mercredi 25 mars 2009

Une Etoile (d'Anti-Matière) est Née



Lors des élections à la Chambre des Représentants de novembre dernier, on a entendu parler de Michele Bachmann, représentante depuis novembre 2006 du 6e dictrict du Minnesota (centre au nord de Saint-Paul, fief républicain dans un Etat où 5 circonscriptions sur 8 sont Démocrates).

La Chambre des Représentants a souvent plusieurs débiles (Eric Cantor), mais Bachmann est vraiment un bon symbole de ce qu'est devenu le Parti républicain américain après des années de Reagan, Limbaugh et Rove : des prétentions idéologiques, hyperlibérale en économie (elle a été cohérente et voté Non à tous les plans de sauvetage, même sous Bush), hyperthéocratique évangéliste dans les questions sociales (elle a voulu faire interdire Aladdin de Walt Disney comme trop occulte), un nationalisme de milicien paranoïaque, une véritable contre-culture du homeschooling en sécession avec le reste de la société (elle commença sa carrière dans la première école privée sous contrat qu'elle quitta quand elle la considéra comme insuffisamment religieuse), et en résumé complètement dingue.

Je ne parle même pas de son analyse où elle expliquait que les émeutes en France étaient causées par Al-Jazeera et le socialisme (le lien approuve avec enthousiasme).

Elle avait déjà dénoncé pendant la campagne présidentielle les Démocrates comme "anti-patriotiques" et demandé une commission d'enquête sur le candidat Obama, ce qui fait que même son Parti n'osait plus la soutenir et ne subventionnait plus sa campagne (elle a quand même gagné à trois points - 46,4% contre 43,4% pour le Démocrate Elwyn Tinkleberg). Voir ces autres propos complètement sans lien avec la réalité.

Bachmann a depuis appelé dans une radio de droite les Américains à prendre les armes contre les taxes sur le pétrole et contre les politiques environnementales pour faire une révolution si nécessaire en faveur du droit à polluer.


"I want people in Minnesota armed and dangerous on this issue of the energy tax because we need to fight back. Thomas Jefferson told us ‘having a revolution every now and then is a good thing,’ and the people – we the people – are going to have to fight back hard if we’re not going to lose our country. And I think this has the potential of changing the dynamic of freedom forever in the United States.”


Voir Michele Bachmann citer Jefferson, qui même deux siècles avant et malgré tous ses défauts, serait à son extrême gauche, en dit long sur son inculture totale.

Le chroniqueur d'extrême droite Glenn Beck (et ses jérémiades contre le Bolchévisme d'Obama) serait drôle si Bachmann n'était pas son exact représentant à l'intérieur de l'Assemblée de la plus grande puissance de notre planète.

Comme le rappelle hilzoy, Bachmann a gravement exigé que le Gouvernement américain s'engage à ne pas renoncer au Dollar.

Après avoir ramassé leur machoire, ils ont promis.

La cause de ce délire est que certains Etats comme la Chine demandent que la monnaie de réserve du FMI ne soit plus uniquement le Dollar (les DTS du FMI reposant sur plusieurs monnaies, à l'heure actuelle environ 65% des réserves mondiales sont en Dollar et 25% en Euro). Les paranoïaques déments et ignorants de Fox News et des radios de droite ont changé cela dans l'idée qu'un complot mondialiste allait imposer une nouvelle monnaie globale. Obama a encore dû se justifier hier pendant sa conférence de presse en rassurant Fox News que Non, il n'y avait pas de plan d'abolir le Dollar.

Cette vidéo de TPM montre trois débats où les interlocuteurs de Bachmann la regardent avec cet air médusé et tétanisé devant l'ampleur de sa folie et les défauts d'une démocratie où une telle tarée peut se faire réélire.

Dans l'ordre, on la voit d'abord face au Secrétaire au Trésor Geithner, puis face à son adversaire malheureux démocrate El Tinklenberg lors des législatives au Minnesota et enfin la dernière discussion sur Sarah Palin la met face à James Carville, le conseiller de Hillary Clinton pendant les Primaires.



Bachmann/Palin 2012 !

Add.

Wow, ça y est, l'hystérie républicaine sur le complot de Monnaie Mondiale semble "avoir des jambes" comme on dit, au lieu de dépérir dans l'embarras en rougissant. La vidéo a tous les dingues à la fois, Bachmann, le fasciste Glenn Beck qui pleure qu'Obama tue l'Amérique et John "Sam Le Pirate" Bolton (l'ambassadeur de Bush à l'ONU qui souhaitait que l'ONU soit rasée et que du sel soit jeté dans les ruines).

4 commentaires:

all a dit…

On dirait qu'elle est folle.

Phersv a dit…

Elle l'a dit elle-même dans un discours : "Si ma croyance paraît folie aux yeux du monde, alors oui, je suis folle".

Bon, il se peut que ce soit tout le monde sauf elle, bien sûr.

Tom Roud a dit…

Ha ha
Je ne peux pas croire que ça marche cette histoire de remplacement du dollar.
J'aime bien le bandeau "Road to socialism", tellement Colbert report...

Phersv a dit…

Glenn Beck et ses jérémiades sur ses armes à feu rendent presque les Hannity et O'Reilly modérés en comparaison.

Avant Beck, Fox News était très à droite mais maintenant la séquence de Beck, paraît-il très populaire, relance une inflation vers des formes qui ne sont plus des idéologies politiques mais des pathologies à ajouter au DSM IV.