dimanche 24 mai 2009

Ravidasis contre Sikhs



Une dépêche AFP raconte un affrontement très violent à l'arme blanche et au pistolet "entre des Sikhs" dans un temple de Vienne en Autriche.

Les détails ne sont pas très clairs :


La situation a dégénéré lors du sermon d'un gourou, Shri Guru Ravidas Sabha, spécialement venu d'Inde, dans ce temple situé dans le 15e arrondissement de la capitale autrichienne.

(...)

La querelle religieuse au sein de la communauté durerait depuis plusieurs années, le temple, ouvert depuis fin décembre 2005, étant en conflit avec d'autres temples de Vienne.


Je suppose que le texte veut en fait dire que c'était le sermon d'un gourou auprès du Shri Guru Ravidas Sabha, qui désigne un mouvement de Temples "ravidasis" face aux Sikhs.

Vers le XIVe-XVe siècle siècle, le Gourou Ravidas aurait été un Hindou de l'Uttar Pradesh, adorateur de Rama mais d'origine Intouchable, qui aurait introduit une critique du système des Castes. Cela conduisit au mouvement hétérodoxe dit Ravidasi.

Le Sikhisme serait né un siècle après (mais les données sont hésitantes) avec le Gourou Nanak Dev (1469-1539), un Pundjabi de caste chevaleresque-aristocratique, qui défendit un nouveau Monothéisme qui renvoyait dos à dos le Polythéisme brahmanique et l'Islam de leurs ennemis Moghols. Contrairement à de nombreuses sectes parallèles à l'Hindouisme, le Sikhisme évolua depuis le XVIe siècle comme une véritable communauté séparée avec toute une organisation sociale, politique et même militaire qui les opposa progressivement aux autres religions de la région. Cela mena même un Empire avec Ranjit Singh qui domina le Penjab au début du XIXe siècle, avant l'invasion britannique.

Les textes sacrés sikhs réunis par les Gourous au XVIIe siècle dans le Gourou Granth Sahib comprennent aussi des Hymnes antérieurs à la fondation par le Gourou Nanak, dont des paroles attribuées au Gourou Ravidas, comme la critique du système des castes (même si de facto, on peut considérer que le Sikhisme fut plus une révolte mystique de la caste militaire contre la caste sacerdotale, alors que la critique ravidasi concernait le statut des hors-castes).

Aujourd'hui, les Ravidasis existent comme un groupe à part "à l'intérieur" des Sikhs mais Ravidas est aussi une sorte de Saint hindou comme le mythique Valmiki pour les Valmikistes. Ils ont repris de nombreuses traditions sikhs mais se voient aussi comme une tradition plus ancienne et donc sur certains points restée plus "hindoue" (Ravidas se réclamant plus de la Vénération envers le dieu Vishnou et des avatars terrestres que de la Divinité Unique sans Nom de Gourou Nanak). Les Ravidasis se sont développés chez des Intouchables du Penjab, ce qui a dû être une autre différence sociale et non pas seulement théologique ou liturgique.

J'imagine que les six personnes qui ont été arrêtés et qui ont blessé 30 Ravidasis doivent être des Sikhs fanatiques et refusent les Ecritures ravidasis qui donnent la priorité à leur propre Gourou du début du XVe siècle par rapport à la succession orthodoxe des dix saints Gourous du Sikhisme du XVe au XVIIIe siècle.

1 commentaire:

  1. Merci de toutes ces précisions, mais j'avoue qu'en présence de tous ces vartiations de Sikhs, j'en perd mon latin.

    RépondreSupprimer