jeudi 26 janvier 2012

[JDR] Les mondes de Traveller (5)


Rappel des épisodes précédents : (3) Introduction aux mondes de Judges Guild, (4) Secteur Ley & système Tancrède


  • Glimmerdrift Reaches (1981)
    C'est le deuxième secteur créé par Dave Sering pour Traveller après Ley. Je ne sais pas comment traduire le nom de cette région. "Glimmer" signifie "luire, scintiller, étinceler, miroiter faiblement". "Drift", c'est "dériver" mais une sanddrift est une forme de dune, donc cela donnerait quelque chose comme les "Dérives d'étincelles", ou bien de manière plus imaginative les "Vagues scintillantes" peut-être. Un peu trop long. Je vais donc lâchement garder l'anglais.

    La nouvelle édition PDF officielle de chez Judges Guild est légèrement plus longue que l'original, et il y a notamment en plus des 16 sous-secteurs, des cartes qui se trouvaient au dos du plan du Secteur, neuf cartes de planètes (Cazor, Galnor, Hyde, Hyline, Priluki, Randabar, Rasma, Seraul, Vinyl). Les cartes (projection gnomonique sur icosaèdre) sont très peu inspirées (un peu comme une carte de la Terre où on ne verrait que deux vagues masses principales des Amériques et de l'Eurasiafrique), sauf Randabar qui a au moins l'avantage d'être en couleurs. Je crois que Dave Sering était aussi revenu sur le secteur et le Domaine de Gateway dans la revue maison de Judges Guild de Pegasus (dans les n°5-7, 1981) mais je n'ai pas encore comparé s'il y avait des éléments nouveaux.

    Alors que le Secteur Ley était en majorité à l'intérieur de la bordure de l'Imperium, les Glimmerdrifts sont en vaste majorité des mondes indépendants en relation neutre ou "d'Etats-Clients", Etats-Tampons entre l'Imperium et d'autres entités (la Fédération des Ruches et les 2000 Mondes K'Kree), un peu comme le bord des Marches Directes (Spinward Marches). Les Seigneurs d'Outremer, du secteur Ley, empiètent sur le secteur Thorstone devant le Concordat de Ginlenchy et il y a aussi quelques mondes non-alignés.

    Les Cinq Etats interstellaires (Zariens, Homo-Danins, Marliens, Krax et Ginlenchy) sont tous issus de descendants d'Humains, mais le Co-Dominium Homo-Danin est mixte bi-spécifique et il a su dépasser la xénophobie de certains mondes solomani.

    Le Domaine Zarien abrite un peuple humain transporté par les Anciens. Les Zariens étaient des Humains modifiés génétiquement pour être un peuple de serviteurs des Anciens. SPOILER ALERT Alors que les Jhodanis ont été sélectionnés pour leur potentiel psionique et ont formé toute leur société sur l'Ouverture télépathique d'humains incapables de mentir, les Zariens ont un pouvoir latent plus subtil : ils ont une communication inconsciente entre eux qui les rend plus solidaires mais aussi plus conservateurs que des Humains normaux. Dès qu'un Zarien est agressé, les autres ressentent la menace de manière diffuse sans connaître la source de leur inquiétude et cherchent à y mettre fin. C'est un détail assez intéressant et qui exploite bien l'univers officiel, des sortes de quasi-Jhodanis qui ne connaissent d'ailleurs même pas leurs capacités empathiques limitées. /SPOILER

    Le Co-Dominium Homodanin (Mandanin) est une symbiose entre une colonie humaine et un peuple reptilien, les Danin. Je ne sais pas s'il y a une influence du Humanx Commonwealth, la série des romans d'Alan Dean Forster, qui décrivait une fédération plus pacifique. Malgré leur entente, les Homo-Danins sont traversés par des tensions comme certaines factions Danins sont agressives et voudraient mener une politique plus impérialiste vers leurs voisins. Il y avait une division du travail entre les Humains qui géraient plus la Flotte stellaire et les Danins qui contrôlent plus les Armées planétaires. Ils ont essayé vainement d'annexer des mondes du Primat des Marliens et ils sont présents aussi sur le Secteur Crucis Margin du côté "Traîne" (trailing).

    La Primature Marlane est une théocratie qui (pour une fois) a l'air assez bienveillante. Il y a certaines rumeurs à la fin du livre qui laissent penser que certains Prêtres du coin peuvent être plus ambigus. Aucun détail n'est donné sur le contenu de leur religion à part le fait qu'il y a un "Primat" et donc une centralisation.

    La Confédération de Krax et le Concordat de Ginlenchy sont deux alliances de protection mutuelle qui cherchent encore un peu à ne pas devenir de simples protectorats de l'Imperium. Les rumeurs de Ginlenchy montrent qu'ils ont très peur d'une invasion marlane.

    Après les seize secteurs, le supplément a plusieurs pages de tables de rencontres et de quelques rumeurs pour chaque zone.

    La critique sur Freelance Traveller signale quelques erreurs :
    In the Ryazan subsector, hex 3122 is listed as Kara Su on the USP side of the page, and as Kara on the graphic side. In the Glowing subsector, there is an extra political boundary line that is not on the large map. It doesn't affect anything, but is an annoying misprint.

    Judges Guild a quelques scénarios dans les Glimmerdrifts : Doom of the Singing Star et Darkling Ship par Dave Sering. Le premier est surtout la présentation de vaisseaux locaux avec plusieurs d'aventures à bord.





  • Dans le secteur Ley, le sous-secteur Outremer avait des noms intéressants par ses références mais je n'ai rien trouvé d'aussi excitant ici. Ici, le concept des Zariens est une idée à voler pour un peuple humain mineur, par exemple à la frontière des Jhodanis.

    La version de tout le Domaine de Judges Guild a été rendue non-canonique et elle décrit donc maintenant un "univers parallèle". En 2001, GURPS Traveller a eu un supplément, Granicus sur un monde de "pirates" de l'espace dans les Glimmerdrifts vers l'An 1110 de l'Imperium (UWP D335589-6).

    En 2005, la version d20 OGL de Traveller utilisa la nouvelle version officielle du Domaine Gateway, Gateway to Destiny par le prolifique Martin Dougherty, avec des noms de sous-secteurs proches mais sans les mêmes mondes (de plus, le "présent" de l'édition T20 était l'An 1000 de l'Imperium, soit un siècle avant le présent habituel de Classic Traveller).
    [Une coïncidence amusante avec l'univers des Spacefarers'Guides est que le supplément Gateway de Dougherty aussi fait référence à un peuple de nomades interstellaires appelés les Wanderers, mais qui sont insectoïdes.]

    Sur le Net, je viens de tomber sur cette campagne d'un joueur pour Warhammer 40k ou Rogue Trader qui utilise très partiellement les versions JG du Domaine (il l'appelle les Glimmerdrift Reaches mais il y a surtout des inspirations du Secteur Ley).

    4 commentaires:

    1. > Je crois que Dave Sering était aussi revenu sur le secteur et le Domaine de Gateway dans la revue maison de Judges Guild de Pegasus (par exemple n°4) mais je n'ai pas encore comparé s'il y avait des éléments nouveaux.

      Euh... Tu es sûr de ton coup, là ?
      J'ai ressorti Pegasus n° 4 pour voir et je n'ai pas l'impression qu'il y ait quoi que ce soit de travellerien au générique. Ne confondrais tu pas avec un autre numéro (je n'ai pas cherché) ?

      Pour le reste, je vais sans doute me répéter, mais les productions JG pour Traveller ne m'ont pas laissé un souvenir impérissable, et celle-ci ne fait pas exception. :-\
      (d'une certaine façon, c'est marrant, pasque ces suppléments étaient peut-être moins arides à la lecture que les deux secteurs décrits par Paranoia Press, qui sont pour leur part beaucoup plus à mon goût...)

      RépondreSupprimer
    2. Non, c'était en fait les n°5, 6 et 7, pas le 4 effectivement. Il faudrait aussi que je compare de plus près la version QLI de Dougherty et la version JG de Sering, j'ai l'impression qu'il y a des clins d'oeil (les Zarians, par exemple).

      Le problème principal des suppléments Paranoia est que je n'en ai presque pas. :)

      Maintenant que j'ai un supplément Gypy Knight, je devrai peut-être accélerer vers les productions contemporaines, mais je crains qu'il me manque beaucoup de choses : je n'ai jamais essayé les univers Mongoose non-OTU par exemple.

      Mais je ne parlerai sans doute pas de Terra/Sol et de Twilight Sector dont tu as déjà parlé sur ton blog. Le fait qu'ils ne donnent pas l'explication de leurs Grands Mystères me refroidit un peu.

      RépondreSupprimer
    3. > Le problème principal des suppléments Paranoia est que je n'en ai presque pas. :)

      De mémoire, n'avais tu pas déjà parlé de Beyond il y a longtemps ?
      Ils n'ont fait qu'un seul autre secteur, Vanguard Reaches, comme tu avais dû l'expliquer d'ailleurs dans le premier billet de cette série.
      Sauf erreur de ma part, tous les suppléments PP sont disponibles en *.pdf sur RapideJDR. Les deux secteurs sont intéressants (d'ailleurs, la description des Far Frontiers dans The Traveller Chronicle était restée relativement compatible avec celle des Vanguard Reaches par PP pour les éléments communs entre les deux secteurs (noms des sous-secteurs limitrophes et description du Domaine de Trelyn, notamment)) ; le reste de la gamme est plus "léger".


      > Maintenant que j'ai un supplément Gypy Knight, je devrai peut-être accélerer vers les productions contemporaines, mais je crains qu'il me manque beaucoup de choses : je n'ai jamais essayé les univers Mongoose non-OTU par exemple.

      Je ne me suis pas intéressé à la production de Gypsy Knights. En fait, ce qui n'est pas OTU dans les productions récentes ne m'intéresse pas franchement, surtout depuis mon expérience malheureuse avec Terra/Sol Games. Déjà, pour les vieilleries comme JG ou Group One, c'est uniquement le côté "historique" des suppléments qui m'a amené à me les procurer...
      Des univers Mongoose non-OTU, il ne doit pas y en avoir tant que ça, à part Hammer's Slammers (dont j'ai aussi parlé) ; à moins d'élargir à leurs univers de SF "motorisés par RTT", comme Babylon V ou Judge Dredd : mais est ce encore vraiment du Traveller ?


      > Mais je ne parlerai sans doute pas de Terra/Sol et de Twilight Sector dont tu as déjà parlé sur ton blog.

      Faut pas que ça t'inhibe ! ;-)
      Sans compter que j'ai souvent des opinions relativement tranchées, et qu'un deuxième avis est toujours bon à prendre, tant pour le lecteur tiers (il y en a, même s'ils ne commentent pas, surtout que tu as eu droit à de la pub' sur la ML francophone de Traveller !) que pour initier la discussion...

      RépondreSupprimer
    4. J'ai corrigé le n° de Pegasus.

      Oui, j'ai Beyond et Vanguard de Paranoia, et en regardant la liste, je pensais qu'il m'en manquait plus.

      L'univers de Gypsy Knights se veut plus "Hard" que l'OTU (sans Anciens et ET). Je n'ai rien vu de très original mais la qualité est que les planètes ont plus de détails, avec un plan de chaque système à chaque fois (8 pages par système, cela reste relativement léger).

      Group One, cela a l'air complètement délirant pour le coup, plus starwarsien que travellerien, peut-être à cause des graphismes.

      Ah, et finalement, en lisant Gateway to Destiny, les clins d'oeil me semblent maintenant plus superficiels : ils gardaient simplement les noms des sous-secteurs et c'est ce que j'ai pris pour des références (par exemple l'allusion à l'Empire Sydymique n'a rien à voir avec la race "sydymique" du supplément Ley).

      RépondreSupprimer