mercredi 12 septembre 2007

Marathon

255e jour de l'année, 29 Elul 5767 / 29 Sha'ban 1428, 3 Shakespeare 219 (jour de Fernando de Rojas). 26 Fructidor 215 (jour de la bigarade). Il y a 2497 ans les Athéniens et Platéens battaient l'infanterie perse à l'est de l'Attique, dans la plaine de Μαραθῶν.

Je vis depuis environ 13 150 jours (environ 1100 de plus depuis la dernière fois que je l'ai calculé - en moyenne un homme français vit dans les 28 000 jours). Comme j'ai donné les plaquettes hier, l'infirmière me l'a souhaité, ce qui dépassait le cercle familial. EDIT: Tiens, le robot d'un forum de comics m'a souhaité mon anniversaire également.

Nous avons essayé avec ma co-locatrice le bar branchouillobobo (pour une fois, le terme trop usité me paraît se justifier) La Bellevilloise, qui est juste derrière chez moi, et je crois que j'avais l'air le plus provincial des deux ("oh, il y a même plusieurs étages ! et des hamacs !").

Mon ancien directeur de thèse a envoyé un email collectif pour organiser un séminaire mais je n'ai pas envie de répondre, j'en ai assez de tout cela.

J'ai une vague envie de reprendre une langue, même si j'avais laissé tomber le gaëlique l'été dernier. La mairie de Paris organise des cours pas chers (certes, ils sont gratuits et avec plus de choix si je retourne dans mon ancienne école, mais il est temps de couper le cordon ombilical). L'arabe et le chinois risquent d'être trop durs pour moi et ils sont loin dans le 7e et 8e. De même, le japonais est près du Louvre et je n'ai pas envie de cotoyer tous ces otakus fans de Gros Yeux animés et de culottes de sailor. Il reste le portugais, qui a lieu le mardi, pas trop loin du côté de Saint-Sébastien-Froissart. J'avais tenté un an de brésilien il y a 4 ans et ça avait été un échec total où j'étais humilié parce que je ne comprenais rien aux règles de grammaire que l'enseignant tentait de nous faire assimiler par induction (j'ai toujours besoin d'aller du général au particulier, et non l'inverse).

3 commentaires:

Samuel a dit…

Oui, je confirme, c'est pénible cette musique qu'on ne peut pas arrêter.

Anacharsis a dit…

C'est retiré !

C'était la musique très étrange d'un feuilleton français vers 1980, les Visiteurs, une sorte d'imitation des Envahisseurs.

Anacharsis a dit…

Tiens, je n'avais jamais remarqué que j'avais mis la préférence de refuser les commentaires de personnes non-enregistrées... C'est aussi corrigé.