dimanche 28 septembre 2008

Outils de procrastination



Indeed.
Au lieu de perdre mon temps au jeu de La Brute (où mon personnage Mme DiLusignan a des succès divers mais a quand même atteint le 7e Niveau), je viens de passer à Battle-Pingouin (vous remarquerez qu'en un sens ce sont des "pyramid schemes", j'en parle au cas où cela ferait monter mon propre Niveau).
LaBrute a des animations amusantes mais en fait il n'y a strictement aucun choix (à part son apparence au début) alors que Battle-Pingouin est plus spartiate graphiquement (aucune animation) mais a l'avantage de donner un peu d'illusions de choix (on peut à chaque niveau choisir les équipements et modifier graduellement le personnage, lui acheter hache inuit ou sortilèges). Battle-Pingouin a même un petit côté jeu de rôle et certaines illustrations sont vraiment amusantes. Mais il est aussi plus frustrant que LaBrute au début (je n'ai toujours pas réussi à progresser et je ne gagne des points d'expérience que lentement à force de perdre).

Le Monde du Jeu fut un peu décevant. Le bruit du salon des Jeux vidéos à côté était vraiment pénible et il n'y avait plus certains exposants que j'aime bien visiter comme Hexagonal (et donc plus de soldes). Les seuls stands importants étaient PlayFactory (D&D), Black Book (Polaris), John Doe (dK) et surtout le Septième Cercle (Qin). Mais les jeux tenaient surtout grâce au dynamisme de bénévoles comme ceux de la Ludothèque de Boulogne ou le GROG.

Je me suis inscrit à une partie d'Animonde mais elle n'a pas eu lieu comme j'étais le seul joueur, le MJ faisant finalement un Légendes des 1001 Nuits. Au moins, ça m'a donné l'occasion de VOIR Animonde, qui a l'air aussi fabuleux que dans sa bonne réputation, même s'il aurait besoin d'une nouvelle édition.

J'ai fait un test du jeu de figurines à collecitonner Monsterpocalypse, le jeu de Godzilla. Mes Soucoupes volantes martiennes se sont fait détruire par les monstres Mange-Planètes (qui rasaient les buildings en les frappant avec ma Soucoupe !). Hélas, je me demande si cela resterait amusant sur le long terme (au troisième immeuble qui brulait, ces 11/09 en série devenaient moins drôles). Et il y a un côté nihiliste puisqu'on joue tous des Monstres (le dieu Cthulhu a l'air pas mal) et qu'on ne peut pas jouer une faction qui protégerait la ville. Ah, j'aime bien le mécanisme tout simple où le nombre de dés sert en même temps de points d'activation.

J'ai acheté Qin : Shaolin & Wudang, et c'est toujours aussi beau. J'ai aussi acheté un dé à six faces avec des chiffres chinois. Ce serait pas mal pour Wushu (qui utilise des tas de d6) mais Qin utilise des d10.

Ca n'a rien à voir, mais je viens de remarquer qu'Alastair Reynolds serait là aux Utopiales de Nantes (la principale Convention de SF française), pendant les vacances de la Toussaint. Mais comme je n'aime pas les dédicaces, je me demande ce qu'on fait au juste pendant une Convention...

2 commentaires:

Valerie a dit…

C'est déjà de la procrastination évoluée.

Dans le genre "jouer plus pour travailler moins", http://bienbienbien.net publie un jeu (sans prétention, sans personnage, sans stratégie, de la perte de temps brute) par semaine, avec concours.

le roncier a dit…

L'omniprésence des lapins crétins avait quelque chose de glaçant, quand je suis passé au Monde du jeu, surtout que les bandes d'adolescents adoraient le porter derrière leur tête. Creepy.