mercredi 5 novembre 2008

La Boule de Cassandre



  • 1. Même si Obama échoue autant que Jimmy Carter (ou du moins autant qu'on perçoit Carter comme ayant échoué, ce qui pourrait se discuter), il ne pourra être pire que Bush. Certain.

  • 2. Tout nouvel attentat sera utilisé par les Républicains comme une preuve de son inefficacité et non pas de l'échec des 7 ans de Guerre contre la Terreur. Certain.

  • 3. Quand le chômage va augmenter, les Républicains diront que c'est à cause de la politique socialiste d'Obama, avant même qu'il n'ait commencé à appliquer la moindre hausse d'impôt sur les salaires supérieurs à 250k. Certain.

  • 4. On va continuer à entendre des fadaises sur l'Amérique post-raciale alors qu'un Démocrate a rarement gagné aussi peu de comtés dans le Sud (malgré les succès en Virginie et Caroline du Nord). Certain. *

    *Correction : Il a rarement gagné aussi peu de voix blanches (relativement) dans les comtés du Sud.

  • 5. Les Français inverseront leur Obamania dans un an et diront qu'il est finalement très américain, dès le premier bombardement raté en Afghanistan. Très probable.

  • 6. Quand Obama finira par appliquer le retrait d'Irak, les Républicains compareront cela avec Saigon 1975. Très probable.

  • 7. Il y aura un des membres du Cabinet Obama qui devra retirer sa nomination pendant la période de transition après un pseudo-scandale mineur (nounou non-déclarée, article plagié, signé une pétition activiste ou bien serré la main de Khalidi ou Ayers). Très probable.

  • 8. Les Démocrates sont au plus haut pour 2 ans et auront un déclin aux élections de mi-mandat en 2010. Très probable.

  • 9. Comme Colin Powell (dont la réputation restera toujours entachée par sa lâcheté en 2002-2003) a eu le courage de soutenir Obama au moment où il était loin devant dans tous les sondages, il aura bien une position symbolique (même s'il vient de dire dans une interview sur CNN qu'il n'en voulait aucune). Probable.

  • 10. Le Congrès va lancer une enquête sur les malversations de Dick Cheney. Peu probable.

  • 11. La nouvelle Administration va poursuivre les responsables des actes de torture. Peu probable.

  • 12. Sarah Palin va enfin divulguer son dossier médical. Peu probable.


  • Add.
    Sur les scandales à sortir (#11), je pourrais avoir été trop pessimiste. Seymour Hersh ne dit-il pas qu'il y a une vraie boîte de Pandore qui s'ouvre :

    [Hersh] is hopeful that Obama will pull it off, and if he does, for Hersh this will be a starting gun.

    'You cannot believe how many people have told me to call them on 20 January [the date of the next president's inauguration],' he says, with relish. '[They say:] "You wanna know about abuses and violations? Call me then." So that is what I'll do, so long as nothing awful happens before the inauguration.'


    Je ne comprends pas la fin. Les gens seraient intimidés en cas d'assassinat, si c'est Président Biden ?

    14 commentaires:

    Hugues de com-vat a dit…

    Là où je le sens bien, c'est sur l'idée d'une fin rapide de l'obamania française. Il suffira qu'il dise un mot de trop à propos de, disons, Chavez, et il se retrouvera cloué au même mur que Lula (qui est un traitre comme chacun sait).

    Cardamome : a dit…

    Si, si, Palin a donné son dossier médical. C'était dans le NYTimes (genre avant-hier).

    Phersv a dit…

    Tu dois lire vraiment de la presse gauchiste alors, non ? J'ai l'impression que Lula reste plus consensuel que Chavez en France. Libé, par exemple, (à part la frange Pierre Marcelle) n'a cessé de rappeler les débordements de Chavez, ce qui attire souvent des commentaires haineux.

    Phersv a dit…

    Non, Sarah Palin a juste donné une lettre de son docteur personnel, je crois, ce n'est pas un dossier médical transparent. Bon, mais je lis trop Sullivan, qui est obsédé par cette question depuis deux mois et qui est le dernier à encore insister sur quelques anomalies de la naissance de Trig.

    Hugues de com-vat a dit…

    Non non, Lula est définitivement vendu aux intérêts du grand capital, n'importe quel numéro du Monde Diplo te renseignera sur la manière dont il a sacrifié son histoire personnelle de pauvre et de syndicaliste sur l'autel d'un développement capitaliste irresponsable.

    Pour Obama, ça peut aller plus vite encore compte tenu de la situation irakienne.

    Phersv a dit…

    Ah, d'accord, c'est quand même un peu marginal, le Monde Diplo (enfin, c'est mon impression). Mais ils doivent aussi reprocher aux Castro plus l'ouverture capitaliste que leurs prisonniers politiques.

    Mais ce n'est pas exactement la conception "médiane" française, non ?

    D'accord, j'imagine que les Inrocks, Karl Zéro, José Bové et Grolande doivent aussi dire que Lula a trahi la Révolution pour le FMI et qu'il faut préférer le PSOL au PT.

    Obama n'aura même pas cette Lune de Miel avec l'extrême gauche, en tant que représentant d'une branche des Corporations US. Mais j'attends de voir la droite française continuer à se dire obamaniaque alors que Badinguet soutenait l'invasion de l'Irak par Bush en 2003.

    Jon Osterman a dit…

    Sur la fin de l'obamania, on dirait que ça vous peine... Il faut plutôt l'espérer, comme pour toute -mania, c'est plutôt sain. Enfin si on préfère gémir d'avance sur un anti-américanisme français largement fantasmé, histoire de se croire plus malin que tout le monde. Je ne dis pas ça pour l'hôte de ce blog, pas de malentendu, mais pour un autre commentateur.
    Par ailleurs, je ne suis quand même pas d'accord avec le point 5. Bien sûr qu'on reviendra de la niaiserie (certes sympathique et fraîche) actuelle, mais regardez Clinton, il a toujours gardé une bonne cote d'amour en France. Le supposé anti-américanisme est bien souvent un anti-GOP, alors que les Français aiment les Démocrates, a priori. Donc "très peu probable", si on pense à un retournement radical.

    Quant à Chavez (oui, j'y reviens quand même), pfff... Je me demande ce que Hugues lit. Le Monde Diplo est hyper isolé sur le coup, et au contraire Chavez est une des cibles préférées de la presse, en particulier de Libé. Je n'ai pas de sympathie particulière pour lui et son histrionisme, mais franchement, il y a eu, et il y a encore bien pire, notamment dans ces régions.
    Lula, il peut y avoir aussi de bonnes raisons de le critiquer, non ? Il ne faut pas ? Les critiques essentielles regardent la fameuse loi sur la forêt amazonienne, qui prête pour le moins à discussion.
    Par ailleurs, même dans ces cas-là, le ton reste toujours très très modéré (sauf si on va sur les forums, mais alors à ce compte-là...)

    De toute façon si le gauchisme est souvent grotesque, l'anti-gauchisme ricaneur a quelque chose de pathétique et de tout aussi vain. A bon entendeur...

    Sinon Phersv, j'adore vos conjectures (à part la 5, donc). La 8 est un peu gratuite, vous pouvez étayer ? La 4 est remarquable. A la 3., on pourrait ajouter en contrepartie que Obama bénéficiera aussi de la sortie de crise (si sortie de crise il y a, mais enfin...) qui aura certainement lieu avant la fin du mandat. C'est pas moi qui le dis, c'est Augustin Landier dans Le Monde d'aujourd'hui.

    pikipoki a dit…

    Je suis surpris (un peu tard) par ce que vous dites sur le vote américain dans les états du sud. Le NYT a publié sur son site en première page une carte qui indique le détail du vote Républicain/ Démocrate par comté et l'évolution par rapport à la précédente élection. La progression démocrate y semble nette un peu partout, sauf en Alabama.

    Phersv a dit…

    > jon osterman
    Oh, la #5 n'était ni un regret, ni un espoir, juste une observation (un peu amusée).

    Sur #8 (le déclin en 2010), oui, je ne m'appuyais que sur le cliché selon lequel le Président perd souvent les élections du premier mi-mandat. Bush avait gagné celles de 2002 mais le contexte était particulier (et après tout cela prouvait que Gore avait été élu en 2000 !).

    Et je suppose que la Crise ne sera pas encore clairement réglée en novembre 2010 même s'il y aura déjà un rebond, que la situation va recommencer à se détériorer en Irak et en Afghanistan, que le retrait va être plus lent que prévu, que Joe Biden avait raison de dire que la situation internationale va être instable au début avec des Etats essayant de "tester" Obama (il avait tort de le dire mais il n'avait pas tort sur le fond), que les commentateurs prendront la posture des "Déçus d'Obama" après la Lune de Miel de 2009 (la libertarienne Megan McArdle a déjà commencé !).

    Mais les Démocrates ont une majorité assez large pour la garder en 2010, même en cas de décrue. Je n'ai pas regardé quels sont les 33 postes de Sénateurs qui seront renouvelés en 2010 mais j'imagine (sans aucun fait) que cette fois ils auront plus à perdre, sans pour autant s'effondrer en dessous de 51 d'un seul coup.

    > pikipoki
    Oui, désolé, je me suis mal exprimé : il a perdu une partie importante du vote BLANC de Kerry et surtout Gore dans les comtés du sud (il faut que je retrouve la source mais c'était un graphique sur CNN), mais cela a été compensé par la mobilisation des minorités et le fait que la part de l'électorat blanc baisse de toute façon dans la démographie.

    Obama a donc en partie dépassé la stratégie "sudiste" clintonienne (qui essayait d'endiguer le sudisme républicain en nommant des candidats baptistes du Sud).

    L'ancienne stratégie démocrate de mobilisation des minorités avec les "progressistes" blancs n'est pas si enterrée que le discours unificateur post-racial d'Obama le fait penser (même si Obama a commencé sa campagne en ayant plus de soutien de la gauche des Blancs).

    Phersv a dit…

    Un post amusant mais excessif sur l'obamania française.

    maruku a dit…

    La réaction de Nader à l'élection d'Obama (en gros il le traite d'Oncle Tom vendu aux multinatioanles, est un bonne exemple de ce que peut produire une forme de bonne conscience antimondialiste plus-à-gauche-que-moi-tu-meurs qui visiblement immunise contre les plus énormes clichés racistes. C'est digne du Monde diplo. Et pou Nader, après l'exploit de 2000, c'est la cerise sur le gâteau.


    (il est trop tard pour poster un commentaire ici non ?)

    Elias a dit…

    Dans votre boule de cristal, dans combien de temps voyez-vous la première couverture du nouvel obs ou de l'express nous présentant celui qui pourrait / voudrait-être l'Obama français (comme Lecanuet devait être le Kennedy français!)? je n'irai pas jusqu'à vous demander de risquer un nom...

    Dans un autre genre, vous l'aviez vue venir celle-ci?
    http://www.lemonde.fr/culture/article/2008/11/06/le-philosophe-jean-luc-marion-elu-a-l-academie-francaise_1115873_3246.html

    Phersv a dit…

    > maruku
    Là, pour Nader, c'est encore pire puisqu'on lui propose même de corriger sa gaffe et qu'il s'enfonce.

    Ce type aura joué un rôle vraiment toxique dans un pays bi-parti mais je ne jette pas trop la pierre à ceux en 2000 qui ont pu tomber dans le piège (Al Gore, qui avait une certaine légitimité sur l'écologie, avait dû commencer un peu trop au centre-droit pour essayer une tactique blairiste de repousser Bush plus à droite mais ça s'est retourné contre lui en détournant une partie de la base).

    > Elias
    Bien vu, on commence déjà : Rama Yade (qui nous ferait deux premiers d'un coup) ou bien Malek Boutih ?

    J'espère qu'ils n'essayeront pas de nous faire croire que c'est Rachid Kaci : il appelait à voter pour John McCain !!

    Phersv a dit…

    > Elias

    Tiens, le siège de Lustiger n'est donc pas réservé à un ecclésiastique ? Il est vrai que Jean-Luc Marion en est presque un, en pape de l'Heideggerianisme Catholique français.

    Au moins, il fera un bel éloge de son prédécesseur (et cela lui donnera encore une fois l'occasion d'associer de manière complètement arbitraire la Réduction phénoménologique avec n'importe quoi d'autre, que ce soit l'Eucharistie ou la Passion du Christ).