mardi 3 mars 2009

Le fou et le tyran



D'après arrêt sur images :

[L'agité fébrile] ayant fait savoir qu'il n'appréciait pas Stéphane Guillon, l'affaire pourrait même influer sur la reconduction du PDG de Radio France.


Que notre Attila élu détruise ce pays, sa justice, ses hopitaux, son enseignement public, c'est une chose assez triviale.

Mais qu'il contraigne ainsi à devoir défendre, voire apprécier Stéphane Guillon, là, c'est aller trop loin.

2 commentaires:

aymeric a dit…

Ben... disons qu'il fait partie de ce qui rend mon retour vers France Inter impossible...

Phersv a dit…

Oui, dans le conflit actuel entre Aphatie et Guillon, on ne sait qui choisir car les deux sont tombés assez bas.

Aphatie dit que Guillon a exagéré sur DSK (et franchement, je ne trouve pas - les blagues sur le physique d'Aubry sont plus impardonnables), alors qu'il lui arrive de lancer des allusions tout aussi violentes, c'est de la pure hypocrisie.

Guillon - qui n'a aucun humour face aux critiques, il l'a souvent montré, c'est un peu étrange pour un humoriste - répond avec un texte encore plus médiocre contre Aphatie.