jeudi 19 janvier 2012

[JDR] Les mondes de Traveller (3)



En dehors de l'univers officiel de l'Imperium de Marc Miller, c'est Judges Guild qui fut la première compagnie à obtenir les droits de GDW de développer des suppléments pour Traveller.

On oublie aujourd'hui à quel point l'idée même de "supplément" est quasiment née avec Judges Guild. Les jeux de société et les wargames avaient certes des "fanzines" et des propositions de règles optionnelles mais on n'imaginait pas tout un marché de "suites" au jeu. Les fondateurs comme Bob Bledsaw (souvent orthographié "Bledsoe" sur les modules) racontent que Gary Gygax, même s'il préparait déjà ses propres suppléments à D&D, leur avait accordé ce privilège parce qu'il avait sous-estimé l'importance que des modules et aides de jeu auraient dans le jeu de rôle (ce droit leur fut d'ailleurs vite retiré par TSR).

Les rapports entre GDW et JG semblent être demeurés meilleurs et d'ailleurs GDW maintint longtemps une politique plus ouverte que TSR à l'égard de petits groupes et éditeurs : par exemple FASA Corporation de Jordan Weisman (compagnie qui devint si célèbre ensuite avec des jeux comme Star Trek, BattleTech puis Shadowrun) est née comme une compagnie de suppléments pour Traveller.

Je ne sais comment couvrir ces divers suppléments sans être ennuyeux. Les Atlas pour Traveller, qui sont souvent seulement des listes de données, sont difficiles à commenter.

Ce site a donné la liste des suppléments JG pour Traveller :

JG75 Judges Shield/Referee Screen
JG78 Log Book
JG89 Starships and Spacecraft
JG105 Dra'k'ne Station
JG330 Tancred
JG340 Ley Sector
JG350 Darthanon Queen
JG480 Fifty Starbases
JG490 Glimmerdrift Reaches
JG500 Doom of the Singing Star
JG520 Navigator's Starcharts
JG590 Crucis Margin Sector
JG640 Marooned on Ghostring
JG710 Amycus Probe
JG720 Rogue Moon of Spinstorme
JG730 Simba Safari
JG760 Marantha-Alkahest Sector
JG880 Corsairs of the Turku Waste
JG940 Waspwinter
JG960 Darkling Ship

Commençons donc par la première aventure, même si on ne couvrira sans doute pas tout par la suite (je n'ai d'ailleurs pas tout, n'ayant pas le CD-Rom des "Traveller Apocrypha").

  • Dra'k'ne Station (1979)
    Ce scénario de 64 pages paru en 1979 aurait réussi à paraître avant Adventure 1: Kinunir. C'est écrit par Bill Paley (qui travailla aussi un peu pour FASA par la suite). Les illustrations sont surtout par Kevin Siembieda (qui fonda ensuite la compagnie Palladium), avec deux dessins par Paul Jaquays.

    Ce premier module est surtout un simple "Donjon" dans l'espace. Il s'agit d'une station de recherche creusée dans un astéroïde avec un immense labyrinthe de douzaines et douzaines de salles surtout vides, avec quelques objets étranges à inspecter (2 chances sur 6 de ne pas fonctionner) et quelques robots. Il y a même une table de génération aléatoire de "Machins à décrire mais dont on ne sait pas à quoi ils étaient censés servir". Je n'ai pas vu de grand secret à découvrir, ni de quoi que ce soit qui mériterait vraiment de piller cet astéroïde. Je me demande même si le vieux Metamorphosis Alpha ne serait pas déjà un scénario plus intéressant avec ses mutants.


    Tout cela serait assez "oubliable", s'il n'y avait quand même des interactions avec des êtres vivants, une espèce intelligente nouvelle derrière cette station abandonnée, les Dra'k'ne.

    Les Dra'K'ne sont de grandes créatures (4 mètres) et ont une symétrie radiale avec 3 pieds, 3 bras, 3 langues et 3 yeux. Malgré l'illustration de Kevin Siembieda, ils ressemblent sous certains points à de grands "reptiles" comme des Dinosaures et sont d'ailleurs habitués à un climat chaud et humide de jungle. Ils sont très développés et ont naguère eu un vaste empire de 100 parsecs de rayon, à 3000 parsecs de distance. Mais leur ancien Empire s'est écroulé et ils ont été massacrés par leurs ennemis, les Gnr*?!sht*lup (certains sons n'existent que pour des bouches à trois langues) et leurs alliés.

    Cette Station était un de leurs postes avancés secrets d'espionnage et ne contient plus que des Dra'K'ne en cryogénie. Ils sont collectivistes fanatiques, très xénophobes et, ovipares, ils détestent surtout les mammifères (peut-être Bill Paley a-t-il été influencés par l'explication écologique sur les K'kree qui détestent tous les carnivores). En plus, si on les réveille (l'un d'eux, Freg'sh'ne, UPP C4D893, est déjà éveillé à l'arrivée des personnages-joueurs), il faudra donc faire face à des paranoïaques dont l'espèce a été exterminée par une coalition d'espèces étrangères.

    Leur monde d'origine aurait comme UWP A697A99-B (donc une petite planète très océanique mais avec un régime bureaucratique et une forte population à haut niveau technologique) et leurs caractéristiques personnelles ont Force +6, Dextérité -3, Endurance +7, Intelligence +1, Education +2, Social -4).

    Un problème de cette espèce si on voulait l'ajouter dans l'univers officiel est qu'elle ferait double emploi avec les Drak Ne'Vha/Drakarans.

    Les Drakarans vivent (direction "direct/centre") dans l'espace du Consulat Jhodani et des Vargr (Secteur Ghoekhnael/Anzsidiadl ). Ils ont été ajoutés dans l'univers officiel de l'Imperium dans GURPS Alien Races vol. 1, p. 100-112 par David Pulver, tiré de son autre supplément pour SpaceMaster, Aliens & Artefacts p. 15-20 (mais j'ignore quel est le degré de "canonicité"). Les Dra'K'ne sont des sauriens à trois yeux, les Drak Ne'Vha sont de petits Tyrannosaures cyclopes, la ressemblance est proche au point que je crois à une influence inconsciente. En revanche, les Drakarans sont de taille plus proche des humanoïdes ou même de Droynes alors que les Dra'k'ne sont vraiment immenses.

    On imagine que les Gnr*?!sht*lup qui les ont massacrés pourraient être un nom dra'k'ne pour les "Anciens" et que ces derniers auraient pu s'amuser avec les gènes des Dra'K'ne pour fabriquer les Drakarans dans cet espace Vargr, mais je ne vois pas trop l'utilité pour eux (j'ai le même problème avec les différentes interventions des Anciens) ou comment cela pourrait fournir des idées de scénarios si on n'a pas un élément original à ajouter en plus sur un secret des Dra'k'ne.

    L'idée la plus simple serait un "McGuffin" de haute technologie inconnue à trouver mais c'est trop prévisible et peut déstabiliser le jeu. Ou alors les Dra'k'ne connaissent le monde d'origine des Anciens. Ou alors ils connaissent un des secrets, comme par exemple la source de l'Onde Impératrice Psi qui va bientôt dévaster le Consulat Jhodani dans l'histoire canonique ? Et puisqu'on parle de "psioniques", c'est peut-être tout aussi prévisible que la Haute Technologie mais tant pis : peut-être que leur biologie est la seule à résister aux pouvoirs psi des Anciens, ce qui expliquerait le génocide ? Ou alors ils ont un pouvoir psi latent d'annuler les autres pouvoirs psi (Psionic Dampener), ce qui pourrait rendre toute l'interaction avec les Jhodanis plus intéressante ?

    L'idée d'un camouflage en astéroïde a pu directement inspirer un des détails de l'Adventure 6 Expedition to Zhodane, qui utilise un plus petit vaisseau "espion" en forme d'astéroïde. Comme ce module est un de mes favoris, cela me rend plus indulgent pour ce scénario archaïque. Mais je n'imagine pas le jouer avec ses centaines de salles monotones. Comment les premiers joueurs pouvaient-ils être aussi patients ?

  • 14 commentaires:

    1. Je n'ai pas encore lu Drakne Station, je l'ai juste feuilleté.
      Indépendamment du côté "historique" qui est peut-être leur principal intérêt, je trouve qu'il manque aux suppléments JG pour Traveller une certaine finition (pour la forme) et un certain... intérêt (pour le fond), quand on les compare à ce que faisaient FASA, Marischal Adventures, ou Gamelords.
      (et donc, ça ne m'incite pas vraiment à me dépêcher de lire ceux que je n'ai pas encore lus)

      Pour ce qui est de la canonicité des Drakarans, je crois que tout ce qui a été publié pour le GTU est canon (mais encore faudrait il trouver une définition claire, nette et précise du canon, et en particulier, de ce qui l'a été mais ne l'est plus...). Par contre, en ce qui me concerne, les reprises faites par Pulver de son vieux supplément Spacemaster Aliens & Artifacts ne sont pas canoniques... mais ça n'engage que moi !
      (je sais bien que ce sont des ET issus d'une campagne de Traveller qu'il menait, mais dans les pages de la série des Alien Races, ça m'a toujours paru être de la copie de remplissage facile, alors qu'on aurait pu mettre à la place des ET canoniques non abordés dans la gemme GT)

      RépondreSupprimer
    2. Il fallait bien entendu lire "dans la gamme GT" en fin de mon précédent commentaire... Malgré tout le bien que je pense de certains des suppléments de ladite gamme, ce n'était pas un lapsus révélateur, juste une bête fatue de frapep.

      RépondreSupprimer
    3. Oui, les suppléments JG peuvent être un peu faibles. Ils ont souvent mal vieilli.

      Je n'avais jamais lu les scénarios des frères Keith des Marischal Adventures, juste ceux de FASA. Les studios indépendants sont vraiment un labyrinthe touffus.

      Sur les Aliens, quels autres espèces "canoniques" ont été oubliées ? Je me souviens de quelques noms obscurs dans les atlas de Traveller Milieu 0. Les Alien Archives ont l'air d'ajouter simplement des espèces nouvelles non-localisées.

      RépondreSupprimer
    4. > Oui, les suppléments JG peuvent être un peu faibles. Ils ont souvent mal vieilli.

      Et encore, je suis probablement un peu indulgent pasque ce sont les premiers produits Traveller "non-officiels" que j'ai lus (si on considère DGP comme officiel), donc y a un petit côté nostalgique qui atténue les choses. :-\

      > Je n'avais jamais lu les scénarios des frères Keith des Marischal Adventures, juste ceux de FASA. Les studios indépendants sont vraiment un labyrinthe touffus.

      Il y a quatre courts scénarios (4 pages chacun), à la présentation quelque peu "cheap", mais à mon goût meilleurs que la production JG (et se déroulant dans l'OTU).


      > Sur les Aliens, quels autres espèces "canoniques" ont été oubliées ?

      Sans recourir à Alien Archives, qui m'a d'ailleurs fait un peu le même effet à son époque que les ajouts pulveriens à la gamme GT, et en tenant compte du fait que le sentiment était plus prégnant au moment de la publication d'Alien Races 1 qu'aujourd'hui où on a eu Alien Races 4 et Humaniti, je citerai quand même spontanément les Vegans et les Dauphins (OK, ils ont ensuite chacun une section d'environ deux pages dans Rim of Fire, mais c'est ptêt un peu court quand même...), les Ithklur, et côté humaniti, les Vilani (qui faisaient quand même la moitié de Vilani & Vargr mais n'ont jamais été développés à nouveau depuis ; je sais bien qu'ils ne sont guère exotiques, mais quand même) et les Suerrat (je laisse tomber les Solomani, on peut considérer que Rim of Fire suffit). Et plus anecdotiques, les Llellewyloly.
      Il me semble que j'oublie une espèce mineure relativement importante... ça me reviendra peut-être.

      RépondreSupprimer
    5. Oui, les Vilani étaient un grand oubli (j'ai même pris Interstellar Wars quasiment seulement pour cela).

      J'ai un souvenir très vague dans une aventure White Dwarf 62, An Alien Werewolf in London, d'une allusion à des "Vilani à la peau bleue" (ou bien était-ce des Yileans ?). Je ne sais pas à quoi cela faisait référence.

      RépondreSupprimer
    6. > J'ai un souvenir très vague dans une aventure White Dwarf 62, An Alien Werewolf in London, d'une allusion à des "Vilani à la peau bleue" (ou bien était-ce des Yileans ?). Je ne sais pas à quoi cela faisait référence.

      Je regarde ça dimanche et je reviens. ;-)

      RépondreSupprimer
    7. La référence précise dans le scénario est a Vilani descendant from the blue-skinned Rmoahal race of lost Lemuaria (p 29, troisième tiers de la première colonne).
      Je n'ai pas cherché plus loin : ça me semble hautement "non-canonique" (comme d'ailleurs le scénario lui-même). Du reste, je pense qu'en matière de Traveller, le souci de canonicité n'était pas aussi marqué : à l'époque, et d'autant plus qu'il s'agissait de Classic Traveller, un jeu à la base dépourvu d'univers dédié, les revues avaient tendance à faire preuve de beaucoup d'imagination... ;-)

      Et il aurait été surprenant que le scénar fasse référence à un Yiléen : sauf oubli de ma part, ils sont apparus en 1991 dans Challenge (n° 49), alors que ce numéro de White Dwarf date de février 1985...

      RépondreSupprimer
    8. Bizarre que l'auteur ait ajouté ce truc. A l'époque, comme je n'avais rien en dehors de White Dwarf, j'avais cru à une référence à un supplément officiel sur les Vilani.

      Il s'agit donc en réalité d'une allusion à la Théosophie de Blavatsky et Annie Besant (et donc une référence au XIXe siècle où se déroule le scénario). La Théosophie croyait à des races "lémuriennes" et "atlantes" dont des couleurs oubliées (mais une recherche internet dit que les Rmoahal étaient censés être "rouges" dans certaines références, l'auteur a peut-être mélangé avec le cycle lémurien de Lin Carter) et l'auteur du scénario a projeté ces "races antiques" sur l'origine des Vilani.

      Comme fan de Yoko Tsuno, j'aurais bien aimé que certains Vilani soient un peu des "Vinéans" cyanodermes..
      Cela aurait fait cliché de mauvaise sf mais aurait pu atténuer le risque d'une "mono-culture" sur les Vilani. J'espérais une source canonique développée sur quelques nations vilani avant l'unification et la création du grand imperium Ziru Sirka. Mais même le vieux supplément Vilani & Vargr ne mentionne que les continents de Vland sans distinguer plusieurs cultures.

      Il faudrait que Soner Du, qui s'occupait de Tud Glas (ce qui en breton peut vouloir dire "les Gens Verts" ou bien les "Bleus"), fasse quelque chose de cette référence : il aurait à la fois son jeu favori Traveller et la mythologie "lémurienne" de la Théosophie (même s'il veut plutôt utiliser la Mu de Churchward). :)

      Traveller: Milieu -300,000: L'époque des Anciens et la Colonisation de Vland par les "Lémuriens" venus de la Terre préhistorique !

      Barbarians of Lemuria était censé au départ être un jeu sur l'univers de Lin Carter, Thongor of Lemuria) mais Simon Washbourne n'a pas cherché à garder les droits et a créé sa propre Lémurie parallèle.

      RépondreSupprimer
    9. > Bizarre que l'auteur ait ajouté ce truc. A l'époque, comme je n'avais rien en dehors de White Dwarf, j'avais cru à une référence à un supplément officiel sur les Vilani.

      En fait, il en est question dans le scénar uniquement quand l'auteur explique que "l'un des persos de sa tablée était un Vilani descendant de la race à peau bleue des Rmoahal de la Lémuarie perdue".
      C'est ptêt même pas lui qui est "en cause", mais son joueur... ;-)


      > Tud Glas (ce qui en breton peut vouloir dire "les Gens Verts" ou bien les "Bleus")

      C'était censé vouloir dire "les hommes verts" (comme dans l'expression "les petits hommes verts"). Un clin d'œil au fait que Traveller est un JdR de SF (même si ce n'est pas tout à fait le même genre de SF).

      RépondreSupprimer
    10. Ce détail (et celui sur l'autre personnage d'origine arabo-africaine) m'avait donné envie de créer une table des origines ethniques des personnages en utilisant ce genre de statistiques. Mais cela deviendrait trop compliqué s'il fallait une table particulière pour chaque Secteur.

      C'est drôle d'apprendre que la vraie source des Vilani Lémuriens était la Théosophie 27 ans après.

      Et moi qui crois depuis près de 30 ans à des Vilani-Schtroumpfs dans Mon Imperium Pas Canonique du Tout. Hummm.

      L'auteur du scénario An Alien Werewold in London était Jae Campbell, de l'équipe de Signal-GK et du Dagudashaag Development Team.

      Le voyage dans le temps est une idée intéressante mais risque de trop déstabiliser tout l'univers de Traveller (même avec la limite d'un artefact des Anciens). Dès qu'on introduit du Voyage dans le Temps, cela deviendrait le vrai centre.

      RépondreSupprimer
    11. > C'est drôle d'apprendre que la vraie source des Vilani Lémuriens était la Théosophie 27 ans après.

      D'un autre côté, tu aurais pu te douter d'entrée de jeu que Lemuaria était une coquille... ;-)


      > Et moi qui crois depuis près de 30 ans à des Vilani-Schtroumpfs dans Mon Imperium Pas Canonique du Tout. Hummm.

      Faudrait savoir ! Schtroumpfs, ou Vinéens ? :-)
      (tu me donnerais presque envie de me repencher sur Yoko Tsuno... J'en avais lu quelques albums quand j'étais gosse, mais dans le désordre, et je n'en ai guère de souvenirs. Malheureusement, j'ai peur que ça n'ait pas très bien vieilli, et aussi que ça soit plus destiné aux enfants qu'aux vieux croûlants :-\ )


      Sinon, je suis d'accord pour le voyage dans le temps, et c'est même ça qui m'avait fait classer d'entrée de jeu le scénar comme "non-canonique".

      RépondreSupprimer
    12. Bonjour
      J'ai relevé ceci dans votre article : "... l'Onde Impératrice Psi qui va bientôt dévaster le Consulat Jhodani dans l'histoire canonique ...".
      Pourriez-vous m'en dire plus sur cette Onde, s'il vous plaît ?

      RépondreSupprimer
    13. L'Onde Impératrice (Empress Wave) est un phénomène mystérieux, une sorte d'Onde psi qui émane plutôt du Coeur de la Voie Lactée.

      Je ne sais pas à quelle vitesse elle avançait (plus vite que la lumière, je crois) mais la rumeur existe depuis plusieurs siècles dans le présent de Traveller et l'Imperium avait même commencé à chercher des moyens pour étudier cette Onde sans y perdre des agents psi.

      Les personnes à pouvoir psi y sont plus sensibles que d'autres et c'est pourquoi les Jhodanis, dont toute la culture était fondée sur les psionics, furent particulièrement frappés par l'Onde à peu près à la même période où l'Imperium se divisait dans la Guerre civile (entre l'édition MegaTraveller et Traveller:The New Era).

      Je pense que dans la réalité, l'Onde avait surtout pour fonction d'expliquer pourquoi le Consulat Jhodani ne profitait pas de cette Guerre civile pour prendre le contrôle de toutes les Marches directes. Ils avaient leur propre crise à gérer, une catastrophe paranormale, au moment où l'Imperium va s'écrouler.

      Il n'y a jamais eu à ma connaissance plus d'explication officielle. Il y a une note dessus dans le New Era 1248 Sourcebook.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci pour la réponse et le lien.

        J'en ai trouvé deux autres que je vous fournis :
        - "Empress Wave Timeline" à l'adresse http://www.downport.com/bard/bard/cari/cari7001.html
        - Et "The Empress Wave and the Zhodani", autre article du même Pete Grey à l'adresse http://www.downport.com/bard/bard/cari/cari7000.html

        Supprimer