lundi 24 janvier 2011

[JDR] Des nouvelles de Tékumel (en 1976)



Pour les joueurs d'Empire of Petal Throne, Muhammad Abd-al-Rahman Barker avait fait deux articles, dans Strategic Review n°7 (avril 1976, p. 20-21) puis dans le numéro spécial du Dragon Magazine n°4, décembre 1976, "A la Gloire éternelle de l'Empire du Trône de Pétale". Les deux articles sont librement distribués sur le site officiel du monde de Tékumel.

Il s'agit de récits des nouvelles "récentes" dans la campagne de M.A.R. Barker et certains des personnages mentionnés semblent être des personnages-joueurs. Ce sont des idées de scénarios pour le jeu, qui sont censés être des dépêches déposées dans les archives de la Chancellerie Impériale d'Avanthár. Ces brèves nouvelles sont une bonne idée pour donner des impressions des factions et événements dans ce monde, même si c'est un peu ancien et renvoie à l'époque avant la Guerre Civile entre les Princes royaux.

Je ne vais pas toutes les traduire comme elles sont sous le copyright du Professeur M.A.R. Barker et de la Tékumel Foundation, mais je vais seulement les résumer, en perdant hélas la saveur du style fleuri de la langue protocolaire qu'a inventé le Professeur pour son Empire hyper-formaliste.

[Sur Tékumel, j'ai fait un survol de la dernière édition, un descriptif des Dieux, un survol d'un scénario de 1984, une critique d'un roman en Livyánu, Lords of Tsámra et d'un autre, Prince of Skulls. Hm. Je devrais peut être créer une étiquette "tékumel" pour les posts finalement...]


  • Un Prêtre de Keténgku le Scribe a découvert sur une carte à l'est d'Urmish (en Urudai, voir la carte) une Route Sakbe inconnue, même des services secrets de la Légion Omnipotente d'Azur. Mais quand il a essayé d'explorer cette route, il se sentait mal, tout semblait s'assombrir, toute vie disparaissait autour de la route Sakbe inconnue. Il a dû rebrousser chemin et cherche un moyen de l'explorer à nouveau.

  • Le Prince Royal Eselne a survécu après une attaque par un groupe de serudla sur la Route Sakbe près des Hauteurs d'Atkolel, alors qu'il se rendait à Chéne Ho pour voir le Général Kettukal.

  • Dans les taudis de Purdimal, le culte de l'ancienne Déesse de l'Ossement Pâle, la divinité paria antérieure au Panthéon des Dix Dieux, serait encore actif. Toute tentative d'éradiquer cette secte interdite doit lutter contre les descendants à demi humains de la race qui vivait là auparavant.

    A Thráya, des jeunes fanatiques de Chegárra le Héros veulent lancer une guerre sainte contre les Temples du Changement, contraire au Compromis.

  • Le jeune administrateur d'origine barbare de Ferinára a obtenu la grâce impériale en battant en "bataille rituelle" un groupe de la Légion des Etrangers de Yán Kór. [Une convention d'Empire of Petal Throne étant que les PJ peuvent commencer comme des immigrés "barbares" pour simuler leur ignorance des coutumes de l'Imperium, qui n'est pas complètement fermé à quelques doses de méritocratie.]

  • Des prêtres de Vimúhla le Destructeur à Jakálla ont découvert dans les labyrinthes sous la cité des reliques des Anciens, dont un étrange Oeuf qui les faisait passer vers d'autres mondes (dont une ville abandonnée, la Cité aux Toits d'Ardoises Rouges), et ce qui semble être une machine de guerre avec des tentacules (le Vriyagga). Certains de ces Oeufs seraient l'une des Clefs de la Chambre bleue où dort Ksárul le Magicien mais ces ruines sont infestées par un groupe de Ssú mutants particulièrement puissants.

  • Le Seigneur Serqu, l'Epée de l'Empire, a été envoyé à Khirgar pour venger une défaite devant les Yán Kóryani.

  • Le Seigneur Chiringga, Gouverneur de Jakálla, est sous étroite surveillance pour son alliance avec la faction "Royaliste" des anciennes familles nobles. Il doit être envoyé avec l'ancienne Légion de Jakálla vers Khirgar.

  • Les agents en Mu’ugalavyá disent avoir trouvé des tombes avec des inscriptions en Llyáni qui parlent d'un danger "pire que le Mal" sous la cité de Chochi, où vivent des Ssu.

  • Le conseiller du Baron Áld du Yán Kór, Fu Hsi, du peuple mystérieux des Mihalli, aurait essayé d'assassiner la Princesse Ma'in, qui fut sauvée par son demi-frère, le Prince Rereshqala. On dit que ses agents ont réussi à infiltrer tous les niveaux de l'Empire. Mais depuis la tentative d'assassinat, les deux enfants royaux vivraient avec des amants issus du Temple de Dlamélish aux Yeux Verts, ce qui fait soupçonner un complot du Temple de la Déesse des Tentations charnelles.

    Le Mihalli Fu Hsi, qui peut changer de forme, aurait aussi tenté d'assassiner le Gouverneur de Ferinára.

  • Un prêtre de Dlamélish aux Yeux Verts à Penom dit avoir découvert que le traffic de la drogue Zu'ur, le narcotique si toxique dans tout l'Empire, serait lié à des navires de la race maudite des Hlüss. Ce prêtre a demandé son transfert loin de Penom, pour rejoindre à Fasiltum le Gouverneur de Ferinára.

  • La courtisane Tsauhl de Livyánu à Bey Sü serait aussi une des organisatrices de ce trafic de Zu'ur avec les Hlüss, et peut-être avec le soutien du Mihalli Fu Hsi. Toute personne obtenant des renseignements sur cette substance mortelle sera récompensée et tout vendeur sera condamné à l'Empalement le plus déshonorant.

  • Le Prince Royal Dhich'une est accusé de couvrir les actions de la Légion de Ketl, liée à son culte de Sárku le Ver. Leur charte les autorisait à droguer ou à enlever des citoyens pour les recruter sous la contrainte parmi les gardiens des profondeurs sous Bey Sü, les Puits de Tolek Kana, où le culte de Sárku pratique ses immondes orgies nécrophiles. Le Prêtre Daonar de Vimúhla le Destructeur, un favori de la Princesse Ma'in, a été leur prisonnier et la Charte a été modifiée pour ne plus autoriser les enlèvements de hauts-dignitaires.

  • Gamalu, le nouveau Grand Prêtre de Thúmis le Sage, qui a reçu le fief de Paya Gupa, a été élu comme compromis entre les trois factions internes du culte, le Haut Primat de Bey Sü, le Seigneur Durugen hiNashomai, le Grand Adepte du Haut Conseil, le Comte Rirutlu hiVrazhimy, et le Grand Prêtre de Jakálla, le Seigneur Kashonu hiSsaivra.

  • Un Oeuf sous Bey Sü permettrait de conduire directement vers la Cité perdue de Bayarsha, qui est entourée d'une jungle impossible à traverser. Le problème est que la Cité semble impossible à infiltrer car les habitants de Bayarsha sont télépathes et se reconnaissent tous entre eux. Il faudrait donc trouver un moyen pour passer inaperçu pour en rapporter certains des fabuleux trésors. Plusieurs cultes du Changement, dont le Temple de Hrü'ü du Néant et de Ksárul le Magicien, luttent entre eux pour obtenir le passage secret vers Bayarsha et on dit qu'il y aurait aussi des expéditions privées et des agents de Livyánu.

  • Le gouverneur de Ferinára a voulu armer une armée d'esclaves mais ils se sont révoltés, conduits par un certain "Shipetl Torek". Le groupe d'esclaves rebelles a pu s'enfuir et aurait même été protégée par des tribus indigènes, mais la plupart ont depuis été exécutés. Shipetl Torek serait toujours en fuite.

  • L'Héritière Elara Ferriya hiVriddi de Fasiltum et certains autres membres du puissant Clan Vriddi, qui descend des anciens Rois Bednalljans, ont été arrêtés pour complot subversif contre l'unité de l'Imperium (ils furent dénoncés par le Gouverneur de Fasiltum, Tlaquru Verekka
    hiVriddi). Ils furent jetés dans les Puits de Tolek Kana mais un groupe d'aventuriers auraient réussi à faire s'évader Qarras hiVriddi dans le Labyrinthe sous Bey Sü pendant une des orgies du Prince royal Dhich'une. Ils ont cru délivrer aussi Elara hiVriddi mais le Seigneur Arkhane hiPurushqe, Maître des Geôles de la Légion de Ketl, avait transformé deux esclaves pour les faire passer pour les membres du Clan Vriddi.
  • Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire