mardi 23 septembre 2008

Heroes 3x01 & 3x02



Je vais vraiment finir par avoir honte d'avoir suivi cette série, malgré tout mon goût pour les superhéros. La seconde saison avait déjà été ratée mais la troisième commence plutôt mal avec des idées désastreuses qui me semblent non seulement Sauter le Proverbial Requin mais être impossibles à corriger par la suite.

(mais comme tout ex-fan ridicule, au lieu de hausser les épaules comme toute personne saine d'esprit, je vais écrire un post trop long pour énumérer ce qui ne va pas)

Mon reproche principal contre la seconde saison était le fait que le sang de Claire devenait un philtre d'immortalité qui pouvait ressusciter n'importe qui : il ne pouvait plus y avoir aucune tension puisque toute personne pouvait toujours revenir. C'est une erreur de base de l'écriture d'histoires de superhéros : ne jamais inclure un élément qui rend les récits futurs sans intérêt. Il faut toujours éviter la Pente savonneuse de l'inflation vers l'omnipotence. Nathan et Peter ressuscitent (ce qui était certes attendu) puis Sylar ressuscite déjà, Bennet meurt et ressuscite aussi.

La saison 3 commence encore pire avec ce 35e épisode The Second Coming (et même l'utilisation du poème de Yeats ne le sauve pas, tant les comic books ont déjà cité ces vers au point d'en faire un cliché).

Non seulement les résurrections se multiplient de manière ridicule (y a-t-il quelqu'un, n'importe qui qui puisse mourir dans cette série ??) mais en plus l'histoire recycle déjà entièrement les thèmes de la première saison au point qu'on croirait un pastiche ou un remake.

Stupide, stupide, stupide.

SPOILER

SPOILER


Daniel Linderman (qui avait été tué par D.L. Hawkins dans le final de la première saison) ressuscite (si c'est bien lui) et il en profite pour rendre aussi la vie à Nathan Petrelli qui avait été assassiné dans le final de la seconde... Quelqu'un va encore être là pour un "Final" après cela ? Nathan devient un Born Again et dit que Dieu l'a fait revenir à la vie, ce qui le propulse aussitôt comme Sénateur de New York. Stupide, stupide, stupide.

J'ai cru que Niki / Jessica, avait déjà ressuscité aussi mais c'est en fait Tracy Strauss, secrétaire du Gouverneur Malden de New York qui est jouée par la même actrice que Niki mais qui semble être un personnage différent (elle a le pouvoir de baisser la température, "cryokinèse", alors que Niki avait une superforce).

Sylar prend les pouvoirs de Claire et lui dit qu'il ne peut la tuer et qu'il est désormais aussi immortel qu'elle (il lui dit qu'il s'y connaît en neurologie et le prouve en affirmant le mythe réfuté des 10% du Cerveau). Stupide, stupide, stupide.

Un nouveau Peter Petrelli vient d'un Future Sombre (dans 4 ans) où le public a appris l'existence des Mutants et où ils ont été persécutés. Au moment d'être attaqué par sa nièce Claire du futur, il revient dans le passé pour tuer son frère Nathan au moment où celui-ci allait révéler ses pouvoirs. Oui, c'est à nouveau l'histoire des X-Men dans Days of Future Pasts qui avait déjà été plagiée dans la première saison (explosion nucléaire et dystopie) puis dans la seconde (épidémie du Virus Shanti), encore un messager d'un Futur Sombre. Ils en sont réduits à copier leur propre copie...

Oh, et le Daark Peter du futur met ensuite le Peter du présent (donc son alter égo passé) dans le corps d'un supervilain dans une prison de la Compagnie).

Vous croyez qu'ils ne peuvent pas faire pire, n'est-ce pas ?

Vous auriez tort.

Mohinder Suresh, qui continue d'être aussi idiot dans son comportement, découvre un sérum qui peut désormais donner à n'importe qui les mêmes pouvoirs que pour les Mutants (pardon, on dit "Evolved Humans" dans Heroes pour se distinguer des X-Men). Autrement dit, tout le thème "génétique" et familial, la carte du Génome qui distinguait un peu Heroes d'une autre série de superhéros disparaît : tout être humain est désormais potentiellement un Evolved Human. L'idée de la Promicin de la médiocre série The 4400 envahit donc l'univers de Heroes.

Suresh s'administre le serum et obtient en gros les pouvoirs de Spider-Man (je soupçonne plutôt que c'est Cockroach-Man, vu le thème des cafards dans la série) et a droit à une métamorphose comme dans The Fly.

Ando Masahashi semble promis à des pouvoirs bientôt. Noah Bennet est donc désormais le seul être humain restant sans pouvoir dans la série (pas pour longtemps, je pense).

Le télépathe Matt Parkman découvre le Peter Petrelli du Futur Sombre (on le reconnaît par sa cicatrice qu'il n'a pu guérir alors qu'il peut normalement se régénérer, erreur de scénario). Le Daaaark Peter le téléporte dans un désert africain, où Parkman va tomber sur un shaman qui peut peindre le futur (comme Isaac Mendez pendant la première saison).

Hiro Nakamura se fait stupidement voler la moitié d'une formule secrète détenue par son père (peut-être la même formule que le serum découvert par Suresh ?) et elle est facilement prise par une femme dotée de supervitesse, la voleuse Daphné Milbrook (qui habite Paris juste à côté de l'Eglise Saint-Séverin, même si étrangement on voit la Tour Eiffel de sa fenêtre...). Opposer l'omnipotent Hiro, qui peut arrêter le Temps, à une Nemesis qui est une Speedster est une des rares bonnes idées de cet épisode.




[En revanche, parmi les personnages créés par les fans qui peuvent être intégrés dans la série, Audrey tout comme Santiago ont un pouvoir trop proche de celui de Daphné ou Hiro. ]

Puis Hiro voyage vers le Futur pour voir quelles seront les conséquences de ce vol (alors qu'on sait bien que les Futurs qu'il visite n'arrive en fait jamais). Son ami Ando Masahashi a obtenu des superpouvoirs et tue le Hiro du futur pour lui reprendre la Formule.

L'épisode 302 "Butterly Effect" a quelques éléments un peu plus nouveaux de développement de l'univers. Sylar tue Bob Bishop (manipulation moléculaire) et se fait arrêter dans la prison de la compagnie. Noah Bennet, plusieurs supervilains (dont Peter enfermé dans un autre corps) s'enfuient (ces criminels sont le pyrokinétique Flint, Knox qui peut absorber les peurs des autres, l'Allemand qui peut contrôler le magnétisme et Jesse, qui est en réalité Peter). Noah rejoint Claire et la réunit avec sa vraie mère, la pyrokinétique Meredith Gordon. Angela Petrelli, dont on découvre qu'elle a des rêves précognitifs, voit un avenir où ce groupe de criminels (plus le père de Parkman et ce qui semble être une des personnalités de Niki / Jessica / Tracy) a tué ses enfants. Angela prend le contrôle de la Compagnie, renvoie Elle Bishop et dévoile à Sylar qu'il est son autre fils... Darth Angela : "I am Your Mother, Sylar".

Je comprends bien qu'une série s'installe dans une "unité thématique" et dans des refrains, mais ici le Récyclage des mêmes idées commence à se voir trop nettement.

Add. Ezra Klein a des critiques plus intelligentes de ces épisodes. Et je suis d'accord, l'Effet Papillon est devenu un cliché à prohiber (les Simpsons avaient déjà ridiculisé le vieux truc de A Sound of Thunder il y a 15 ans !).

Aucun commentaire: