samedi 2 janvier 2016

Un bilan jeu de rôle 2015


Comme l'a fait remarquer Imaginos dans sa liste de liens, Shannon Appelcline (auteur du livre Designers & Dragons) continue son histoire du jeu de rôle avec un bilan de 2015.

Je retiens notamment quelques mauvaises nouvelles comme les problèmes des grandes compagnies du jeu de rôle dès qu'elles sont contrôlées par des groupes plus importants qui ne comprennent pas le manque de rentabilité d'un tel secteur (Wizards of the Coast ne semble plus investir autant dans D&D5 malgré le succès de cette édition), la veuve de Gary Gygax, Gail Gygax, qui fait tout pour bloquer ses beaux-fils Luke & Ernie d'utiliser leur nom de famille, ou les nombreux financements participatifs qui ont conduit à des procès.

19 jeux de rôle ont pu lever plus de 100 000$ sur Kickstarter, dont la réédition de Runequest "classique". Les plus gros succès ont été Corvus Belli (500 000$, jeu de SF dans l'univers d'un wargame) et Numenera (400 000$), jeu d'heroic fantasy dont je ne comprends pas vraiment le triomphe après lecture si ce n'est par la qualité des illustrations ou la réputation de son créateur.

2 commentaires:

ypikaye ypikaye a dit…

Bonjour Anniceris,
Bonne année en souhaitant pouvoir continuer à lire les excellents articles de ton blog.
PS : idem pour Numenera, étrangement fade à mon goût. Cette année je me suis nettement plus amusé à découvrir le travail de Kevin Crawford (Silent Legion, Scarlet Heroes, Other Dust, Spear of the Dawn et Stars Without Number)

Phersv a dit…

Oui, ce que fait Kevin Crawford est vraiment étonnant. Il est aussi en train de faire un jeu sur Tékumel (si du moins la Fondation Tékumel le laisse faire).