vendredi 2 janvier 2009

Slippery Sales



[questions rhétoriques ON]
Je ne suis pas sûr de comprendre les raisonnements des préfets sur le marché intérieur : 3 des 4 départements de Lorraine ont le droit de commencer les Soldes de manière prématurée parce qu'ils sont proches de la Belgique et du Luxembourg. Donc les commerces de Meurthe et Moselle ne doivent pas être gênés par le Luxembourg mais peu importe si ceux des Vosges, des Ardennes, de la Marne sont gênés par ceux de Meuse. Bien sûr, il faut s'arrêter quelque part sans quoi, par effet domino de la concurrence, il serait plus simple d'avoir une date unique européenne (mais par exemple dans le Royaume-Uni, Boxing Day est une semaine avant, le 26 décembre - il y a eu des dérogations en Irlande du Nord dès le 24).

2 commentaires:

Cyrille a dit…

Les consommateurs de la frontière, dont je suis, ont maintenant l'habitude d'aller jeter un œil de l'autre côté de la frontière pour voire si le prix de la clope ou de l'essence y est aussi bas que l'herbe y est plus verte, et sont donc parfaitement au courant quand les soldes commencent plus tôt. Les autres français ont moins l'habitude d'aller voir quelques kilomètres plus loin les avantages qu'ils peuvent en retirer.

Je suppose.

Samuel a dit…

C'est que cela marche en plus : pour la première fois de ma vie (je crois), j'ai fait le premier jour des soldes — dans des magasins d'usine près de Metz. (Et je m'attendais à bien pire, question cohue).

Et je confirme ce que dit Cyrille : moi aussi, je retarde certains achats pour mon passage suivant au Luxembourg.

Mais pour en revenir à ta question, je me demande pour ma part pourquoi les Ardennes, le Nord ou le Bas-Rhin, tout aussi frontaliers que le Meuse ou la Meurthe-et-Moselle, n'ont pas bénéficié de la même mesure.