jeudi 10 novembre 2011

[JDR] L'échelle de Glorantha



Le monde de Glorantha de Greg Stafford est le meilleur monde de fantasy jamais créé pour ses mythes (pour sa linguistique, ce doit plutôt être Tékumel et pour jouer ce doit être celui que vous avez créé vous-mêmes avec vos joueurs). Mais en même temps, la rançon de cette richesse mythique est que le monde est quasiment conçu pour faire l'objet de versions contradictoires.

Cela est plutôt bon pour le Maximum Game Fun quand les contradictions produisent des conflits ou des récits. C'est plus gênant pour la géographie physique du monde. Or les cartes ont parfois été d'une échelle hésitante au point que, selon les sources, les distances peuvent aller du simple au double. Deux cartes à échelle différente ne se recoupent pas toujours (et je n'ose même pas regarder si la version sous licence de Mongoose avait pu demeurer cohérente).

[Ce problème d'échelle a d'ailleurs affecté d'autres mondes fictifs du jeu de rôle : le monde des Wilderlands of High Fantasy de Bob Bledsaw, comme je le disais chez Snorri, avait à l'origine des hexagones de 5 lieues (un peu moins de 25 kilomètres) mais, par suite d'une erreur, la carte publiée avait une échelle officielle avec des hexagones de 5 miles (donc 8 kilomètres, soit trois fois moins). Cela explique la version Majestic Wilderlands de Rob Conley, qui a été multipliée par 2,5.]

Un autre problème est que Glorantha est relativement "petite". Tout le continent nord de Genertela, qui pourrait faire penser à peu près à toute la masse de l'Eurasie (ce qui devrait tourner facilement autour de 9600 km si je prends la distance Brest-Shanghai) ne serait tout au plus égal qu'à la largeur des 48 Etats-Unis contigus d'Amérique (soit environ 4000 km).


Certains ont donc proposé de prendre une dimension plus grande pour accroître les distances et le mystère sur Genertela. Graham Robinson (et d'autres) avait parlé de multiplier par trois et cela me paraissait plutôt une bonne idée.

Tout dépend de ce qu'on estime être l'Empire lunaire par exemple. Il est une entité multi-nationale et évoque en nous l'Empire perse de Cyrus, voire d'Alexandre, l'Empire romain ou même le Califat abasside qui auraient des tailles supérieures à 2000 km de long.

En réalité, selon la détermination officielle par Jeff Richard, l'Empire lunaire, si enclavé le long du Fleuve Oslir, est plutôt un équivalent de l'Assyrie, de l'Empire babylonien de Nabuchodonosor ou bien, disons, de l'Empire de Charlemagne. Son extension ne dépasse pas 1000km.

Toute la Passe des Dragons, Sartar plus Heort est à peu l'équivalent de l'Angleterre (seulement l'Angleterre, pas toute la Grande-Bretagne). Le Royaume de Sartar tout seul est à peu près grand comme la Suisse, ce qui correspond assez bien à ce qu'on peut imaginer.

La distance entre Charme (Glamour, la capitale de l'Empire) et le poste le plus avancé de Lointaine (Furthest, capitale de la province de Tarsh) est de 690km, soit environ la distance entre Paris et Toulon (ou bien Turin-Naples ou Baghdad-Téhéran).

Cela me paraît un peu petit. Pour avoir un vrai grand Empire, il faudrait donc remonter plutôt au Second Âge avec le Troisième Conseil ou l'Empire des Mers et des Terres de Jrustela. Même l'Empire néo-babylonien de Nabuchodonosor, limité au Croissant Fertile, va environ d'Antioche à Ur, ce qui représente quand même 1200km de long.

Certes, si on ne va qu'à 35km par jour, 690km représente quand même 19 jours, mais l'Empire doit avoir des communications bien plus rapides que cela (voire quasi-instantanée) grâce à sa magie et des suppléments parlaient de messagers allant dix fois plus vite.

7 commentaires:

Rappar a dit…

Juste pour préciser que en VF, dans mon souvenir de Runequest/Oriflam, il était bien écrit "Genertela = l'Europe de l'Atlantique à l'Oural", ce qui devait être la traduction de "les USA d'ouest en est". Et effectivement cela paraît petit. Maintenant si l'Empire a des moyens de communications rapides (genre bateau-lune), ils marchent surtout bien à l'intérieur de la glowline, et mal ailleurs! :)

Tororoshiru a dit…

J'adhère totalement, cela va sans dire, à l'idée que le monde de Glorantha est conçu pour faire l'objet de versions contradictoires et qu'une bonne partie de son charme vient de là. Je me demande donc s'il est si gênant, du point de vue de la dramaturgie, que l'empire Lunar, qui se flatte certes d'avoir vocation à s'étendre au monde entier, ne soit en réalité pas si grand que ça? D'un Etat de ce type, on peut imaginer qu'il est précisément cartographié, voire cadastré. :-) Mais quand on regarde une carte médiévale, on est frappé de voir combien l'imprécision commence près des confins des contrées que connaissait le cartographe et augmente avec la distance (sur les cartes centrées sur le bassin méditerranéen, les dimensions de l'Afrique, de l'Europe du Nord et surtout de l'Asie toujours considérablement sous-estimées). Les cultures de Glorantha étant fortement ethnocentristes (c'est bien l'impression qu'on retire de suppléments comme Les Dieux de Glorantha) on peut imaginer que chaque culture sous-estime pareillement la taille du "monde extérieur", et du coup une Genertela de la taille de l'Eurasie n'est pas tout à fait incompatible avec un empire Lunar de la taille du royaume de Charlemagne: il incomberait alors au MJ de raccorder la géographie imaginaire que chaque PJ aurait héritée de la culture dont il est issu, et une géographie "réelle" qui pourrait leur réserver des surprises…

Phersv a dit…

> Rappar
Maintenant, je dis que c'est petit mais je n'ai jamais vraiment eu de cas où c'était gênant. J'ai été joueur dans une campagne où on a voyagé par mer jusqu'en Luathela et on n'a pas eu de problème avec les distances.

En revanche, une campagne lunaire où toutes les Provinces Lunaires sont seulement l'équivalent de Paris-Toulon, cela pourrait un peu décevoir. Sur la si jolie carte de Wesley Quadros, les antiques royaumes de Dara Happa, Vanch, Sylila, Saird et Tarsh seraient donc à peu près seulement nos quatre régions Île de France, Bourgogne, Rhône-Alpes et Provence-Côte d'Azur...

> Tororoshiru
Les cartes sont d'autant plus "subjectives" que certains éléments physiques changent vraiment. Gods of Glorantha disait que la carte de Genertela avait une montagne en Pent qui n'existe pourtant pas (mais que le cartographe avait peut-être trouvé en une Quête dans le coin).

Dans le cas de l'Empire et Genertela, c'est non seulement tout le continent qui serait sous-estimé mais même dans sa représentation locale, l'Empire Lunaire est assez petit en étant de la taille de la France.

Si on prend l'Ouest malkioni, il y a quand même assez peu de Royaumes finalement si on compare avec les centaines de domaines de l'Europe médiévale. Et même si Kralorela n'est pas la Chine, c'est vraiment une petite Chine (sans parler de Teshnos qui est une Péninsule d'Inde réduite à peu près à la taille du Laos).

Mais tout cela n'est pas vraiment un souci et cela pourrait même être un avantage - si on veut que les personnages-joueurs puissent faire le tour du "Losange" de Glorantha plus facilement.

Eric V a dit…

Salut Rappar, je ne savais pas que tu était là aussi !
Salut Phersv, c'est cool un blog français qui parle de Glorantha.
Concernant, les distances sur Glorantha, est-ce vraiment un problème si elles sont plus petites que l'on s'imaginait... La densité des informations est telle que de toute façon on en a toujours assez pour jouer. Et puis ça permet de changer de culture plus vite.
Concernant la cohérence des cartes, le futur Guide de Glorantha devrait apporter les réponses attendues. Il y aura beaucoup de cartes...

Phersv a dit…

Oui, je sais que je pinaille un peu inutilement sur la taille !

Jeff Richard a mentionné qu'il devait y avoir bien plus de cartes qu'avant, et avec des échelles plus directement comparables. Cela donne en effet envie.

Rappar a dit…

Concernant les distances, je me suis fait la réflexion que il y a "distance réelle" et "distance perçue". L'idée de se déplacer loin vite est récente ; au moyen-âge, chaque seigneur avait son péage. Sur la route du Tokkaido (reliant Tokyo à Kyoto), il y avait 53 étapes/arrêts, qui incluaient péages, contrôles des douaniers, arrêts aux sanctuaires, etc. La distance perçue devait être considérable.

Plus il y a de pays traversés, plus la distance paraît longue; ma référence est l'amusant chapitre "Time and Distance" de ce post sur la GenCon sur la différence de perception de distance entre Américains et Britanniques. :D

J'ai d'autres équivalents entre "importance perçue" et "taille": Israël et la Palestine (= deux départements français). Les Pays-bas (Ouest-Est) en train (tu t'arrêtes toutes les 5 minutes dans une ville différente) et en voiture (traversés en une heure):)

Donc philosophiquement, l'idée d'un Genertela de 4000 km et d'un "petit Empire Lunar" renvoie à l'insignifiance cosmique des exploits de nos héros; comme on le dit dans Polaris pour clore une partie :"Tout ceci s'est déroulé il y a fort longtemps et il n'y a maintenant plus personne qui s'en souvient." :)

Phersv a dit…

Très amusant, ce texte sur la relativité des distances entre Américains et Britanniques. :)

J'ai été étonné en mesurant Ralios de me rendre compte que c'était en revanche plus grand que ce que j'imaginais en n'y ayant jamais joué (l'Est Sauvage orlanthi seul semble être aussi large que la France dans les cartes que j'ai vues).