subir à diverses bêtes... ce qu'ils sont programmés à faire.

La carte de Prax @ War

Les gagnants, dont Jonathan Tweet déguisé en Chef de la Tribu Bison, avec le personnage de la fille du Chef

Razzia dans le Marais des Hautes-Terres


J'ai pu jouer aux Ombres d'Esteren (le nouveau jeu français médiéval-horreur, très jolies cartes et un bon scénario), et pu enfin refaire du Heroquest sur Glorantha (mes premières parties de Heroquest depuis quatre ans, je crois, après notre excellente campagne de 60 parties en Kethaela).

Le jeu et tout l'univers de Glorantha sont en train d'être relancés une nouvelle fois.

Cette version des campagnes de HeroQuest, sous la direction éditoriale de Jeff Richard et Moon Design, promet d'être mieux illustrée, plus directement jouable et même plus extensive que ce qu'Issaries Inc avait pu produire pendant la période où le seul employé était Stephen Martin. Il me semble donc même qu'il y aura quelques révisions des anciens scénarios, et pour la première fois, la modernisation du vieux Pavis pour HeroQuest (avec une ambiance assez différente de la version RuneQuest).

Richard Illuminé par Notre Déesse Sédenya

Jeff Richard a aussi fait une conférence sur les changements à prévoir sur les Lunaires pour essayer de clarifier certaines contradictions sur les Sept Mères et leur rôle dans l'Empire (mais cela a vite dérivé vers d'autres sujets ésotériques classiques comme les Arkatis et la vraie nature de l'Autarcie Stygienne de Ralios - sa nouvelle "théorie" est en gros que l'Arkat qui est ressorti de Dorastor était, contrairement à ce qu'on pourrait croire, enfin la réconciliation accomplie des deux Illuminés terribles, un Arkat-Nysalor guéri sans Gbaji entre les deux).

J'ai rencontré Charlie Krank, lui ai parlé de mon affection pour l'Islande et il m'a donné généreusement le nouveau supplément au Basic System qui sort le mois prochain Mythic Iceland (écrit et signé par le Brésilien exilé en Islande, Pedro Ziviani). Cela crée une dette de potlatch assez difficile à compenser un jour. Il va vraiment falloir que j'utilise le Basic System maintenant pour tout jeu scandinave et que je délaisse le très joli jeu français Yggdrasil (qui se déroule plus en Suède d'ailleurs). Il va rejoindre les deux RQ Vikings (celui de Greg Stafford et celui de Pete Nash) et les autres. Cela devient un faisceau d'incitations à y jouer.

Encore tous mes remerciements à tous les Organisateurs. Si les Chimériades ont eu lieu en 2007, 2009 et 2011, j'imagine que la prochaine n'aura lieu qu'en 2013 ?

10 commentaires:

  1. cher Anniceris, merci pour toutes ces infos en temps presque réel.

    Nous étions en fait et au final, 150 participants d'après Camille.

    Un gros bravo aux organisateurs car ce nouvel opus de Chimériades 2011 est un beau succès :

    - un très Joli site ;
    - une logistique au point et une équipe de ravitaillement bien vivante :-)
    - une météo très clémente pour cette saison (nous sommes presque en Novembre, quand-même !)
    - un contexte calendaire favorable (le pont du 1er nov. qui a permis à pas mal de gens de venir...)
    - une ambiance chaleureuse (provence oblige), assez mixte et jeune malgré tout ;
    - une participation internationale (allemands, anglais, italiens) ;
    - des sponsors (LudikB, RoleG, etc.), des éditeurs ;
    - et plein, plein, de jeux divers et variés (Murder, JdR, quelques JdSociété, freeform, etc.).

    Bref une super ambiance, j'ai hâte pour l'année prochaine.
    Un gros bravo à Philippe et Camille et leur soutien.
    -JPL

    RépondreSupprimer
  2. Euh, et aussi bon courage pour les copies ! (pensum ?) :-)

    RépondreSupprimer
  3. Merci (je corrige pour le nombre des participants) !

    (Oui, les copies ne sont toujours pas finies, d'ailleurs)

    RépondreSupprimer
  4. Oui, autre information, il y avait aussi le célèbre illustrateur "Rolland Barthélémy", grand ancien du JdRôle en France. J'aime toujours son style d'ailleurs que je trouve d'un bon goût "classique", intemporel, indémodable.
    Cheers!

    RépondreSupprimer
  5. Oui, il a vraiment un style subtil. Rolland C. Barthélémy avait d'ailleurs dessiné la Chimère de l'affiche.

    Né en 1954, il a beaucoup marqué les jeux (Casus Belli, Rêve de Dragon, Agone) et il continue d'ailleurs d'illustrer le récent Te Deum Pour un Massacre de Jean-Philippe Jaworski.

    J'ai copié une de ses illustrations de Casus Belli n°16 (1983).

    RépondreSupprimer
  6. Un seul regret pour moi: parmi la foule des jeunes branchés à catogan venus de loin, je n'ai pas réussi à vous identifier, cher M. Phersv! J'aurais aimé vous féliciter de vive voix pour votre blog. Rendez-vous en 2013, alors?

    RépondreSupprimer
  7. J'aurais dû demander un badge avec Pseudo. J'avais le Culte de Shub-Niggurat.

    J'ai vraiment aimé mais je ne suis pas sûr d'aller aux Conventions du cycle gloranthien-chaosiumien qui arrivent, comme l'Eternal Con à Bacharach (25-28 mai 2012), Continuum à Leicester (20-23 juillet 2012) et enfin l'énorme The Kraken à Schloss Neuhausen (29 août-3 septembre 2012).

    RépondreSupprimer
  8. En fait, je ne vois pas trop l'intérêt pour les allemands de faire 2 convention chez eux ? Il faudra que je pose la question à Fabian...

    RépondreSupprimer
  9. @phersv: j'ai bien vu que tu avais un sourire mi-figue, mi-raisin à Chimériades :-)

    RépondreSupprimer
  10. Ma parole mais qui se cache derrière Phersv ???

    RépondreSupprimer