dimanche 18 octobre 2009

Le Chant du Bouc



Montebourg a déclaré qu'une Chèvre avec l'investiture de l'UMP aurait pu gagner à Neuilly, ce qui n'est pas très vraisemblable (les Chèvres ont une durée de vie d'une douzaine d'années et risquent donc de ne pas avoir l'âge légal pour être éligibles). Dans le comic-book Cerebus (vol. 2 High Society), l'un des sommets de l'histoire est la scène où Lord Julius prouve que même une Chèvre pourrait gagner en présentant littéralement une Chèvre contre Cerebus.

Luc Chatel, qui répétait que la nomination du Princident n'était pas une nomination, dit maintenant que les 9 membres nommés par le gouvernement pourraient s'abstenir.

Neuf fonctionnaires représentant 4 ministères (Culture, Economie, Intérieur, Equipement) siègent à ce conseil d'administration, aux côtés de neuf représentants élus (1 Région IdF, 2 Hauts-de-Seine, 4 pour Paris, Nanterre, Puteaux, Courbevoie, 1 STIF, 1 Chambre de commerce).


Donc l'opposition aura 3 voix : celle de l'IdF, de Paris et de Nanterre. L'UMP aura les 2 voix de Hauts-de-Seine, celle de Puteaux, celle de Courbevoie, celle du STIF et celle de la Chambre de Commerce, ce qui lui assure la majorité. On peut donc prévoir que la Chèvre de l'UMP, qui qu'elle soit, aura 6 voix sur 9, soit le joli score de 66,6% (au lieu de 83,3% si les représentants des Ministères avaient voté).

Mais cela concède déjà un point. S'il n'y avait vraiment aucun problème et si tout était légitime, pourquoi faire cette proposition ?

Add. France 2 a dénombré les 9 élus hier de manière différente en arrivant à 4 UMP + 1 Chambre de Commerce contre 4 pour l'opposition. Cela a l'air de signifier que l'élu du STIF est un délégué d'opposition comme l'élu Ile de France. On tombe à seulement 55,5% en ce cas !

7 commentaires:

Elias a dit…

"même une chèvre serait élue avec la bonne étiquette"
Voila encore un meme dont je serais curieux de connaître l'origine (j'ai la flemme de chercher et je place tous mes espoirs dans votre culture encyclopédique....).

Il existe au moins une variante ou c'est un chimpanzé à la place d'une chèvre ... Google donne plus de réponse - du moins en français - pour la chèvre que pour le chimpanzé, ce qui d'ailleurs ne prouve pas que l'expression avec la chèvre soit plus ancienne...

Nicolas a dit…

Je proteste énergiquement : dans Cerebus, au final, la chèvre n'est pas élue et c'est Cerebus qui gagne (euh... spoiler alert ?)

Phersv a dit…

> Elias
Non, je ne sais pas du tout, mais l'expression doit être ancienne et existe en anglais si Dave Sim la considère déjà comme un cliché traditionnel dans sa bd vers 1980.

> Nicolas

Curieux, je croyais vraiment me souvenir qu'à la surprise générale, elle gagnait, ce qui conforterait le point de vue pessimiste de Dave Sim sur la démocratie.

Une raison pour aller relire High Society, quand Cerebus était encore drôle.

maruku a dit…

J'ai l'impression que la distinction "élu" / "nommé" ne mérite peut-être pas d'être sacralisée comme elle l'est dans cette affaire. Au minimum il faudrait la combiner avec "issu du suffrage universel" / "autres".
Ainsi le Président du la CCI de Paris est bien issu d'une élection mais pas d'une élection au suffrage universel puisque ce sont les représentants des entreprises de Paris et de la petite couronne qui votent qui plus est par collèges dont la représentation est fonction du poids économique du secteur représenté.

Phersv a dit…

Oui, c'est vrai. Mais je ne faisais que reprendre à la lettre l'argument de défense favori du Gouvernement quand je dénombre le pourcentage sur un si petit comité.

Et après tout, il y a des postes nommés qui peuvent "hériter" (si j'ose dire) d'une certaine légitimité démocratique de celui qui les nomme.

N. Holzschuch a dit…

Je confirme après relecture : c'est bien Cerebus qui gagne (égalité à la fin de la soirée électorale, et il doit aller chercher le dernier vote auprès du petit vieux qui répare ses clotures dans la neige (c'est l'épisode où il est en raquettes et ça fait wuffa-wuffa-wuffa).

"Cerebus... hmmm... any relations with the newest prime minister of Iest?"

Sur la dégradation de Cerebus au fil du temps, c'est très intéressant de le lire en fascicules et non en volumes, parce que du coup on a l'éditorial de Dave Sim. Enfin, l'éditorial de Deni Loubert avant leur divorce (à peu près à la fin de High Society 2), et l'éditorial de Dave Sim après. Ce qui permet de suivre l'évolution de Dave Sim (certains parleraient de lente dégradation).

Phersv a dit…

Je me suis arrêté autour de ces 4 premiers Phonebooks (Church & State, je crois) mais on me dit que c'est encore très bien jusqu'au moins Mothers & Daughters (volumes 7-10), où la philosophie hyper-sexiste de Sim commence à contaminer l'histoire.

En revanche, j'ai lu en fascicules les derniers numéros des Latter Days et j'ai trouvé cela quasiment illisible (notamment l'interminable exégèse de la Genèse comme confortant les théories paranoïaques misogynes de Sim, cela devient aussi sinistre que de lire des tracts de Jack Chick).

J'ai du mal à comprendre comment il peut allier un sens de l'humour et des théories aussi délirantes contre "l'Axe homo-féministe".