vendredi 3 février 2012

[JDR] Les mondes de Traveller (6)

Rappel des épisodes précédents : (3) Introduction aux mondes Traveller de Judges Guild, (4) Secteur Ley & système Tancrède, (5) Glimmerdrift Reaches.

On arrive à notre pénultième Secteur de chez Judge Guild. Je sais que j'aurais pu être plus synthétique sur ces Atlas du Domaine Gateway qui ressemblent parfois tant à de simples "Annuaires" téléphoniques. Mais je préfère prendre un peu de temps, au cas où il y aurait quelques petits joyaux cachés dans toutes ces données.



Carte via Traveller Map.


  • Crucis Margin Guidebook (1981)
    Le Secteur Crucis Margin (dont j'ignore si elle est censée avoir un rapport avec la constellation de la Croix du Sud) est sur les côtés "traîne" (i.e. à gauche droite sur la carte) du secteur Glimmerdrift. Le Guide de 32 pages est à nouveau par le même auteur, Dave Sering.

    Le Secteur Crucis est donc encore plus près de l'Empire K'Kree des 2000 Mondes et les quelque centaines de mondes sont indépendants du Troisième Imperium. Un K'Kree ("Centaure") est représenté sur la page de garde et les Centaures jouent, il est vrai, un peu plus de rôle que dans les guides précédents, avec certains "Troupeaux" (ou Corporations) de Centaures qui voyagent dans ces mondes. Si vous aimez ces Végétariens fanatiques et quadrupèdes, une campagne en Crucis Margin peut être plus attirante que côtoyer les Jhodanis télépathes du cadre habituel des "Marches Directes".

    Il y a quatre Etats interstellaires principaux dans le Secteur, par importance :

    (1) L'Union Crucis rassemble environ 80 mondes au centre du Secteur, mais l'Union est multi-ethnique (et même multi-spécifique) et est divisée en plusieurs factions interplanétaires : les Cast, les Suo, les Sliv et les Nar. L'Union est neutre mais certaines factions (les Suo) négocient plutôt avec les Centaures et avec les Ruches. Les principales tensions sont entre la faction Nar et le Co-Dominium Hono-Danin. Hélas, l'Union ne me paraît pas assez décrite.

    (2) La Sphère Fenix, du côté Direct/Centripète, est d'origine humaine et plus proche de l'Imperium et du Primat Marlan des Glimmerdrift. La capitale est la planète Rutli et il y a presque autant de mondes dans la sphère que dans l'Union Crucis. Son emblème du Phénix doit être celui qu'on voit sur la couverture. Ce petit détail des armoiries est une idée originale de Judges Guild : Lys pour les Ley, Etoiles pour les Glimmerdrift et Phénix pour les Marges de Crucis.

    (3) Le Co-Dominium Homo-danin, Etat bi-specifique d'Humains et de Danins du côté direct, qui se trouve aussi dans le secteur Glimmerdrift. La capitale Kalradin se trouve dans le sous-secteur Mandin. Je n'ai pas compté mais j'ai l'impression que si on additionnait les mondes Homo-Danin dans les deux secteurs, on aurait une des entités politiques les plus importantes de tout le Domaine Gateway avec une centaine de planètes au total.

    (4) Chhung Kuo est une colonie de Solomani de culture chinoise (le nom 中华 est retranscrit aujourd'hui Zhōngguó) dans tout un sous-secteur traîne/centripète. J'ai souvent trouvé la Chine sous-représentée dans Traveller (contrairement à 2300 AD qui a un vaste Empire interstellaire chinois et même un Empire mandchou en plus) et c'est donc une bonne surprise.


    Il y a 33 mondes dans l'Empire du Milieu du Chhung Kuo, sur trois soous-secteurs (Souris, Chhung Kuo et les Asturias). La capitale est Pu Chou A896999-D, une vaste "Bureaucratie". Tous les noms de mondes dans le coin sont des références à la culture chinoise, comme cette planète aquatique Shang Ti, qui a droit à une carte et qui accueille dans ses industries de "métal organique" des Corporations de K'Kree.
    [Il y a aussi eu une série de romans de SF britannique depuis 1989 dans un futur sino-centrique qui s'appelle aussi Chung Kuo, mais cela n'a aucun rapport, je pense.]

    D'autres sous-secteurs ont aussi des références terrestres : Lodz (avec la planète Katowice) ou Olsztyn (Wroclaw) est une zone polonaise et ces noms sont d'ailleurs toujours dans la version officielle du Secteur Crucis Margin, avec "l'Union de Katowice" à la place de cette Union de Crucis. Les Asturies ont quelques planètes qui semblent francophones (Auch, Dax, Foix, Pau, Sete, Tarbes) et le sous-secteur Andalusia a plusieurs mondes qui ont des noms finnois.

    En dehors des Danins du Co-Dominium Homo-Danin, aucune espèce extraterrestre citée (il est dit qu'il y en a par exemple dans l'Union Crucis ou même dans Chhung Kuo) ne reçoit même une ligne de précision. Les Danins ont l'air, plus encore que dans les Glimmerdrifts, d'être un peu les ennemis par défaut, même s'ils n'ont rien de manichéen - les Impériaux cherchent des moyens de négocier avec les factions les moins expansionnistes du Co-Dominium et éventuellement de déstabiliser les élites actuelles sans trop irriter la classe militaire des Danins.

    En plus de ces 4 Grands, il y a d'autres Etats qui ne sont pas entièrement dans le Secteur. Les Rm Nai sont des Humains xénophobes isolés du secteur Leonidae (du côté centrifuge) et on les trouve dans le sous-secteur au nom à changer en campagne, "Piute" (direct/centrifuge) dans cinq mondes. Les Hv'ika Kamlin (union multi-spécifique) sont sous la protection de la Fédération des Ruches et ils n'ont que quelques mondes dans le sous-secteur Falaya. Enfin, le Ramayan est un Etat solomani (d'origine indienne) qui vient du secteur Marantha-Alkahest (Gateway), et ils n'ont qu'un seul monde dans le secteur, Vamitra (sous-secteur C Souris, Hexagone 2101), avec des accords avec la Sphère Fenix.

    En plus de la carte du secteur, il y a les cartes des 9 planètes suivantes dans différents sous-secteurs : Gijon, Guerzim, Lonoke, Lubon, Mellansel, Negril, Rill, Uaboe et Shang Ti. Comme d'habitude, ces cartes sont trop simplifiées, avec la forme des continents mais aucune cité, aucune limite politique. Je n'en vois donc pas vraiment l'utilité.

    Il y eut un module de 32 pages se déroulant dans le sous-secteur Turku (dans l'Union Crucis), JG880 Corsairs of the Turku Waste (1982) par Dave Sering, qui décrit quelques vaisseaux et le monde de Mellansel (qui avait déjà une carte rapide, le nom vient d'un village suédois).






  • Crucis Margin est, pour l'instant, mon supplément favori dans cette gamme Judges Guild, à cause de cet Empire chinois de Chhung Kuo.

    Il doit y avoir d'autres coins de l'Imperium qui ont de telles références terriennes mais il y a un côté dépaysant à jouer dans un cadre aussi sino-centrique, avec en plus les manipulations des Ruches, ces "étoiles de mer" intelligentes qui ont pu contrecarrer la Guerre sainte des K'Kree contre les carnivores.

    Même si j'aime bien les Mondes Epées des Marches Directes, je dois dire que je trouve l'idée de colonies chinoises plus "vraisemblables" qu'un empire néo-viking. Mais la vraisemblance peut facilement s'oublier si on s'amuse ans les Mondes Epées.

    Il faut noter que dans la nouvelle version "agréée" du Secteur dans le supplément Gateway to Destiny (2004), beaucoup de choses ont été changées mais que ce sous-secteur Chung-Kuo a été presque intégralement conservé. "L'Empire du Milieu" s'appelle désormais le Concordat Commercial (Mercantile Concord) mais les noms des mondes sont les mêmes.

    En dehors de cela, en revanche, les alliances régionales semblent souvent bien plus petites dans la version officielle que celles de Judges Guild, plutôt une douzaine de mondes et plus une centaine. Mais de toute manière, le supplément décrit la situation en l'an 990 du Troisième Imperium et on peut toujours supposer certains changements pour y jouer en 1100. Une autre différence importante est quelques espèces extraterrestres un peu mieux décrites. Il y a même une petite nation droyne en plus sur un monde.

    5 commentaires:

    1. > sur les côtés "traîne" (i.e. à gauche sur la carte)

      Trailing, c'est à droite sur la carte... ;-)


      > Même si j'aime bien les Mondes Epées des Marches Directes, je dois dire que je trouve l'idée de colonies chinoises plus "vraisemblables" qu'un empire néo-viking.

      En fait, et sauf erreur de ma part, tout l'aspect "viking" vient du supplément GURPS Sword Worlds.
      Je n'ai pas souvenir que les Mondes-Épées étaient ainsi décrits auparavant (même s'il a pu y avoir quelques allusions).
      Quand j'avais lu ce supplément, j'avais d'ailleurs mis ça sur le compte de Hans Rancke-Madsen, l'un des trois coauteurs du bouquin, qui est Danois. Depuis, j'ai lu qu'il s'était basé sur une impression que "c'était comme ça dans l'OTU" (je déforme sans doute un peu ses propos sur le fond, vu que je raconte ça de mémoire).


      (désolé, j'ai plus de choses à dire sur des sujets annexes que sur Crucis Margin lui-même, qui, comme les autres suppléments JG que j'ai lus, ne m'a guère marqué)

      RépondreSupprimer
    2. > à droite
      Oops, je suis vraiment mal latéralisé. :)

      > Sur les Mondes Epées
      Tout dépend aussi si on veut plus ou moins reprendre la version de Beam Piper ou pas. Chez Piper, ce sont presque littéralement des néo-Vikings, je crois.

      Mais cela dit, j'aime beaucoup les noms des Mondes Epées, ce sont même sans doute mes favoris dans toutes les Marches Directes.

      Mon problème dans l'OTU porte sur les générateurs aléatoires de sonorités vargr par exemple, qui produisent parfois des noms certes exotiques mais pas toujours très heureux. De ce côté, cela ressemble d'ailleurs aux nom de mondes dans les romans Dumarest de EC Tubb où les noms de planètes sont parfois peu séduisants.

      RépondreSupprimer
    3. > Tout dépend aussi si on veut plus ou moins reprendre la version de Beam Piper ou pas. Chez Piper, ce sont presque littéralement des néo-Vikings, je crois.

      D'une part, rien n'indique que les Sword Worlds de Traveller faisaient plus que reprendre le nom employé par Piper (entre autres noms piqués à gauche à droite dans la littérature de SF).
      D'autre part, si les "space vikings" de Piper ont bien grosso modo le comportement des vikings (c'est-à-dire en gros des expéditions de pillage vers les pays / planètes voisin(e)s), je n'ai pas spécialement souvenir que leur société soit particulièrement basée sur la société nordique (mais bon, ça nécessiterait une relecture du bouquin avec un œil attentif à ce genre de choses).
      Par contre, je vois des similitudes entre la société décrite par Piper et ma propre conception des Mondes-Épées... :-)


      > Mon problème dans l'OTU porte sur les générateurs aléatoires de sonorités vargr par exemple, qui produisent parfois des noms certes exotiques mais pas toujours très heureux.

      Oui, je trouve moi aussi ce genre de choses souvent plutôt ridicules.
      Sans compter que c'est une chose de donner un nom "à consonnance vargr" à un monde, mais quand il faut l'employer ensuite couramment en cours de jeu, ça devient nettement moins marrant. Exemple d'une de mes campagnes actuelles où les persos ont suite à un incident de saut atterri à Gurzhvoursivazae (celui-là encore, il est assez facile avec un peu d'habitude), et de là, ont voyagé vers Aellaesgvarzath et Gaekloungoerzaghun. :-\

      RépondreSupprimer
    4. Je revenais sur ce billet en attendant le prochain dans la série, quand j'ai brusquement tiqué sur la première phrase : plutôt que l'antépénultième secteur, ne s'agirait il pas plutôt du pénultième ? ;-)

      RépondreSupprimer
    5. plutôt que l'antépénultième secteur, ne s'agirait il pas plutôt du pénultième ?

      En effet, et toi qui parlais de problèmes de langue de nos contemporains, je rougis de ma bévue...

      RépondreSupprimer