mercredi 5 novembre 2008

Elections américaines 2008


  • Tiens, en plus d'Emmanuel, Versac et Jules ont aussi déjà live-blogué l'élection.


  • The Onion fait une prédiction légèrement prématurée.



    Ridicule, on ne verra pas cela avant 2012 au moins.


  • Président Barack Hussein Obama, 44e Président des Etats-Unis d'Amérique.

    Un nombre impressionnant de Grands Electeurs, sans doute dans les 350 (il faut au moins cela pour arrêter les fraudes républicaines), et une majorité absolue (ce qui n'est pas arrivé à un Démocrate depuis 1976, this is really Spirit of '76, espérons que cela ne finira pas dans le Malaise).

    L'écart actuel dans le suffrage populaire n'est pas aussi large que celui des sondages en revanche.

    Les Républicains, bons joueurs, commencent déjà une campagne pour le destituer, avant même sa victoire...

  • 5h De bonnes nouvelles sur le terrain des Sénatoriales : Kay Hagan a battu Elizabeth Dole en Caroline du Nord, ce qui n'est que justice après la campagne stupide de cette dernière, même si Hertzberg a raison de dire que la réponse de Hagan n'était pas très raffinée non plus. Jeanne Shaheen a battu John Sununu au New Hampshire. Mark Udall aurait gagné au Colorado, son cousin Tom Udall gagne au Nouveau Mexique, Mark Warner gagne en Virginie (qui a aussi voté pour Obama).

    Al Franken serait en tête de peu dans le Minnesota contre Coleman (42% contre 40%, le Parti de l'Indépendance doit être aussi élevé qu'on le pensait ?). Il manque aussi les résultats de l'Oregon.

    Sarah Palin, hypocrite jusqu'au bout, a refusé de dire si elle votait pour son mentor le Sénateur Ted Stevens, condamné pour corruption, en Alaska.

    En revanche, la Géorgie restera bien républicaine. Le seuil des 60 sièges ne sera donc pas atteint. Les Démocrates devraient être à 56-59. Au moins ils ne dépendent plus de Joe Lieberman.

  • CNN utilise des "hologrammes" grandeur nature pour certains invités à distance. Le chanteur pro-Obama will.i.am dit que cela lui fait penser à Star Wars. Le présentateur le corrige et dit que cela fait plutôt penser à la téléportation de Star Trek. Voilà au moins une guerre culturelle qui n'est pas encore guérie.

  • 5h18 John McCain concède sa défaite depuis Phoenix, Arizona. Un discours très digne et bienveillant, comme si on retrouvait le McCain d'avant la campagne (malgré l'éloge de Palin).


  • 5h53 Hertzberg a le pire argument dans l'histoire de la Galaxie en proposant d'appeler Obama "BHO" (Barack Hussein Obama) :

    B.H.O. also has a pleasant echo of BHL, one of the senator's most prominent French supporters.


    Argh. Pleasant?? Ok, je sais que c'est le 60e anniversaire de BHL aujourd'hui mais quand même...

  • 6h Obama, "President-Elect", fait son premier discours depuis Grant Park, Chicago.

    Oh, non, encore son discours de 2004. Oui, on connaît le nom de votre pays, merci.

    Très bel éloge de McCain.

    Ca y est, maintenant Joe Biden, qui a grandi à Scranton (comme dans The Office) et prend le train. Je trouvais cela touchant au début mais rarement un homme politique aura été autant défini uniquement par son moyen de transport.

    Il mentionne aussi non seulement sa grand-mère morte la veille, la soeur avec laquelle il a grandi en Indonésie, mais aussi "ses" frères et soeurs (ce qui rappelle qu'il ne connaît pas bien les autres enfants de son père restés au Kenya).

    6h04 Ca commence à sonner comme des remerciements aux Oscars. David Plouffe et David Axelrod.

    6h05 Héhé, Discours de Gettysburg. Traditionnel mais toujours efficace, et normal de la part d'un Sénateur de l'Illinois comme Lincoln.

    Un discours sage et modéré, sans triomphalisme en pleine Dépression, mais qui ne supprime pas mes impressions qu'Obama recycle vraiment souvent les mêmes tours rhétoriques. Le fameux discours de 2004, qu'il avait déjà utilisé avant à Chicago, réapparaît tellement souvent qu'il commence à lasser. Ok, ok, yes, we can, on a compris. Certes, il le fait indiscutablement bien.

    Oh, Jesse Jackson pleure. Ces réactions de la foule sont plus émouvantes que les mantras rhétoriques.

  • 6h30 Hélas, il semblerait que Michele Bachmann ait remporté son poste de Représentante dans la banlieue de Minneapolis. On devra donc continuer d'entendre son McCarthysme fondamentaliste.

  • Ce qui me rend le plus heureux avec la victoire d'Obama n'est pas vraiment l'Irak (je pense qu'il va retirer les troupes lentement mais que les revers en Afghanistan risquent d'éclipser ce retrait et de donner une impression générale de défaite).

    En dehors du système de santé (où Paul Krugman nous a répété que le plan Obama était moins ambitieux que celui de Clinton), la meilleure nouvelle est qu'Obama (ou Joe Biden au pire des cas) va pouvoir nommer les Juges de la Cour Suprême pendant 4 ans. Il pourra notamment remplacer le libéral John Paul Stevens (qui doit avoir près d'un siècle maintenant), éventuellement deux autres libéraux âgés Ginsburg (75 ans), Souter (69 ans seulement, mais d'après Lemieux il n'aime pas Washington) et surtout il faut espérer que le relativement modéré Anthony Kennedy (72 ans) pourrait aussi être remplacé pendant ces 4 ans, ce qui stabiliserait la courte majorité libérale contre les 4 juges de droite comme Scalia (72 ans), Clarence Thomas (60 ans), Alito (58 ans) et John Roberts (53 ans - celui-là risque de rester à la tête de la Cour jusqu'aux années 2030 !).

  • 7h Sénatoriales. Zut. Chambliss au Sénat n'aurait pas besoin d'un second tour et gagnerait à 51% en Géorgie.

    Al Franken est maintenant donné perdant à 41% contre 43% à Coleman dans le Minnesota. Dommage, les nouvelles du Minnesota n'auront pas été bonnes finalement.

    Le Républicain Gordon Smith (cousin des Udalls) perdrait dans l'Oregon. Cela doit donc donner 58 sièges si l'Alaska change.

    Lieberman (ex-Démocrate, qui a soutenu McCain mais qui pour l'instant restait compté dans les Démocrates) va reprendre de l'importance s'ils atteignaient juste 59... S'il devient Républicain, il serait l'un des rares Sénateurs républicains pro-choix avec Arlen Specter.

  • 7h25 CNN a un argument ridicule : certes Obama a une majorité absolue et les Démocrates ont gagné environ 5 sièges au Sénat mais ils n'ont gagné qu'une douzaine de sièges à la Chambre (alors que certains sondages parlaient de +25 sièges), donc cela prouve une méfiance de l'électorat. Les Démocrates passent d'une majorité absolue à une majorité absolue encore plus large, il est difficile d'y voir un désaveu !

    Certes, 51% au suffrage populaire n'est pas une marge énorme mais je rappelle qu'en 2004, Bush avait eu 50,7% (contre 48,3%) et que Bush ne cessait de parler d'un "Mandate". Bernard Manin sur France Culture dit que ce n'est pas un "landslide". Il est vrai qu'on est loin derrière les 59% de Reagan en 1984 ou les 60% de Nixon en 1972, mais à l'échelle des élections récentes, c'est presque un raz de marée.

    Mais la participation (estimée à environ 65%, soit 134 millions de personnes) est aussi événement. Ce serait la plus grosse participation depuis un siècle, depuis l'élection de William Taft en 1908.

  • Si le corrompu Ted Stevens gagne le poste de Sénateur en Alaska, il devra démissionner quand même mais la Gouverneure Sarah Palin nommera alors son remplaçant. Il est toujours décevant de voir les électeurs récompenser ainsi la corruption, mais l'Alaska est vraiment un fief du Républicanisme. [Correction via commentaire : en fait, il y aurait alors une nouvelle élection]

    Quant au Représentant de l'Alaska Don Young, il dirigeait la comission fédérale sur les transports et a illégalement ajouté des subventions pour des routes alaskiennes. Il serait réélu.

  • iTélé : "L'Amérique a choisi un Président qui lui ressemble."

    Non, au contraire, et c'est ce qui est intéressant, ce dépassement de la "politique de l'identité". L'Amérique n'est pas vraiment un métis élevé en Indonésie et qui a fait Harvard. Oui, les Noirs ne voient en Obama qu'un Noir (93% des voix dans le District de Columbia), mais ils ne sont que 12% des Américains.

    Je dois couper la télé française pour ne pas entendre les ministres de Badinguet dire comme Christine Lagarde que c'est un événement du même ordre que la victoire du Président français (sic).

  • 6 commentaires:

    Tom Roud a dit…

    Toute la soirée a été très émouvante. Sur ABC, tout le monde a insisté sur l'importance symbolique d'avoir un Noir à la maison blanche, il y a eu beaucoup de larmes ce soir, pas seulement chez Jesse Jackson.
    McCain a été super émouvant je trouve. J'étais sincèrement triste pour lui, d'autant que l'heure de la retraite a sonné. Ah s'il avait été candidat en 2000 à la place de Bush, les choses auraient été probablement très différentes ... mais aurait-on eu Obama aujourd'hui ?

    Phersv a dit…

    McCain en 2000 aurait peut-être été un peu moins idéologue sur les baisses d'impôt, les cellules-souches ou Kyoto (encore que...) mais en politique étrangère il aurait été encore plus belliqueux et néo-conservateur que Bush.

    Au moins il a gardé l'Arizona, ce qui lui évite une humiliation personnelle...

    Mais je suis sidéré de lire dans TheCorner que le soutien à Sarah Palin n'est pas qu'un gag temporaire.

    maruku a dit…

    Ce qui est très embêtant si l'élection de Stevens est confirmée, c'est que Palin pourrait le remplacer (sous réserve qu'elle puisse se nommer elle-même) et utiliser le Sénat comme point de départ d'une campagne pour 2012.

    Phersv a dit…

    Mais en un sens, Palin '12 pourrait être une bonne nouvelle, non ? Huckabee ou Jindal pourraient être plus dangereux dans le même genre théocratique mais moins clairement incompétent.

    Cela dit, en 4 ans, elle pourrait réussir à faire oublier toutes ses gaffes.

    Anonyme a dit…

    Juste une précision, il semble (Josh Marshall) qu'en Alaska, un siège de sénateur vacant donne lieu à une nouvelle élection et non à une nomination par le gouverneur (ces procédures ne sont vraiment pas claires, personne n'a trop l'air de savoir selon les états ce qui se passe).

    Ca ne change rien au destin supposé de Palin de toutes façon. Si elle se présentait, elle serait probablement élue.

    Phersv a dit…

    Mais si elle devient Sénatrice, qui va protéger l'USA de Vladimir Poutine ! Et elle n'aura plus autant d'expérience "exécutive".

    Mais sérieusement, si elle se présente au poste, elle gagnera en effet et cela prouvera qu'elle a bien l'ambition de se présenter en 2012 (et non pas seulement de finir en "Oprah Winfrey de Fox News" comme disait Tina Fey).