jeudi 31 janvier 2008

Ganesh

(Description pour le jeu Bhāratavarṣa)

Je dois avouer que je suis assez peu inspiré pour les aspects techniques et notamment les Affinités.

Rappel du Format de description de culte (inspiré de Mythic Russia plus que de Storm Tribe) :

  • Noms
  • Capacités
  • Vertus
  • Affinités
  • Secret
  • Rites et représentations
  • Aspects et avatars
  • Véhicule
  • Adorateurs
  • Relations




  • Noms
    Ganesha (गणेश, Gaṇeśa) est aussi appelé Gaṇapati, Seigneur des Gaņas, des Hordes de son père Śiva.
    Il a de nombreux autres noms comme Vināyaka (Meilleur des Guides), Vighneśa, Vighneśvara (Maître des Obstacles), Vighnarāja (Le Seigneur qui retire les Obstacles), Buddhipriya (l'Epoux de l'Intelligence), Dvaimātura (aux Deux Mères), Ekadanta (Une Seule Défense), Dantin (un de ses plus anciens noms dans les Veda : "Défense") Heramba, Lambodara, Mahodara (Gros ventre), Mohotkata, Mayūreśvara, Dhumraketu, Vaktratuṇḍa (Trompe tordue), Śūrpakarṇa (Oreilles en forme de Vans), Gajamukha, Gajavaktra, Gajādhipa (Chef des Eléphants) et Gajānana (Tête d'éléphant).

  • Capacités
    Connaissance des Veda, Ecrire le Saṃskṛtam, Mémoriser, Chanter Hymnes, Mahamatra (Grande Mesure, art du Cornac, dressage d'éléphant), Angkuśa (Crochet à Eléphant), Danse.

  • Vertus
    Gaṇeśa valorise notamment le Dharma des Brahmanes, la Persévérance dans l'étude et le Moksha (Vertu de libération face aux illusions).

  • Affinités
    Hastin (Guider Eléphant, Coup de défense contre les Obstacles)
    Ecriture (Mémoire parfaite, Graver rapidement et sans erreur)

  • Secret
    Le Seigneur des Obstacles : Créer un Obstacle et le surmonter pour atteindre la libération de l'Illusion et le Siddhi (l'Accomplissement spirituel).

  • Rites et représentations


    L'une des plus anciennes statues de Ganesha, Ve siècle


    Gaṇeśa est invoqué comme Maître des Obstacles et comme Seigneur des Commencements au début de certains rites. On lui sacrifie des gateaux (modaka). Sa principale fête a lieu à la fin de la Mousson au premier croissant du mois de Bhādra (septembre).
    Gaṇeśa est représenté avec une tête d'éléphant. On dit que son père Śiva en colère lui aurait tranché la tête parce qu'il l'empêchait de voir son épouse Pārvatī. Śiva l'aurait ensuite remplacée par celle d'un des enfants d'Airavata, l'Eléphant blanc d'Indra. Il n'a qu'une seule défense et on dit que c'est le terrible héros Paraśurāma qui l'aurait cassée quand il l'empêchait d'accéder à son père, ou bien qu'il l'aurait brisée lui-même pour s'en servir comme d'un calame pour écrire le plus vite possible. C'est pourquoi il tient sa défense coupée dans sa main et une légende dit qu'il s'en est parfois servie comme d'une arme de jet contre Chandra la Lune (ce qui explique le croissant).
    Il a un ventre protubérant, retenu par un serpent comme ceinture (yajñyopavīta), qui serait Vāsuki le grand nāga.

  • Aspects et avatars
    Dans le monde de Bhāratavarṣa, Gaṇeśa n'a pas beaucoup d'aspects et il est plutôt considéré comme un aspect de Śiva.

    En revanche, parmi les Gajānana, il est à l'inverse considéré comme le Dieu principal et ils distinguent plusieurs aspects et chaque noms correspondent à des incarnations distinctes : Vakratuṇḍa (trompe tordue), Ekadanta, Mahodara, Gajavaktra (Trompe d'éléphant), Lambodara, Vikaṭa ("le Déformé), Vighnarāja, Dhūmravarṇa ("le Gris").

    Bien qu'il ait été longtemps incarné comme un brahmacārin (ascète renonçant), Gaṇeśa est aussi associé à une parèdre féminine, sa śakti et Epouse, Siddhi (Accomplissement spirituel), voire à deux autres Déesses, Buddhi (l'Intelligence) et Riddhi (Prospérité matérielle).

  • Véhicule
    D'habitude le Vahana est une souris nommée Mūṣaka, symbole de Ruse ou bien des appétits qu'il domine.
    Il peut arriver à Gaṇeśa d'avoir d'autres montures comme un lion (comme sa mère Pārvatī), un paon (comme son frère Skanda Kārttikeya) ou un cheval.

  • Adorateurs
    Gaṇeśa est un dieu assez mineur dans le monde de Bhāratavarṣa, parfois considéré comme un simple aspect de Śiva. On l'invoque au début d'une entreprise quelle qu'elle soit comme Seigneur des Obstacles, et il est particulièrement populaire chez les scribes, écrivains et ṛṣi en tant que protecteur des Lettres (même s'il est concurrencé chez les Brahmanes et les bardes par la déesse Sarasvatī, déesse de la parole, des arts et de la musique). Il a aussi un culte populaire chez les śūdra.

    Il est le dirigeant des Gaņas, ces cohortes de génies, lutins et de divers êtres qui suivent Śiva. Parmi les Gaņas, on range ceux qu'on appelle les Gajānana (les Eléphantocéphales), qui considèrent Gaṇeśa comme le dieu principal, avatāra ou aspect de l'Absolu.

  • Relations
    Gaṇeśa est relié surtout à son père, Śiva, et sa mère, Pārvatī, ainsi qu'à son frère Skanda.
    En tant que Dieu des Lettres, il est allié au grand ṛṣi Bṛhaspati, le Guru des Dieux, et à Vyāsa, le rédacteur des Veda et des principaux textes saints dont Gaṇeśa aurait été le scribe.

  • Aucun commentaire: