mercredi 29 janvier 2014

Dragons & DNA Test

Via la page facebook de Discarding Images :

"Il y a en Sicile une sorte de serpents avec lesquels on cherche si les enfants sont bâtards ou nés d'un mariage régulier. S'ils sont nés de mariage régulier, le serpent les entoure sans leur faire aucun mal, mais s'ils sont bâtards, il les mord et leur instille leur venin. Plusieurs hommes mariés cherchent ainsi si les enfants sont leurs."
Jean de Mandeville, Voyages VIII.
L'illustration est extraite d'une compilation de Marco Polo (1254-1324), Le Livre des merveilles; Odoric de Pordenone (1286-1331), Itinerarium de mirabilibus orientalium Tartarorum, traduit en français par Jean le Long (13.. - 1383) ; Guillaume de Boldensele, Liber de quibusdam ultramarinis partibus et praecipue de Terra sancta, Lettres adressées au pape et réponse de Benoît XII ; De l’estat et du gouvernement du grant Kaan de Cathay, empereur des Tartares ; Jean de Mandeville,Voyages; Hayton, Fleur des estoires de la terre d’Orient ; Riccoldo da Monte di Croce, Liber peregrinationis. Enluminures du Maître de Boucicaut, du Maître de la Cité des Dames, du Maître d’Évrard d’Espinques. (Paris, vers 1410?). (BnF, Français 2810, fol. 153v)


Mais qu'est-ce que ces serpents peuvent trouver au goût d'enfants "nés d'unions illégitimes" ?

2 commentaires:

Benjamin Thibault a dit…

Des serpents fructivores !
Ces enfants sont le fruit du peché !

Phersv a dit…

:) Je suis sûr que c'est exploitable si un village croit qu'ils ne risquent rien d'un dragon du coin parce que "tout le monde est légitime ici"...