mercredi 10 septembre 2008

Moins précis qu'une montre arrêtée



Le ridicule cerveau de Monsieur Phersu, il y a quelques jours :


McCain (ou Rove) prend vraiment les femmes pour des idiotes s'il croit que le simple fait de prendre une co-listière va suffire à lui ramener les femmes blanches, qui sont en majorité pro-choice. Cela ne va peut-être pas se retourner tout de suite contre lui mais l'effet sera décevant.


Il en tire les conséquences et se retire de tout commentaire.

Même dans mes pires accès d'anti-américanisme (et de misogynie anti-clintonienne), je n'aurais jamais cru que cela marcherait aussi bien... Obama aurait eu 8 points d'avance chez les femmes blanches avant et il a 12 points de retard à présent dans cette population. Voilà une population qui croit les spams disant qu'Obama est un cryptomusulman

Dire que la Réaganienne Peggy Noonan ne croyait pas au "Récit" (la super-femme "authentique", qui sait tout faire, le Mythe de la nouvelle Frontière Alaskienne) et aux jeux politiques de "l'Identification". Une fois de plus, les spécialistes de l'opinion qui travaillent pour Rove prouvent qu'on ne peut pas perdre en sous-estimant l'opinion publique d'un pays qui a démantelé son système d'éducation depuis plusieurs années (c'est d'ailleurs pourquoi on ne peut en vouloir à Badinguet et Darcos de mener leur politique de destruction de l'école publique : c'est plutôt sensé et utile du point de vue d'une Palin à la française future).

Quant à la campagne, voir McCain accuser Obama d'être un molesteur d'enfants après l'avoir accusé d'être l'Antéchrist et un traître, je demande qu'on vire le scénariste, qui transforme ce spectacle de prétendue élection en trash peu crédible.

Je m'attendais bien à ce que McCain gagne (j'imaginais que le racisme, la faible expérience d'Obama et une petite crise internationale aideraient), mais je ne m'attendais pas à ce que nommer une créationniste incompétente et si extrémiste puisse être positif pour sa campagne.

6 commentaires:

maruku a dit…

Est-ce que ce n'est pas plutôt la stratégie du ressentiment qui marche ?

Pour un citoyen ordinaire, il est sans doute plus facile de détester un produit de la méritocratie, c-à-d un concurrent qui a réussi, qu'un héritier genre W ou McCain qui de toutes façons appartient à un monde inaccessible.
Palin joue juste le rôle de cristallisateur.

Phersv a dit…

Oui, très juste (j'aime beaucoup l'expression "the raging rajas of resentment" en hommage aux "nattering nabobs of negativism" forgés par William Safire pour Spiro Agnew).

Des deux côtés politiques d'ailleurs on a une culture du ressentiment victimaire. La rectitude politique était la culture du "ressentiment démocratique", mais c'est encore plus drôle quand cela vient des privilégiés qui se disent opprimés.

De même, Badinguet peut mener sa politique de lutte des classes en exploitant le ressentiment sur la sécurité , contre un discours jugé "déresponsabilisant" et contre les fonctionnaires "privilégiés". C'est le marché implicite de Sarkozy : laissez-moi mener ma politique d'injustice et de destruction de la République mais en échange, je défoulerai vos bas instincts.

aymeric a dit…

Feed the maniac :http://afp.google.com/article/ALeqM5jUTu6AHOKrLx7omyO3H6J7yuDjHg

Phersv a dit…

On devrait pouvoir faire du vaudou dessus.

Le conservateur Frum mentionne un autre comparatif qui est censé prédire aussi la victoire de la Taliban au Rouge à Lèvres.

Phersv a dit…

Il y a aussi ce comic strip (un peu déplacé peut-être) qui utilise aussi cette "action figure".

Phersv a dit…

Et cette animation par Ann Telnaes sur Palinocchio.