samedi 8 novembre 2008

Obama et les Blancs du Sud



Il est peut-être prématuré de n'avoir que des analyses sur les sondages de sortie des urnes mais c'est surtout pour pikipoki qui voulait des sources sur mon affirmation qu'Obama avait en fait perdu des voix blanches dans les comtés du Sud.

Globalement Obama a eu un peu plus de voix de Blancs que Kerry :
Selon CNN, Kerry avait eu 41% chez les Blancs (contre 58% pour Bush) et en 2008, Obama aurait eu 43% contre 55% pour McCain. L'écart est faible mais Obama a surtout mobilisé plus de voix des non-Blancs, notamment Hispaniques où il a fait nettement mieux que Kerry, comme le montre Yglesias).

Mais dans le cas du Sud, c'est plus difficile à déterminer. Je ne retrouve pas la référence sur CNN qui comparait des votes blancs des comtés du Sud et qui disait qu'Obama avait fait nettement moins bien que Gore et Kerry.

Yglesias (+ Sullivan) montre les rares comtés où Obama a perdu des voix globalement par rapport à Kerry malgré l'augmentation de la mobilisation noire :



Il s'agit notamment de comtés de l'Oklahoma (mais c'est globalement équivalent sur l'Etat), de l'Arkansas (+4% pour McCain sur tout l'Etat - fidélité à Clinton ??), de Louisiane (+2% sur l'Etat) et Tennessee.

Ambinder dit (sans citer ses sources, hélas) que le vote blanc employés à col blanc du Sud a baissé pour Obama tout en augmentant globalement chez les Blancs pauvres et sans diplome universitaire :


So Barack Obama's victory equation: 1.20 (African American voters are a share of the electorate) + 1.0 (Hispanic voters, shifting their allegiances to the Democratic Party, particularly in the West) + 1.XX? (18 to 29 year old turnout, goosed by higher numbers among younger Hispanics) + a larger share of working class / non college whites than John Kerry (6 percentage points).

Geographically, Obama and the Democrats picked up a lot of suburban white collar counties in the Midwest and West... and lost ground in the South, doing worse than Kerry, Gore and Clinton.


AP écrit que la stratégie sudiste républicaine continue à avoir des effets, même si le prix national risque d'être la marginalisation :
For all the talk of President-elect Obama's inroads in "New South" states like Virginia and North Carolina, the numbers in the Deep South are stark. Some 90 percent of white voters supported Republican John McCain in Alabama and Mississippi, according to Associated Press exit polls. In South Carolina, Louisiana, Georgia and Texas, it was about 75 percent or more.




Une des choses amusantes est qu'Obama a eu 78% du vote juif alors que Gore avait eu 80% avec un co-listier juif : autrement dit l'apport de Lieberman avait été vraiment inutile en 2000 ou bien le Grand Schlep (et Sarah Palin, plus que Sarah Silverman) a été très efficace.

Add.
Chazelle ironise sur le vote blanc : après 8 ans de Bush, les Républicains n'auraient perdu qu'1% dans cette population au niveau national (Gore avait eu 42% des Blancs).

On peut vraiment remercier les Hispaniques, qui rejettent en bloc les Républicains (66% pro-Obama alors que Kerry n'avait eu que 53% de leurs votes), peut-être en partie à cause du discours sur l'immigration (même si Bush et McCain étaient plus "modérés" que leur Parti sur cette question). Si la population WASP était aussi fortement majoritaire que par le passé, McCain l'aurait largement emporté.

Cette étude du vote "asiatique" (site de l'étude) montre qu'il est très contrasté. Ils sont environ 15 millions (dont un tiers en Californie) donc 5% de la population mais d'après les projections ils seraient environ 10% dans 50 ans. Ils ont soutenu Obama à 62%, presque autant que les Hispaniques (67%). Les Américains d'origine indienne, japonaise, chinoise seraient plus fortement Démocrates, les Coréens seraient plus partagés alors que les Américains d'origine vietnamienne sont nettement Républicains (il semble que cela soit même au-delà de la candidature McCain).

3 commentaires:

JR a dit…

Les Appalaches, les Piney Woods... en gros

Phersv a dit…

Et en miroir, les gains principaux en comtés semblent être des zones urbanisées autour des Grands Lacs et en Iowa.

Phersv a dit…

En regardant de plus près la carte des gains démocrates, il y a des hausses spectaculaires dans le Montana et au Nord-Dakota (même si cela n'a pas été suffisant pour remporter l'Etat). De même, on ne le remarque plus parce que la Californie vote démocrate aux Présidentielles depuis 16 ans mais les Démocrates y ont encore fortement progressé.