lundi 14 mars 2011

Une question très naïve



J'ai un peu honte de ma question mais j'entends tout le monde dire qu'on ne peut pas arrêter une centrale nucléaire comme cela et qu'il y a donc ces problèmes de refroidissement.

J'imagine que le Japon a besoin d'énergie et que l'arrêt peut prendre du temps mais je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas arrêter simplement une centrale (du moins tant qu'il y a des répliques du séisme).

La discussion sur The Straight Dope ne m'aide pas tellement.

11 commentaires:

Étienne a dit…

Ce que j'ai compris c'est que la centrale est *déjà* arrêtée. L'arrêt lui-même n'est pas compliqué, il a été fait automatiquement lors du tremblement de terre.

Le problème est que, même arrêté, le coeur reste très très chaud. Or les systèmes de refroidissement ont été endommagés par le Tsunami. D'où le problème qui est que les matériaux du coeur se réchauffent et se vaporisent (d'où pression qui monte dans l'enceinte de confinement en béton). Problème supplémentaire si le coeur lui-même fond (ce qui est arrivé dans les réacteurs 1 et 3), les gaz à l'intérieur de l'enceinte contiennent alors des particules radioactives.

N. Holzschuch a dit…

Comme Étienne : le réacteur est bien arrêté (les barres de graphites sont conçues pour tomber au milieu des barres de combustible au moindre truc qui va de travers, suivant le même principe que les freins du train : dès que ça va mal, on coupe).

L'uranium n'est donc plus en train de se décomposer (c'est déjà ça). Mais les produits créés par la décomposition de l'uranium continuent à se décomposer, et donc à produire de l'énergie.

La meilleurs explication que j'aie lu jusqu'ici est là :
http://bravenewclimate.com/2011/03/13/fukushima-simple-explanation/

Phersv a dit…

Merci beaucoup à tous les deux. En effet, le lien est clair.

Je ne sais pas pourquoi j'avais compris qu'il n'y avait pas eu d'arrêt. Je viens de voir ce qu'est un SCRAM (prétendument Safety Control Rod Axe Man) automatique.

Bashô a dit…

Le principe d'une fission nucléaire est en gros le suivant : on bombarde de neutrons un atome (d'Uranium par exemple) qui "explose" en deux libérant de l'énergie et des neutrons qui vont à leur tour heurter d'autres atomes. Pour garder la maîtrise de la fission nucléaire, il est donc cruciale de pouvoir contrôler le taux des neutrons dans le milieu, en particulier il existe un seuil critique qu'on ne doit pas dépasser. En général, les barres d'Uranium sont plongés dans un milieu (comme l'eau lourd) qui filtre partiellement les neutrons. Même si on arrête de mettre du combustible, il faut du temps pour refroidire, ie. que la production des neutrons (et donc que la fission s'arrête vraiment) soit quasi-nulle. Le problème est que le niveau d'eau à l'intérieur d'un des réacteurs a baissé, exposant partiellement les barres et donc ne filtrant plus les neutrons. Et on ne peut pas simplement ajouter de l'eau, c'est comme essayer de l'ajouter à travers la valve d'une cocotte minute chauffée à blanc...

Phersv a dit…

Mais ils ont quand même noyé le confinement dans de l'eau de mer et de l'acide borique pour le refroidissement, c'est bien cela ?

Bashô a dit…

Exactement, et c'était une solution désespérée car le réacteur sera très probablement hors d'usage après. Mais il y a le deuxième réacteur qui avait été exposé (source Guardian)

2.13pm: Justin McCurry, the Guardian's Tokyo correspondent, emails to say the water level inside the No. 2 reactor at Fukushima Daiichi nuclear power plant has recovered to a level of about two metres, according to Kyodo News. The rods were fully exposed for about two and a half hours, according to Japan's Nuclear and Industrial Safety Agency.

2pm: Here's a summary of events so far today:

• A "core meltdown" might have occurred at reactor 2 Fukushima Daiichi. NHK World reports, as fears grow over the safety of the nuclear plant continues. Fuel rods are reportedly fully exposed. The nuclear and industrial safety agency (NISA) has tried to circulate the coolant by steam instead of electricity, but NHK reported that attempts to lower the temperature inside the reactor chamber have not worked well. NISA is reportedly also considering opening a hole in the reactor housing building to release hydrogen generated by the exposed fuel rods

Bashô a dit…

J'en profite pour saluer les ingénieurs et les techniciens qui risquent leurs vies pour éviter le pire.

Bashô a dit…

ça n'a (probablement) pas marché... 3.29pm: Japanese officials say the nuclear fuel rods appear to be melting inside all three of the most troubled nuclear reactors, according to Associated Press.

Bashô a dit…

La meilleure source d'information est là http://english.kyodonews.jp/news/japan_quake/

Fred MESTRE a dit…

Un blog bien fait : http://sciences.blogs.liberation.fr/home/

C'est sur le site de Libé, je trouve que c'est bien fait. Il y a notamment des illustrations pas mal du tout.

Phersv a dit…

Une animation sur NYT.