mardi 15 mars 2011

Minitrue



Les Républicains tentent de réduire le budget de la chaîne publique NPR (qui serait plus proche de notre ARTE que de France 2) parce qu'ils la jugent trop "politiquement correcte" ou trop "idéologique".

Un jeune escroc notoire et provocateur (au passé de militant raciste) déjà condamné de multiples fois (à des amendes et peines d'intérêt général) pour ses "caméras invisibles" biaisées ou trafiquées pour ridiculiser les organisations publiques ou de gauche tente alors de discréditer NPR avec son organisation ironiquement appelée "Projet Veritas".

Il tente de montrer que si une organisation musulmane essayait de corrompre NPR pour les orienter, la chaîne publique serait prête à accepter l'argent.

Le vice-président pour la levée de fonds de NPR refuse cette manipulation mais commet l'erreur de dire devant la caméra cachée des prétendus "musulmans" qu'en effet il y a bien des racistes et "islamophobes" dans le Tea Party et à la tête du Parti républicain (dans un contexte où les Républicains rendent objectivement sa fonction de plus en plus difficile). Les désinformateurs diffusent donc la vidéo soigneusement montée pour ne montrer que cela et non l'échec de leur but initial.

Bien entendu, de nombreux médias citent alors la vidéo tronquée comme digne de foi, le vice-président de NPR doit démissionner de toutes ses fonctions et tout le monde juge la tactique très efficace et brillante. Quand la version complète de la vidéo détruit tout le discours des monteurs, le mal est déjà fait et rien ne change, la carrière de cet abruti est lancée en détruisant celle d'un autre. Il ne sera jamais inquiété pour toutes ses tentatives illégales

4 commentaires:

Joe Staline a dit…

Je ne comprends pas... Sans même parler du bidouillage vidéo, quel est le problème à dire qu' "il y a bien des racistes et "islamophobes" dans le Tea Party et à la tête du Parti républicain" ?

(ce n'est pas une question rhétorique)

Phersv a dit…

C'est vrai, mais il ne faut pas le dire. Fox News peut récompenser des propagandistes pour les mensonges, sur NPR on doit renvoyer ceux qui donnent une opinion même hors de la caméra.

Mais il y a simplement le fait que NPR soit une chaîne publique (qui reçoit d'ailleurs peu d'argent public, rien de l'Union fédérale, seulement 6% directement des gouvernements d'Etat, 14% viennent d'Universités).

Si Pflimlin était surpris à dire en privé que l'UMP se zemmourise, j'imagine qu'il devrait partir aussi.

Le vice-président du financement Ron Schiller était contraint de démissionner sinon la polémique aurait été désastreuse pour la chaîne, qui dépend des campagnes de levées de fonds.

Ensuite, c'est la directrice de NPR elle-même, Vivian Schiller (sans relation avec Ron) qui vient de démissionner, rien que parce qu'elle avait choisi le précédent !

Les Républicains ont senti le sang couler et ils peuvent se défouler dans la Guerre culturelle contre ce symbole honni.

Joe Staline a dit…

Merci pour cette explication.

Mais pour la comparaison avec Pfimlin, le problème est surtout que l'UMP est au pouvoir en ce moment (et directement responsable de sa nomination). Ce qui n'est pas encore le cas des Républicains aux USA...

Je me demande donc pourquoi les gens de NPR (chaine dont j'entends parler pour la première fois, je l'avoue) n'ont pas pu "s'accrocher", assumer. Il semble quand même y avoir une place à prendre pour un média vaguement à gauche aux USA (qui évite tout de même de s'en prendre à la religion et de passer pour bolchévique, faut pas être suicidaire non plus), non ?

N'y a-t-il que les Républicains qui ont le droit d'être un peu combattifs ?

hadyba a dit…

"N'y a-t-il que les Républicains qui ont le droit d'être un peu combattifs ?"

C'est bien là le problème actuel avec cette Administration qui essaie désespérément de paraitre consensuelle.

Dans le cas du NPR, le mec s'est comporté vraiment comme une caricature de gauchiste, y compris dans sa dissertation sur le vin qu'il venait de découvrir. Devant des soi-disant musulmans!

Ceci dit, même s'il y a une place à prendre à gauche, je ne crois pas que ce soit par NPR: j'ai l'impression qu'Arte est populiste à coté d'eux. MSNBC essaie de s'en saisir il me semble. Ceci dit, je n'ai jamais regardé NPR. Stewart
est excellent as usual